Saint Joseph du Web

L'évêque diocésain est-il l'accompagnateur de la Vierge consacrée au for interne?



L'Ordo Virginum : Image de l'Eglise Epouse

Un nouveau document, Ecclesiae Sponsae Imago, clarifie la vocation de la Vierge consacrée. Il expose les fondements théologiques magnifiques de cette vocation et est d'une grande richesse spirituelle et anthropologique. Il clarifie aussi certains points délicats de droit canon que nous allons aborder dans cet article.

Et en ce qui nous concerne ici,  le document permet de prendre en compte le non mélange des fors dans l'accompagnement de la Vierge consacrée en spécifiant que le délégué diocésain et les personnes impliquées dans la formation de la Vierge consacrée ( tant dans la phase de discernement vocationnel et par la suite) n'entrent pas dans l'accompagnement au for interne, lequel est réservé à l'accompagnateur spirituel.
 

La place et le recours à l'accompagnateur spirituel sont aussi encouragés : le document de présentation du texte par Mgr Carballo spécifie bien avec une grande clarté les risques du mélange for interne, for externe en commentant le texte de la Congrégation pour la Vie Consacrée qui pourrait d'ailleurs élargir son appellation à un rôle de " congrégation pour la promotion du Célibat pour le Royaume", tant le texte destiné aux Vierges consacrées fait appel aussi à l'expérience acquise pour le Célibat sacerdotal. ( Au  numero 90 du document, voir la note 97 )

L'état de vie de Célibat pour le Royaume, une base commune dans laquelle entre l'Ordo Virginum.

A cet égard, le non mélange des fors spirituel et psychologique est aussi clarifié, précisément en citant le document d'accompagnement psychologique des prêtres et en tirant la substantifique moëlle pour l'appliquer à cet autre célibat pour le Royaume qu'est la Virginité consacrée féminine. 

Il y a bien évidemment une base commune à tous les célibats pour le Royaume. On peut, d'après l'évolution des termes, encore souvent ambivalents, voir une progression vers une meilleure définition des bases communes d'un état de vie commun. Ce terme état de vie pourrait s'appliquer ainsi à ceux qui répondent à cette base commune : l'état de vie de Célibat pour le Royaume.

Le Célibat pour le Royaume comme état de vie englobant la vie consacrée par le Célibat religieux, laïc et sacerdotal.

Pour autant, le droit canon emploi le terme "état de vie" pour la vie religieuse uniquement ( separatio mundi). Il faut donc bien indiquer à la Vierge consacrée en plein monde qu'elle n'entre pas dans l'état de vie religieux mais dans un nouvel état de vie qui correspond à sa situation juridique et vocationnelle, celui de la Virginité consacrée, au sein de l'Ordo Virginum. 

En toute logique, si la vie religieuse est un état de vie qui met à part la consacrée religieuse, l'Ordo Virginum est un état de vie qui garde la Vierge consacrée dans son milieu habituel mais la place dans un Ordo caractérisé par le Célibat pour le Royaume sous la forme de la Virginité consacrée vécue en plein monde. Le lien caractéristique qui fait entrer la Vierge consacrée dans l'Ordo Virginum est liturgique et devient appartenance à l'Ordo Virginum, cette appartenance étant ici nommée " état de vie".

"Pour cette raison, la consécration établit une relation spéciale de communion avec l’Église particulière et universelle, définie par un lien caractéristique qui détermine l’acquisition d’un nouvel état de vie et les introduit dans l’Ordo virginum."( ESP 20)

Et dans la même logique, la base commune de l'état de vie, quand on emploie ce terme pour les prêtres, les religieux et les Célibataires laïcs dont font partie les Vierges Consacrés, cette base commune est le Célibat pour le Royaume initié par Jésus ( Marc 19).

Le reste du document insiste aussi sur la spécificité de l'Ordo Virginum par rapport aux autres formes de vie consacrée dans le Célibat pour le Royaume. C'est ce qui permet de dire que l'on va de plus en plus vers la définition du célibat pour le Royaume comme état de vie englobant la vie consacrée par le Célibat religieux, laïc et sacerdotal. Contrairement à la separatio mundi des religieuses, la Vierge consacrée, comme le dit bien Ecclesia Sponsae Imago ne sépare pas la Vierge de son milieu tout en la réservant à Dieu :
37. Cette forme de vie se caractérise par l’enracinement des consacrées dans l’Église particulière et donc dans un contexte culturel et social déterminé : la consécration les réserve à Dieu sans les éloigner du milieu où elles vivent et où elles sont appelées à rendre témoignage[61].

Les risques pour l'évêque d'accompagner la Vierge consacrée en mêlant le for interne et le for externe.

L'évêque diocésain, qui partage le même Célibat pour le Royaume, est le garant de la vocation de la Vierge consacrée. Le document rappelle son rôle primordial de discernement, d'accueil diocésain et de consécration liturgique. Dans ces domaines, l'évêque exerce un véritable discernement au for externe. Qu'en est-il au for interne? 

