Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Livre " Le premier jour de ma vie éternelle", d'Anne Kurian : un bouquet céleste pour la Pentecôte.



Livre " Le premier jour de ma vie éternelle", d'Anne Kurian : un bouquet céleste pour la Pentecôte.
Le voilà, il est dans ma boîte aux lettres. Quand un livre d'Anne Kurian paraît, je sais que je dois sortir le plaid et la tisane en hiver. En été, c'est chaise longue et bronzette. Sans masque, par les temps qui courent.
Je le commence... et je ne lâche plus. C'est magique, et je ne fais pas ici un passage de brosse à reluire. L'auteur, comme ses personnages, serait capable de ne plus m'envoyer ses écrits, si elle entrevoyait une once, un chouia, un brin d'inauthenticité dans mon compte-rendu.

 

Les défauts de ce livre ? Il faut bien commencer par quelque chose. Oui, je l'avoue, il est trop court. J'ai ri tellement, et réfléchi sérieusement en suivant le " procès" de Marie-Lou, son héroïne, que j'aurais voulu plus de pages, et voir s'il existait d'autres synonymes à " votre ramassis", ( le ramassis m'a fait éclater de rire)... pour comprendre, il faut se plonger dans ce tribunal atypique, et accepter que la meilleure théologie se fasse dans une atmosphère détendue, sur un sujet gravissime. Un docte théologien ayant fumé un joint pourrait-il exprimer en termes aussi poétiques et déjantés ce que vous lirez en ces pages ? je ne sais, mais je sais que c'est de la  théologie "augmentée", quel bonheur! Je veux dire par là qu'on prend une lampée de pure théologie en croyant badiner, alors qu'on ne badine pas avec de tels sujets, etc, etc!

Ne croyez pas que je vais vous raconter ici le contenu de ce livre, la quatrième de couverture suffit amplement pour vous donner l'essentiel à savoir. Tout le reste, humour, observation de l'être humain, justesse psychologique, remarques qui semblent partir en vrille pour en réalité vous toucher au coeur, tout cela fuse en un bouquet. J'ai essayé de prendre les catégories de fleurs pour vous les décrire : inutile. C'est justement l'assemblage des couleurs et des formes de ces fleurs qui fait le bouquet. Si j'en retire une, elle perd son sens et le bouquet-livre perd son originalité et son charme, son efficacité même.
 

Je réclame donc le droit de ne faire aucun spoiler, et vous déclare seulement ceci : pour la Pentecôte, ne lisez pas la Somme Théologique de Thomas d'Aquin avant d'avoir lu " le premier jour de ma vie éternelle". C'est compatible, plus rapide, et cela laisse un parfum d'antichambre de Paradis. Si vous vouliez relire Sartre ou Camus, même conseil. Cela sera un parfum d'huis clos inversé.( Pour comprendre cette remarque, lisez le livre d'Anne Kurian).
Ne croyez pas que ce livre est anodin :  il respire un souffle qui a emporté une plume au delà d'elle-même. J'en ai été touchée et j'ai déjà passée le livre à une amie. Le vent souffle où il veut et emportera ce livre où il veut, c'est le sort des livres où souffle l'Esprit.

 
Livre " Le premier jour de ma vie éternelle", d'Anne Kurian : un bouquet céleste pour la Pentecôte.

Vendredi 22 Mai 2020
Lu 605 fois