Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Femmes de foi : Rahab et Rachel, et Mission Impossible à l'infini



Rahab et... mission impossible

En vacances, la foi se ressource aussi dans la détente, et au cinéma. Mais elle n'est pas "débranchée", elle fonctionne sur le mode " restauration des données", ou si vous préférez, sur le mode " capacité de se ressourcer", pour faire savant : " CR mode"! Par exemple, vous regardez le dernier "Mission impossible", et bien que l'appartenance de Tom Cruise à la scientologie vous le rende un peu suspect, vous êtes en vacances. La foi "attrape" dans sa détente, comme une sub-routine positive qui assure la recharge des batteries en arrière plan, une scène ou deux géniales pour... prier et méditer (après le film, pas pendant ) ! Tom Cruise, alias " Ethan", brandit une clé cruciforme sertie de pierreries à la Russe, et clame : "Mais qui va me dire ce qu'ouvre cette clé?". Et comme il est en compagnie d'une charmante femme de mauvaise vie, voleuse pleine de dextérité, vous pensez aux femmes de mauvaise vie dans la Bible ( c'est la sub-routine, chez moi, jamais vraiment en arrêt). Rahab et Grace ( l'héroïne de mission impossible), même combat! Euh, Ethan, la clé, le ciel? Un peu trop tôt pour le dire?

Rahab, celle qui choisit le bon camp, Rachel, celle qui vole pour sauver

Rahab, comme Grace, change de camp : elle a trouvé une foi solide et fiable : "Vos vies vaudront toujours plus que la mienne", déclare Ethan. Cela vous rappelle quelqu'un? Entre le mythe de Mission Impossible, et la réalité de Celui qui nous sauve au prix de sa vie... Votre cerveau revient au film passionnant et fait un détour par... Rome. De cascades en cascades, vous souriez, et même, comme toute la salle quand j'ai vu le film, vous riez aux éclats quand apparaît la minuscule voiture jaune avec nos deux héros qui dévalent ainsi les escaliers de la Trinité des Monts. Au milieu des rires, vous pensez (enfin, moi je pense, sub-routine oblige) à Rachel : femme de foi qui vole les teraphim (divinités païennes de son père) pour ensuite les remettre à Jacob qui les enterrera sous un arbre : les divinités en questions servaient à asservir et voler. Rachel choisit le bon camp, comme Rahab... comme la charmante Grace qui continue pour l'instant de voler à tout va, pour notre plus grand plaisir.

Féminisme de complémentarité

Pendant ce temps, l'impayable voiturette jaune, ronde et éminemment sympathique, tourne en rond de façon désordonnée sur la place de la Trinité des Monts : les spectateurs se tordent de rire car les sauveurs du monde, un homme musclé et une femme maligne, ont du mal à se coordonner mais font des miracles. La Trinité regarde cela le sourire aux lèvres aussi : un homme et une femme qui collaborent, qui s'entraident, qui se chamaillent, qui virevoltent en essayant d'accomplir une mission impossible dans une Fiat 500 (fiat, qui a dit cela?!) jaune pot de yaourt : c'est certain, ils vont y arriver! Parce que les héros en question se complètent au lieu de se confondre, ce qui répare les dégâts d'Adam et Eve. Et parce que les deux sont à égalité : Grace, n'est pas un faire valoir, l'actrice s'est haussée au niveau de la bête de scène qu'est Tom Cruise. Bref, c'est le bonheur, sans compter les vues sublimes de Rome, allez, on s'envolent pour Venise, où la suite sera plus dure, mais la mission accomplie, mais j'arrête de spoiler, avec Mission Impossible 7, comme avec la Bible, il faut prendre le train en marche, de nombreuses cascades sont à prévoir et un combat acharné contre le mal, mais on y arrivera, la sub-routine enregistre les données et les vacances continuent! Mission Impossible 7 aura une suite, 7, c'est le chiffre de l'infini dans la Bible... et on n'en est pas mécontents !

AC

Mardi 18 Juillet 2023
Lu 516 fois