Tout comme un évêque ne mélange pas le for interne et le for externe avec les prêtres, les diacres et les religieux de son diocèse, il doit en être doublement ainsi avec l'Ordo Virginum, par mesure de prudence. Si un évêque conseille et a un droit de regard et de discernement, la liberté de la Vierge consacrée reste pleine et entière dans l'accompagnement au for interne, et lui permet de ne pas livrer ce même for interne à son évêque. Les canons ( 984  et 986) protègent aussi l'évêque de l'utilisation de la connaissance acquise au for interne ( sacramentel, mais aussi psychologique, tout simplement confidentiel) de conflits avec la Vierge consacrée. Si l'Ordo Virginum devenait une sorte d'Ordo dirigé spirituellement et gouverné concrètement par l'évêque, on aboutirait à une forme de congrégation semi-religieuse avec, qu'on nous pardonne de le dire, le risque d'un évêque gourou entouré de femmes qu'il dirigerait au for interne et au for externe, et au minimum on serait dans le cléricalisme tant de fois dénoncé par le pape François. Du côté des femmes manipulatrices, cela peut être aussi, par le biais de l'accompagnement, la possibilité de mettre affectivement l'évêque en difficultés : menace de divulguer la confidentialité des entretiens, plaintes sur les décisions de l'évêque et leurs conséquences réelles ou imaginaires. 

De plus, la Vierge consacrée n'étant pas une religieuse, elle n'a pas de lien de subordination ou d'obéissance envers son évêque au for interne ou externe autre que ceux d'une laïque normale : révérence, obéissance doctrinale et aux orientations diocésaines. A cela s'ajoute une spécificité liée à l'évêque, qui naît lors du discernement vocationnel :
En continuité avec le parcours de discernement vocationnel qui a conduit à l’admission à la consécration, les consacrées dialoguent avec l’Evêque diocésain dans une attitude de filiale obéissance pour les orientations qui concernent les aspects les plus importants de leur projet de vie et vérifient avec lui les choix qu’elles ont faits.( ESI)

Mais ces aspects et ces choix sont clairement ceux de la virginité consacrée :  les décisions de vie, la vie de prière, conformes bien sûr à sa vocation, relèvent de son choix et de la libre initiative dans leur développement intime, quand elles n'impliquent pas des activités diocésaines.

Notamment, dans son travail, et dans ses déplacements pour des raisons professionnelles ou ses choix professionnels, la Vierge consacrée en plein monde doit pouvoir subvenir à ses besoins et prendre librement toute décision professionnelle comme n'importe quelle laïque . Un évêque qui gérerait au for interne et au for externe les décisions de travail d'une Vierge consacrée qui doit subvenir à ses propres besoins par son travail sans le soutien d'une communauté, comme le souligne le document de la Congrégation, pourrait se voir attaquer aux prudhommes.

Cela est arrivé souvent pour les communautés nouvelles mélangeant le for interne et le for externe en terme de travail professionnel, cela pourrait arriver à un évêque s'il n'est pas mis en garde contre le risque des conséquences du mélange for interne, for externe dans le choix des opportunités professionnelles, ou dans la sphère privée de la Vierge consacrée qui conserve le droit à la libre initiative apostolique comme tout baptisé, sans être sur le modèle de l'obéissance typiquement caractéristique de la vie religieuse ou sacerdotale, puisque qu'elle est une laïque. En revanche, si une Vierge consacrée s'engageait dans un travail incompatible avec la vie chrétienne, ou avec la virginité consacrée,  l'évêque aurait le devoir de la reprendre paternellement au for externe.



 

Un accompagnement spécifique par l'évêque qui requiert prudence et connaissance de l'Ordo Virginum

L'évêque est donc un accompagnateur de la Vierge consacrée d'une façon qui lui est propre : confiant le for externe à son délégué pour l'Ordo Virginum, et le for interne à l'accompagnateur spirituel de la Vierge consacrée ( le document romain spécifie aussi avec clarté qu'il ne faut pas permettre de communication entre les instances concernées, de même avec un éventuel accompagnement psychologique), le for psychologique aux professionnels, l'évêque exerce une tutella, une protection spirituelle et liturgique : il donne son identité ecclésiale à la Vierge consacrée de son diocèse, il l'encourage dans ses initiatives personnelles sans les gouverner, il discerne et encourage et gouverne en revanche les initiatives diocésaines de la Vierge consacrée sans pour autant les lui imposer. Il s'appuie sur la prière ecclésiale de la Vierge consacrée pour ses intentions épiscopales et diocésaines, il l'envoie en mission ecclésiale, il veille à sa fidélité et à sa formation, il prie pour elle. 

Une vierge consacrée.

Vendredi 6 Juillet 2018
Lu 66 fois