Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Nexus mysteriorum : le dogme, ou la barque qui ne coule pas.



Le formatage du langage anti-chrétien

rosace de Notre Dame de Paris, une illustration des Mystères de la Foi reliés entre eux.
rosace de Notre Dame de Paris, une illustration des Mystères de la Foi reliés entre eux.
Il est vital de bien connaître les lois de la " déformation systématique" du langage chrétien, afin de ne pas perdre la spécificité des notions chrétiennes et de ne pas les voir déconsidérées systématiquement. Les techniques de " connotations négatives" utilisées pour détruire des principes de la foi sont répandues partout, par le biais du langage médiatique.
Prenons par exemple le terme " dogme" : pensez à la définition que vous donneriez dans les médias....celle que vous donneraient les médias en question, puis comparez :



Nexus mysteriorum

"89 Il existe un lien organique entre notre vie spirituelle et les dogmes. Les dogmes sont des lumières sur le chemin de notre foi, ils l’éclairent et le rendent sûr. Inversement, si notre vie est droite, notre intelligence et notre cœur seront ouverts pour accueillir la lumière des dogmes de la foi (cf. Jn 8, 31-32)."

90 Les liens mutuels et la cohérence des dogmes peuvent être trouvés dans l’ensemble de la Révélation du mystère du Christ (cf. Cc. Vatican I : DS 3016 : " nexus mysteriorum " ; LG 25). Il faut, en effet, se rappeler que " la diversité de leurs rapports avec les fondements de la foi chrétienne marque un ordre ou une ‘hiérarchie’ des vérités de la doctrine catholique " (UR 11).

Cette belle expression latine " nexus mysteriorum", apte à plaire par son aspect mystérieux venu d'une culture immémoriale, ( il s'agit d'une expression du Concile Vatican I ) désigne le fait que dans la foi catholique, tous les mystères de la foi sont interconnectés, comme un " noeud", un noyau irréductible. Les dogmes permettent d'entrer dans la lumière et la compréhension progressive de ces interconnections. Les dogmes sont donc un trésor diffusé par l'Eglise, une explicitation de la Foi qui demande l'usage de la raison et de la foi, qui ouvre la Révélation divine à l'intelligence humaine. loin de l'imposer sans réflexion, elle exige une étude approfondie et personnelle du " nexus mysteriorum", une entrée adhésion adulte aux mystères de la foi. 

La caricature : le dogmatisme

La caricature du dogme dans le langage médiatique reçu correspond au dogmatisme : imposer une vérité sans l'expliquer, sans la confronter, sans en connaître ni les tenants, ni les aboutissants, et en les déconnectant de tout le reste, notamment de la raison, de la liberté, de la réflexion personnelle et collective, de l'étude approfondie, de la critique intelligente....le lien necessaire entre la Révélation divine et les vérités explicitées par le Magistère de l'Eglise permet aux fidèles une certitude de foi appuyée sur un processus de réflexion solide. Pas étonnant qu'on veuille faire croire qu'il s'agit d'affirmations arbitraires imposées sans raisons autres que d'établir un pouvoir sur les fidèles : ôtez le " nexus mysteriorium", il reste une simple autorité humaine tyrannique, ce que tous ont raison de détester. Le dogmatisme qui voudrait s'attaquer à ce noyau des mystères de la Foi ne peut que nier le noyau, car autrement il lui faut entrer dans la recherche de la vérité en conscience...Entrant par une des portes que sont les dogmes, par exemple par le dogme de l'Immaculée Conception, il découvre le mystère de la Rédemption, découvrant alors le Fils lumière, né de la Lumière, il entre dans le mystère Trinitaire, découvrant le mystère du Saint Esprit, le voilà plongé dans la Parole de Dieu, et ainsi, de découvertes en découvertes, la cohérence de la Révélation se fait...lumineuse;

Bienvenue à bord de la barque de saint Pierre

Nexus mysteriorum : le dogme, ou la barque qui ne coule pas.
Ainsi, ceux qui s'attaquent au dogme de façon loyale ( et non dogmatique!) découvrent immanquablement, s'ils sont honnêtes, que le nexus mysteriorum mérite une enquête approfondie, et que le noyau résiste fort bien, par ses interconnections innombrables, à toute tentative de réduction. Commence alors le chemin passionnant de la recherche de la foi et de la confrontation à la solidité du dogme, lequel est une lumière immanquable pour découvrir le Christ par l'Eglise. Le Christ a voulu les dogmes comme des rayons de sa Lumière, qui attirent vers le Centre, qui est Lui-Même. celui qui commence à s'interesser aux dogmes est souvent appelé à bord de la barque de saint Pierre, cette barque qui ne coule pas ! 

88 Le Magistère de l’Église engage pleinement l’autorité reçue du Christ quand il définit des dogmes, c’est-à-dire quand il propose, sous une forme obligeant le peuple chrétien à une adhésion irrévocable de foi, des vérités contenues dans la Révélation divine ou bien quand il propose de manière définitive des vérités ayant avec celles-là un lien nécessaire.

Logo de l'Année de la Foi
Logo de l'Année de la Foi

Vendredi 11 Janvier 2013
Lu 398 fois