Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Une laïque, Pauline Jaricot, femme de toutes les victoires.



Tableau de Pauline, Chapelle de la maison de Pauline Jaricot
Tableau de Pauline, Chapelle de la maison de Pauline Jaricot
Je lisais un magnifique article sur Pauline Jaricot, à l'occasion de l'ouverture du site internet en cinq langues qui va lui être dédié. ( Source Zenit).
Pauline Jaricot était une laïque, pleinement laïque. Elle n'a pas prononcé de voeux religieux, et la petite communauté qu'elle a tenté de créer sans succès renaîtra probablement, forte de Vatican II, une victoire de plus en vue pour cette femme de toutes les victoires, toujours en avance de deux siècles...Cette communauté cherchait avant l'heure une forme de célibat pour le Royaume qui ne soit pas un ordre religieux et qui puisse se vivre en petite fraternité. Aujourd'hui, cela existe, avec la clarté d'une spiritualité laïque différente du retrait du monde des voeux religieux, les fidèles laïcs peuvent consacrer leur Célibat pour le Royaume, sans changer d'état de vie. Voir ici sur leur page le résumé de cette inspiration de Pauline, " Les Filles de Marie"   : "Laïque, toujours soucieuse de ne pas quitter son état, Pauline donne aux Filles de Marie un statut de simples Fidèles. C’est ainsi qu’elle développe une Spiritualité adaptée aux Laïcs."


Dans la basilique de Fourvière, on trouve une plaque rappelant le voeu de chasteté de Pauline Jaricot. Il s'agit d'un voeu sans " separatio mundi", c'est-à-dire sans les spécificités de l'état de vie religieux ou des formes de vie consacrée comprenant les trois voeux. Pauline Jaricot est bien restée laïque. A son époque, les Vierges Consacrées vivant dans le monde avaient aussi disparu, sauf rares exceptions très isolées. On ne comprenait plus le Célibat pour le Royaume vécu en tant que laïc, et l'apostolat des laïcs. Pauline Jaricot a héroïquement vécu les deux, et comme nul n'est prophète en son pays, on ne l'a guère comprise. Pourtant, elle proposait bien une SPIRITUALITE LAÏQUE et un célibat pour le Royaume dont la source était uniquement baptismale. A son époque, c'était encore très difficile à percevoir, et tous poussaient par analogie à plaquer sur le Célibat pour le Royaume même vécu en plein monde une SPIRITUALITE RELIGIEUSE de vie consacrée selon les trois voeux ( Lesquels entraînent une séparation du monde et une autre forme de témoignage et d'apostolat.). Les deux possibilités n'étant pas la même vocation et tirant au sein de la même structure dans deux directions différentes, la première mouture n'a pu survivre, il faudra attendre Vatican II. Mais revenons à Pauline.

Son Célibat pour le Royaume fut donc officialisé par l'Eglise sous la forme d'un voeu privé publiquement annoncé...encore une qui ne rentre dans aucune case...aujourd'hui, le droit propre ferait probablement du sur-mesure personnel, on comprend mieux ces laïcs qui se dévouent dans les conditions même de la vie laïque et ordinaire de la vie sociale qui constitue leur environnement.  Pauline Jaricot fut une pionnière de l'apostolat des Laïcs avec le Rosaire Vivant et ce qui deviendra une des branches innovatrice des Oeuvres Pontificales missionnaires. Deux oeuvres au rayonnement mondial et durable, depuis son vivant !

Il faut ajouter sa vision innovatrice qui se heurta à la plus grande opposition, fut sa croix la plus lourde et montre sa victoire de femme et de chrétienne laïque qui n'a pas froid aux yeux ( elle l'a payé cher dans tous les sens du terme ) et dont la charité ne connaissait aucune limite sociale : une femme, chef d'entreprise mettant en oeuvre la Doctrine Sociale de l'Eglise...Dieu sait quelles âmes furieuses de cette avancée se mirent en travers de son chemin, parmi elles des âmes bien pensantes catholiques ( il y en a toujours) qui refusaient le coeur même de ce qui faisait de Pauline Jaricot une femme vivant pleinement de son baptême en plein monde.

Ils l'ont ruinée, calomniée, roulée...et elle a gagné : elle sera un jour béatifiée...femme des victoires de l'Esprit Saint, elle a vécu la défaite apparente de la Croix et la victoire de la Charité, remboursant sur ses fonds personnels les pauvres ouvriers qui lui avaient fait confiance. Ils sont les premiers promoteurs de sa future béatification ( c'est en bonne marche, nous affirme-t'on, et c'est une évidence) et doivent se réjouirent avec elle au Ciel.

Elle a aussi sauvé la colline de Fourvière en se défendant contre les promoteurs véreux qui auraient surtout fait disparaître le Domaine de la Vierge Marie du paysage...jusqu'au bout, et elle a gagné. En tant que Lyonnaise d'origine, chaque fois que je passe dans les Jardins du Rosaire, je la remercie, et quand je peux je m'arrête en descendant dans la petite chapelle de la maison de Pauline.

Elle n'a pas reçue la consécration liturgique des Vierges vivant en plein monde, mais je la considère comme un modèle à suivre, une soeur à aimer, une source d'inspiration pour nous, car elle a vécu avec des siècles d'avance ce qui fait le Célibat pour le Royaume en plein monde, sans être DU monde; témoignage éclatant de sainteté, Pauline Jaricot a fait évoluer les mentalités dans tous les domaines, tenant ferme la barre, puisant dans la grâce de son baptême et de sa prière, et dans la pureté de son intention première : Jésus Epoux.

Elle permet de comprendre une forme de vie : un laïcat féminin dont le célibat est consacré pour le Royaume, en vertu de la grâce baptismale. L'Ordo Virginum vit cette grâce aussi, dans sa forme propre qui comporte la consécration liturgique de ce célibat. 

Voilà pourquoi nous pouvons nous sentir très proche de Pauline Jaricot et la remercier d'avoir été pionnière pour beaucoup de laïques catholiques. Je vous souhaite de l'avoir pour amie !

Une Vierge Consacrée.

Voir le site des Amis de Pauline Jaricot

L'article de Zenit sur l'iter de la cause de béatification et l'ouverture du site internet en 5 langues. extrait :
 

C’est l’un des plus hauts responsables du Vatican qui viendra inaugurer officiellement le site web international www.paulinejaricot.org  le 25 avril à Lyon : le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, donnera en effet à cette occasion une conférence sur la vie et l’œuvre de cette jeune femme du XIXe souvent méconnue des Lyonnais et pourtant célèbre dans le monde entier, en l’église Saint-Nizier.

Le site www.paulinejaricot.org, traduit en cinq langues, entend rejoindre tous ceux qui, à travers le monde, ont été témoins ou bénéficiaires de sa prière ou de son action.

Le cardial Filoni sera accueilli par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, par Mgr Emmanuel Payen, président de l’association « les Amis de Pauline Jaricot », en présence du Père Philippe Curbelié, postulateur de la cause de Pauline Jaricot.


Jardins du Rosaire, Lyon
Jardins du Rosaire, Lyon


Vendredi 10 Avril 2015
Lu 421 fois