Saint Joseph du Web
Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Contre les fleuves de boue...conjonction des efforts de la séparation des fors, de la théologie et des sciences psychologiques.


For interne/externe : distinguer pour mieux coordonner...notre rubrique ne saurait être utilisée pour accuser nommément et sans nuances aucun mouvement, aucune communauté, et encore moins celles qui justement ont fait avancer canoniquement la réflexion sur le sujet et que l'on retrouve bizarrement mises dans le même sac par des " accusateurs/polémiqueurs" mal informés. Le rôle de juger sur pièce revient à d'autres, ( nous conseillons en ce sens la réflexion profonde et positive du livre de Mgr Tony Anatrella sur le sujet ( " Développer la Vie communautaire dans l'Eglise"). Notre rubrique veut offrir un espace libre de réflexion et de confiance dans l'Eglise.

Alors, comment lutter contre les scandales ?



Des pelles et des seaux?

Contre les fleuves de boue...conjonction des efforts de la séparation des fors, de la théologie et des sciences psychologiques.
L'Eglise peut être elle-même envahie par les fumées de Satan, des fleuves de boue peuvent déferler, relayés par toutes sortes de médias. Faut-il supprimer les médias ? Ou carrément l'Eglise ? Non, il faut s'attaquer à la boue. Le rôle de certains médias à scandales ecclésiastiques peut être double : salubrité publique, pour soulever le couvercle de la marmite et évacuer la puanteur...ou la répandre partout! 
En réalité, les médias s'attaquent à la boue avec pelles et seaux. C'est une première approche. Pourvu qu'elle soit motivée par la charité...le journaliste ardent à chercher la vérité est une perle...trop rare.

Mais il existe d'autre moyen de s'attaquer à la boue des scandales : le jet d'eau, plus puissant, pour nettoyer et retrouver les choses en l'état, autant que faire se peut. Il faudrait comprendre certains mécanismes et les exposer aux fidèles pour les mettre en garde, en particulier concernant le pente ( boueuse) du mélange des fors, situation à risque de scandales car source de tentation. La tradition a toujours enseigné d'éviter les situations à risque, ces situations qui entraînent au péché. Le mélange des fors dans tous ses aspects est une de ces situations. C'est pour cela que le droit canon l'a défini et inscrit dans son code, afin d'avertir et de protéger. ( Canon 130, 240, § 2 et 630, par exemple)

 

Séparation des fors et liberté de conscience.

Contre les fleuves de boue...conjonction des efforts de la séparation des fors, de la théologie et des sciences psychologiques.
Aujourd'hui, les sciences psychologiques et les sciences modernes permettent d'aller plus loin dans la compréhension de certains mécanismes, notamment ceux de prise de pouvoir sur autrui. ( Phénomènes d'emprise et de manipulations) Le principe de non-mélange des fors interne et externe est à même d'être défini et étendu, en particulier face aux phénomènes de dérives sectaires. C'est une des utilisations de la psychologie requises par le Concile Vatican II, afin de correctement articuler vie psychique et vie spirituelle. L'apport des sciences psychologiques dans une définition du non mélange des fors spirituel et psychologique, urgent et nécessaire, doit être équilibré par une théologie de la liberté de conscience. Le bienheureux  Newman, lequel a lutté  contre un prêtre, ancien dominicain, dont les dérives n'avaient rien à envier aux dérives d'aujourd'hui peut nous enseigner beaucoup dans ce domaine. L'attitude héroïque du cardinal Newman consista à dénoncer sans faille les abus d'Achilli, lequel n'hésita pas à se parjurer pour faire condamner Newman en diffamation. Newman perdit le procès, fut ruiné et sauvé fiancièrement in extremis par une souscription catholique, les anglicans se ralièrent à lui face à l'inéquité du procès, et les victimes d'Achilli trouvèrent echo et soutien auprès de l'opinion publique grâce à l'action de Newman et ses amis. Achilli refusa toujours de s'amender et fit une probable triste fin dont on n'a aucune preuve. 
 
 

Le serpent qui se mord la queue.

Contre les fleuves de boue...conjonction des efforts de la séparation des fors, de la théologie et des sciences psychologiques.
Cependant, il faut comprendre que les gourous en question ont évolué et se sont adaptés comme certains virus s'adapent aux anti-virus...et ils se sont mis à la psychologie. C'est la raison pour laquelle le discernement est si confus et long, car le vocabulaire et l'argumentation sont devenues les mêmes, et certains gourous enrôlent précisément en enseignant une psychologie soit disant libératrice " adaptée" à leur but personnel. 

