Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Saint François d'Assise, Hildegarde de Bingen et le pape François, hérauts et protecteurs de la création et de la conversion.



 « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre, qui nous soutient et nous gouverne, et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l’herbe ». Laudato Si 1.

Il y a une manière chrétienne d'être bio...qui ne se distingue pas par je ne sais quel dogme vert alimentaire ou rouge social...c'est plutôt à travers des amitiés spirituelles. Les amis de François d'Assise n'ont pas de mal à se retrouver dans la planète bio. Pour ma part, j'étais carrément perdue quand j'ai décidé de passer au bio à la suite de Laudato Si, noyée dans des propositions variées ( et quelques unes avariées !), les conseils contradictoires, les interdits idéologiques catégoriques ( surtout pas de soupe le soir, c'est mauvais pour votre âme!), et la paranoïa anti-industrielle qui fait que l'on craint de mourir empoisonné par les mensonges mercantiles à grande échelle, des voitures polluantes aux tests truqués en passant par le dentifrice fluoré qui provoque les caries....à quel saint se vouer?

Justement ! A saint François d'Assise, pour sa manière de vivre dans l'action de grâce et non pas dans la crainte. Mais il n'est pas seul. S'il était seul, cela serait peu savoureux. Un peu comme le sel raffiné contre le sel de mer qui, lui, est non dépourvu de minéraux : la soupe bio est meilleure avec beaucoup d'ingrédients. Hildegarde de Bingen s'est donc invitée dans ma soupe bio maison. Elle est comme l'épeautre qu'elle a tant vantée : non hybridée, pleine de vitalité et elle a fait ses preuves au cours des siècles. " La violence qu’il y a dans le cœur humain blessé par le péché se manifeste aussi à travers les symptômes de maladie que nous observons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants." Laudato Si 2. Hildegarde, docteur de l'Eglise, était aussi médecin du coeur violent par sa théologie et par sa sollicitude pour les santés. Voilà donc une deuxième sainte bio à qui se vouer.

Cela dit, il existe des apôtres de l'épeautre qui en font un peu trop et transforment la théologie d'Hildegarde en une vague spiritualité nouvel-âge : fumer de l'épeautre et vous atteindrez le nirvana...C'est la tentation de l'idéologie " holistique" et totalisante. Mais il est impossible de faire de la vraie Hildegarde une gourou du bien-être absolutisé. Car elle cherchait la charité avant tout, comme saint François d'Assise, et non pas la santé avant tout. 
" Nous oublions que nous-mêmes, nous sommes poussière (cf. 
Gn 2, 7). Notre propre corps est constitué d’éléments de la planète, son air nous donne le souffle et son eau nous vivifie comme elle nous restaure." LS 2
Rien de négatif dans cette " poussière" issue d'éléments de la planète, mais les choses sont dans l'ordre : en respectant l'ordre de la création, il nous est possible d'améliorer, de restaurer notre santé avec les excellents conseils d'Hildegarde et de louer Dieu pour la création comme saint François d'Assise, sans tomber dans l'illusion de la toute puissance sur notre corps, notre santé, la planète, les idées, les autres, sans oublier les sous, ahhh, les sous....


Voilà pourquoi Laudato Si me sert de guide pour vivre de façon bio, verte, eco-respecteuse, tout ce que vous voudrez pour les appellations contrôlées et non contrôlées, avec des amis Saints comme guides, mais aussi pour éviter ceux qui veulent...des sous.

Incroyable Pape François qui, en se faisant le héraut de la protection de la maison commune, démultiplie la puissance de ces deux autres Hérauts que sont François d'Assise et Hildegarde de Bingen. François d'Assise entouré des oiseaux, des poissons, du vent et de l'eau pure...Hildegarde entouré de simples ( les plantes...et les simples gens qu'elle soigna sans s'enrichir dans son couvent!), de grains d'épeautres résistant à la pollution ( merci docteur Hertzka!), de visions transcendantes...et écrivant ses visions. Il est à noter que ses nombreuses recettes ne sont pas issues de ses visions directement, mais découlent de sa théologie et de sa science, science qui était au contact des autres savants de son époque : elle ne vivait pas en vase hermétique et il serait bien dangereux de lire ses recettes de façon fondamentaliste, comme dictées par le ciel sans passer par un être humain!

Nous ne sommes pas dispensés de réfléchir, d'améliorer, de relativiser même certaines recettes hildegardiennes dont les gourous d'aujourd'hui voudraient se saisir. Même cathos! Car enfin, payer des intermédiaires/sessions pour jeûner à l'épeautre avec componction et ferveur, c'est bien, mais ce n'est pas la panacée universelle, cela ne remplace pas la charité et, si c'est bon pour la santé ( et cela est vraiment bon!), ce n'est pas l'élixir de jouvence, ni la pierre philosophale, et encore moins l'Evangile...là encore, les intermédiaires guérisseurs/gourous/grand conférencier qui sait tout/ engraissent à l'épeautre et le lucratif peut vite l'emporter sur le bon sens. L'épeautre et la nourriture la plus saine qui soit ne peuvent convertir une âme, et le ( bien)fait de se sentir physiquement et psychologiquement n'est pas une preuve de charité et de sanctification! Entre les actes de l'épeautre et les actes des apôtres, il y a la vraie conversion... Petite précision du Pape François : 
"Pour proposer une relation saine avec la création comme dimension de la conversion intégrale de la personne, souvenons-nous du modèle de saint François d’Assise. Cela implique aussi de reconnaître ses propres erreurs, péchés, vices ou négligences, et de se repentir de tout cœur, de changer intérieurement. " LS 218 Jeûner à l'épeautre ou se nourrir de façon hildegardienne peut y aider, si le but est bien de se convertir intérieurement....mais si le but est de guérir seulement, combien repartiront sans avoir rencontré le Christ, tels les lépreux dont un seul revint remercier et fut finalement aussi intérieurement sauvé?

Donc, pour suivre François d'Assise et Hildegarde de Bigen jusqu'au Christ, lisons attentivement Laudato Si du Pape François. Car ce trio est un trio gagnant!

Buiss'Ardent



Mardi 22 Septembre 2015
Lu 686 fois