Ne suspends jamais ta raison! L'harmonie raison/émotions



Les exercices Vittoz pour aider la raison en aidant le corps

Quand on souffre, ou quand on est stressé, on raisonne mal, car l'émotion prend le pas sur la raison. Beaucoup se tourne alors vers la méditation de pleine conscience. Comme nous le disions dans l'article " faites le plein ( pas le vide) !, c'est un type de méditation respectable, mais dont l'anthropologie vise à faire taire la raison en même temps que les émotions, ce qui est un grand risque. Le vide, le silence du corps et de la souffrance psychique, est une rupture avec ce même corps, une distanciation du corps, et donc un refus de l'incarnation. Ce processus, souvent gnostique, est très bien décrit par Natalia Trouiller dans son revigorant livre " Sortir " : " Le gnosticisme, en un mot, c'est cela : croire que l'esprit est infiniment supérieur au corps et qu'il faut l'en libérer, mieux : que ce qui en apparence fait du mal au corps n'est en réalité qu'une reprise en main salutaire à long terme de l'esprit sur la matière. Et ce gnosticisme a atteint toute la société" ( p 33).

Les exercices Vittoz vont dans l'autre direction : se mettre en contact avec ce même corps, le situer dans la création, dans le but certainement d'être bien dans " ses baskets" ou dans " ses tongs", ou dans ses escarpins, ( venez comme vous êtes, dit la pub!), mais positivement de respecter la raison et l'aider à mieux fonctionner.

Ne suspends jamais ta raison

Faire le vide, c'est suspendre raison et émotions. Faire des exercices Vittoz, c'est accepter humblement qu'à un moment, le résultat mettra en lumière les limites humaines, et la raison devra l'accepter positivement. C'est à la fois se mettre à l'école du réel corporel et de la raison.
 

La base théorique [de la thérapeutique du Docteur Vittoz] est la reprise du contrôle du Conscient sur l’Inconscient, notion infiniment féconde en résultats pratiques, et la mise en œuvre ne se fait pas seulement par des conversations (…) mais par une série d’exercices de gymnastique mentale, qui sont quelque chose de net, de précis. 

                                                                                                                                           (Dr P. d’ESPINEY, Notes et pensées - préface)
( source, site la méthode Vittoz)


Pour une liberté consciente

La " pleine conscience" chrétienne est toujours liée à l'usage de la raison. Car sans la raison, livré à ses émotions devenues contrôlées ( ou effacées), l'homme se déracine, se désincarne, et se met à déraisonner. Tandis que dans le contrôle proposé par Vittoz, il accepte de ne pas tout contrôler ( Adieu, le grand tout que l'on serait soi-même). Il ne contrôle que ce que sa raison, aidée par un corps plus en contact avec la création et le réel, peut contrôler : sa connection par les cinq sens au présent, à ce qui l'entoure, sa réceptivité. Pour notre époque amoureuse des émotions, ajoutons que c'est l'harmonie raison/émotions qui fera la synthèse, mais en ne " débranchant" jamais la raison, cette faculté ne se suspend pas, elle s'harmonise.

Conscient de ses limites, le voilà un peu plus humble. Et, dans le même mouvement, le voilà plus libre. Il ne sera plus manipulable, ni livré à ses émotions négatives ou positives, mais un être pensant posant des choix éthiques. N'oublions pas que les émotions positives, devenues tyranniques, mènent à l'illusion. C'est le principe de l'accoutumance émotionnelles, exploitée par le merchandizing, la drogue, la publicité. C'est ce qu'on appelle l'injonction au bonheur.

Voilà pourquoi une méthode comme la méthode Vittoz, soutenue par une anthropologie pleinement chrétienne, rend libre...de corps et d'esprit, sans injonction tyrannique au bonheur! Vittoz n'est pas un accompagnement spirituel, mais cela en est une bonne préparation. Plus que dans un ressenti efficacement positif, qui bien sûr est envisageable et bienvenu, c'est une bonne mise en place de tous les éléments humains qui permettent ensuite la vie spirituelle : réalisme corporel et psychologique, raison maintenue libre de poser des choix, humilité.

Anne C.

 


Mardi 11 Juin 2019
Lu 52 fois