D'autre part, la psychologie mal expliquée et sans la disctinction des fors entraîne jugements hâtifs, divisions, suspiscions, doutes...et même parfois paranoïa! La confiance devient " manipulée" dans l'ordre des idées, sans application concrète. et les premières personnes à tourner en rond dans ce piège sont celles qui désirent sortir d'une emprise qu'elles sont souvent elles-mêmes en train de reproduire par le mélange des fors : ainsi, les confessions deviennent lieu d'accusations des responsables, la direction spirituelle devient lieu de confrontation des types d'autorité, le recours au psychologue devient lieu de vérification impossible de charismes mal définis....que de souffrances dues au mélange des fors et des types d'autorité! c'est le phénomène du serpent qui se mord la queue, tant que les fors n'ont pas été clairement séparés.
 
 

Une conjonction efficace pour en sortir.

Contre les fleuves de boue...conjonction des efforts de la séparation des fors, de la théologie et des sciences psychologiques.
Par contre, la conjonction " principe de non mélange des fors" , saine théologie et sciences psychologiques permet une réelle protection, car il s'agit d'une mise à la lumière, laquelle permet de démasquer les éventuels loups dans la bergerie mais aussi dansla conscience de chacun. La séparation des fors interne et externe ( autorité de gouvernement dans les communautés), jointe à la séparation des fors interne sacramentel et non sacramentel ( confession et direction spirituelle) et à la séparation des fors spirituels et psychologiques ( santé de l'âme et santé psychique) chasse les ténébres de la tentation du pouvoir, et empêche la prise de pouvoir sur autrui. Il est temps que l'Eglise s'attelle à définir et renforcer tous ces points de vigilance face aux scandales internes. Les éléments de réponse sont là, dans l'organisation concrète des communautés chrétiennes et dans la formation des fidèles et des responsables à tous les niveaux. C''est une urgence de charité et de témoignage face aux scandales et aux drames actuels. C'est aussi une urgence de conversion des membres de l'Eglise, première exigence de la nouvelle évangélisation dans l'esprit de Vatican II.
 
 

Exemple de mise en application : obéissance concrète.

A quoi ressemble une organisation ecclésiale selon les principes énoncés? Imaginons une visite dans une communauté ( paroisse, couvents...) où les fors sont mélangés. Le travail ne consistera pas à traiter les responsables de manipulateurs ou de gourou, mais à demander dans l'obéisssance concrète une autre répartition des responsabilités concrètes et des accompagnements. Ainsi, il faudra demander à l'autorité de gouvernement et d'organisation de ne plus accompagner les individus au for interne. Les fidèles devront accepter d'être accompagnés par des personnes disctinctes de l'autorité de gouvernement.
 
Les confesseurs devront être extérieurs à toute autorité de gouvernement ou de discernement vocationnel. De même, les accompagnements spirituels devront être assurés par des accompagnateurs qui ne soient ni les confesseurs, ni les responsables. Et enfin, l'accompagnement psychologique et tout ce qui concerne la santé, psychique et corporelle, devra être fait par des professionnels extérieurs. Cette clarification des modes d'accompagnement et d'organisation évitera les accusations et contre-accusations-disculpations portant sur les profils psychologiques des responsables. c'est à leur obéissance et à leur promptitude à sortir des situations à risque ( esprit de pouvoir) que se reconnaîtra la perrénité de leur charisme, notamment en ce qui concerne les fondateurs de communauté, de mouvements, d'associations.
 
 

Nécessite d'une formation continue d'un type nouveau : la Charité dans la Vérité

Voir notamment le n° 76 de Caritas in Veritate
Voir notamment le n° 76 de Caritas in Veritate
Une formation continue portant sur les domaines théologiques, sur les différences et complémentarités du spirituel et du psychologique, sur le droit canon, sur l'histoire de l'Eglise ( le problème n'est pas nouveau), donnera une assise solide à l'ensemble. Sans oublier qu'il s'agit avant tout de la sanctification des membres de l'Eglise, et que la prière, les sacrements, la vie ordinaire chrétienne sont les lieux de conversion profonde et de lutte contre le péché. Ce que nous venons d'exposer fait partie des moyens pour préserver cette vie théologale, mais ne peut être considéré que comme moyens, le but étant la charité dans la vérité selon l'expression de Benoît XVI, lequel traite notamment du spirituel et du psychologique au N° 76 de son encyclique Caritas in Veritate.


Samedi 26 Mai 2012
Lu 947 fois