Saint Joseph du Web
Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Le mélange des fors et le mélange des types d'autorité : ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier!

For interne/externe : distinguer pour mieux coordonner...notre rubrique ne saurait être utilisée pour accuser nommément et sans nuances aucun mouvement, aucune communauté, et encore moins celles qui justement ont fait avancer canoniquement la réflexion sur le sujet et que l'on retrouve bizarrement mises dans le même sac par des " accusateurs/polémiqueurs" mal informés. Le rôle de juger sur pièce revient à d'autres, ( nous conseillons en ce sens la réflexion profonde et positive du livre de Mgr Tony Anatrella sur le sujet ( " Développer la Vie communautaire dans l'Eglise"). Notre rubrique veut offrir un espace libre de réflexion et de confiance dans l'Eglise.



Ne pas mettre ses oeufs dans le même panier!

Le mélange des fors et le mélange des types d'autorité : ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier!
Le mélange des fors interne et externe est bien connu de l'Eglise. La terminologie cependant mériterait d'être précisée en raison des besoins pastoraux d'aujourd'hui.

Au for externe apparaît ce qui relève de l'autorité de gouvernement dans une structure religieuse. L'Eglise catholique a dans sa longue histoire élaboré une protection de la personne et des communautés, Ainsi, cette première distiction pourrait se définir comme la séparation de l'autorité de gouvernement et de l'autorité d'accompagnement spirituel. Celui qui gouverne n'accompagne pas au for interne.

Autre distinction rappelée au cours des siècles, celle du directeur spirituel et du confesseur. Nous mettons ci-dessous un excellent document sur la question, d'un prêtre sulpicien, le père Pitaud. C'est un des bienfaits de la spiritualité de Monsieur Ollier que la séparation des fors, principe répandu dans les séminaires grâce à lui et à la bienheureuse Agnès de Langeac, bien que le document du père Pitaud signale que Monsieur Olier n'a rien écrit sur la question et que se sont ses successeurs qui l'ont peu à peu mise en forme. Le document commence par un rappel canonique qui mérite d'être redit : On oublie facilement que la pratique des séminaires est régie, de son côté, par le code de Droit Canonique qui indique très clairement au
canon 240, 2: « Dans les décisions à prendre concernant l'admission des séminaristes aux ordres ou leur renvoi du séminaire, l'avis du directeur spirituel ne peut en aucun cas être demandé, ni celui des confesseurs. » Pour l'Église universelle, la non perméabilité des deux instances ne souffre donc pas d'exception.>>

Ne pas mettre les deux pieds dans le même sabot....

Le mélange des fors et le mélange des types d'autorité : ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier!
Autre distinction précieuse à définir en des termes modernes : la distinction du spirituel et du psychologique. Débat passionné et passionnant, qui relève aussi de la séparation des fors. Il s'agit cette fois de séparer l'accompagnement psychologique et l'accompagnement spirituel, de distinguer les modalités du fonctionnement psychologique des modalités de la vie spirituelle.

Valables séparément, ces deux " fors internes" peuvent donner un mélange qui peu à peu paralyse le discernement des esprits : on ne sait plus ce qui relève du psychologique ou du spirituel et on applique les critères de l'un dans le domaine de l'autre...

Une arme à double tranchant? Comment rétablir une véritable confiance en l'autorité ?

Le jugement de Salomon. N'en faisons pas une lecture psychologisante !
Le jugement de Salomon. N'en faisons pas une lecture psychologisante !
Ainsi, la lecture psychologisante d'un écrit spirituel donne des contre-sens...ainsi, la lecture d'une vie ( anamnèse psychologique) peut amener à se faire " son propre démiurge"...à se fabriquer soi-même par le biais des thérapies de guérison, à se libérer de toute contrainte et de la vie spirituelle vue comme une contrainte.
Dans l'autre sens, une lecture spiritualisante va empêcher une saine démarche psychologique....

Le discernement des vocations, s'il ne sépare pas les deux approches et ne fait pas appel à des personnes compétentes dans les domaines respectifs va brouiller les pistes...quand la personne en discernement ne retourne pas les arguments psychologiques acquis dans l'accompagnement psycho-spirituel contre...la main mise de Dieu via l'accompagnateur spirituel dans sa vie, l'empêchant de s'épanouir! 

Le fond de la question relève donc de la séparation des fors psychologique et spirituel et de la compétence des chrétiens qui accompagnent dans l'un et l'autre domaine. Une formation sur la disctinction de chaque domaine devient donc urgente auprès des chrétiens qui ne séparent pas bien les deux fors. Le texte de Mgr Sentène ci-dessous sur le sujet est déjà une première approche.

Notons enfin que l'application dans les communautés chrétiennes de notions psychologiques d'emprise, de manipulation, de perversité narcissique, etc...est aussi à double tranchant, car selon la véracité des observations, elle aura toujours l'effet dévastateurs des attaques personnelles et des réponses du même acabit brouillant les cartes. C'est une source de divisions qui ressemble plus à un serpent se mordant la queue qu'au réel discernement des esprits, alliant accusations réelles et accusations délirantes contre toute forme de responsabilité.

Par contre, l'application simple et nette de la séparation des fors selon les quelques critères que nous venons de donner permet de remettre un peu d'ordre dans les relations et de rétablir la confiance en l'autorité. Vérifier qui accompagne qui, selon quelle autorité et quelle compétence, qui gouverne et si ce gouvernement n'implique pas de mélange des fors, qui confesse, qui accompagne psychologiquement...bref, rétablir une répartition claire des responsabilités, au besoin en sollicitant une obéissance vérifiable à ces critères ( on sait que des responsables gouvernent par " charismes" ou par " accompagnement interposé).

Sur cette base de la séparation des fors, les communautés, paroisses, mouvements chrétiens peuvent faire un magnifique travail d'évangélisation et de respect de la dignité de la personne. Il faudrait fonder théologiquement et antropologiquement cette notion, ceci devient une urgence pour l'Eglise aujourd'hui.

 

Jeudi 10 Mai 2012
Lu 596 fois