Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Anne la Prophétesse : valeur féminine de la fidélité



Anne, de la tribu d'Asher, nommée prophétesse par la Parole de Dieu

Le cantique de Syméon nous donne la teneur de l'attente d'Anne la Prophétesse : le serviteur et la servante sont unis par le même Esprit Saint, et donc ils sont à l'unisson. A tel point que lorsque l'un commence à louer Dieu en voyant l'Enfant, l'autre, en l'occurrence Anne est averti "au moment même". 
D'Anne, nous savons l'âge, la lignée et la tribu. Nous savons son veuvage après 7 ans de mariage, et la sainteté de sa vie : attachée au Temple, elle vit dans le jeûne et la prière.
L'Evangéliste donne à Anne le titre de prophétesse. Quelle importance cela a-t-il à nos yeux, aujourd'hui?

Les femmes prophétesses de la Bible

Beaucoup de femmes prophétisent dans la Bible. Et la valeur de leur charisme est soulignée par ce titre de prophétesse : Myriam, la soeur de Moïse est dénommée prophétesse (Exode 15, 20). Déborah, (Jg 4, 3-9), Houlda, ( 2 Chr, 34, 14-23), les quatre filles de Philippe, ( (Actes, 21, 8-9), sont les prophétesses "en titre". Mais on pourrait ajouter Judith qui exerce en tout point le même rôle et la même fonction. Et d'autres encore, car le don de prophétie, selon Joël, repose sur tout le peuple! (Joël 3)
Cependant, la prophétie dans sa version "féminine" a une valeur particulière : l'avons-nous assez creusé? Anne nous en donne les traits évangéliques les plus solides.

Prophétesse de la dignité de la femme

Anne est de la tribu d'Asher. Ce n'est pas un détail. Elle attend depuis Joseph et ses frères le roi qui unira les douze tribus et sera le Messie. Pour cette petite tribu, la fidélité n'est pas un vain mot et se trouve récompensée par la vision directe de l'accomplissement de la promesse. Et il était réservé à Anne de représenter sa tribu et toutes les femmes prophétesses d'Israël sur "commande directe" de l'Esprit Saint. Anne incarne alors la fidélité au féminin de la tribu d'Asher.
Sont présents sur un pied d'égalité un prophète, Syméon, qui prophétise à Marie de Nazareth le "glaive" qui lui transpercera le coeur, et une prophétesse, Anne, qui chante les louanges de l'Enfant. Comme Joseph et Marie sont complémentaires auprès de Jésus, ainsi dans la fonction prophétique Syméon et Anne se complètent aussi. 
L'Evangéliste Luc nous montre avec Anne une porte qui remonte vers le passé et qui ouvre sur le futur : une lignée féminine de prophétesses aux côtés des prophètes masculins. C'est la dignité de la femme de ne pas être effacée, ni reléguée, mais bien au contraire présente, appelée, sommée sur place par l'Esprit et élevée au titre de prophétesse, en présence du Christ Incarné. Dans nos églises et nos prières, avons-nous assez à coeur de souligner cette importance pour nous aujourd'hui de la mission prophétique d'Anne? Fidélité, prière, motion de l'Esprit Saint, complémentarité homme/femme, louange du Christ, attente du Messie, foi dans le Sauveur, amour de la Sainte Famille, respect de la femme? Et vous trouverez certainement encore bien d'autres valeurs à ajouter : je termine par celle de la juste fierté et estime de soi dans son humilité de la prophétesse Anne. Elle a cru, et elle a vu! Le chant de Syméon ne peut qu'être aussi le sien.

A la Présentation, puisse Anne la Prophétesse nous inspirer!
AC

Samedi 20 Janvier 2024
Lu 1193 fois