Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

La règle de vie personnelle dans l'Ordo Virginum.



Une règle individuelle différente de toute règle religieuse.

Présentation de Marie au Temple
Présentation de Marie au Temple
L'Ordre des Vierges est une des formes de Célibat pour le Royaume la plus ancienne, antérieure aux instituts de Vie Consacrée. Vécue dans le monde, sans se démarquer en rien de la vie ordinaire des baptisés, la consécration dans l'Ordo Virginum n'est pas une Separatio Mundi à la manière de la vie religieuse mais une consécration d'une forme de Célibat pour le Royaume vécu en plein monde, en tant que fidèles laïques.

La règle religieuse assure les contours d'une séparation du monde, tandis que la règle individuelle de vie qui peut être rédigée par chaque consacrée de l'Ordo Virginum est d'un autre ordre. Elle est écrite d'abord avec la vie ordinaire, quotidienne, baptismale. Autant de Vierges Consacrées, autant de règle individuelle ! C'est toute la particularité de cette forme de Célibat pour le Royaume, qui convient justement à des femmes n'ayant pas l'appel à la vie religieuse. La règle de vie des Vierges Consacrées est donc dans son essence inclue dans leur vocation laïque et dans le cheminement personnel de chacune. C'est dans ce sens que le pape Benoît XVI parlait aux participantes du Congrès pour les Vierges Consacrées ( Rome, 15 Mai 2008) d'une " règle de vie" essentielle, en mettant lui même l'expression entre guillemets dans son discours : 

28 «Un’essenziale “regola di vita” definisce l’impegno che ciascuna di voi assume col consenso del Vescovo, sia a livello spirituale sia esistenziale. Si tratta di cammini personali» (BENEDETTO XVI, Discorso alle partecipanti al Congresso dell’Ordo Virgi-num sul tema “Verginità consacrata nel mondo: dono per la Chiesa e nella Chiesa”, 15 maggio 2008, n. 5).

Il s'agit de chemins personnels, précise Benoît XVI. L'accord de l'évêque ne concerne pas cette règle au plan spirituel ( cela revient à l'accompagnateur spirituel au for interne), par contre l'évêque peut approuver une règle personnelle qui lui est présentée au for externe si la Vierge Consacrée le demande. Ce n'est pas une obligation et il est alors doublement important de se souvenir qu'il ne peut s'agir que d'une règle personnelle, et non d'un modèle visant une forme de vie religieuse ou d'institut séculier.

Le baptême étant la source du Célibat pour le Royaume choisi par la Vierge Consacrée, sa règle de vie personnelle, individuelle, repose sur son parcours propre, éclairé par le discernement de l'Eglise à l'aide de deux instruments : le directeur spirituel et la vocation dans l'Ordo Virginum.

La règle de vie n'est donc pas laissée en dehors de l'obéissance, mais elle est préservée par le droit à la spiritualité propre selon l'article de droit canon 214. Cette intimité de la règle personnelle de vie mérite d'être soulignée. C'est en effet une grande différence d'avec la vie religieuse, et la règle dans l'Ordo Virginum ne saurait être soumise à l'examen de qui que ce soit d'autre que le directeur spirituel librement choisi. L'évêque lui-même ne peut se substituer au directeur spirituel au for interne, comme cela est bien précisé dans le vademecum de l'Ordo Virginum publié à l'intention des évêques de France. ( voir texte en pièce jointe)

En demandant par exemple à vérifier lui-même cette règle de vie individuelle auprès d'une candidate à la consécration liturgique dans l'Ordo Virginum, l'évêque serait dans le for interne. Par contre, il lui revient de souligner et vérifier les aspects de la vocation au for externe : capacité à vivre le célibat pour le Royaume, à s'assumer financièrement de façon autonome ( sans soutien financier d'une communauté ou du diocèse!), formation ecclésiale continue adaptée à la vocation spécifique dans l'Ordo Virginum et à la sécularité, présence d'un accompagnateur spirituel librement choisi. Ces points rejoignent l'essence de de la vocation dans l'Ordo Virginum, évitant à la Vierge Consacrée de se modeler sur une autre forme de vie consacrée et donc sur une règle religieuse sécularisée....

vade_mecum.pdf vade mecum.pdf  (351.9 Ko)


Des éléments fondateurs d'une vocation unique.

Can. 214 - Les fidèles ont le droit de rendre le culte à Dieu selon les dispositions de leur rite propre approuvé par les Pasteurs légitimes de l'Église, et de suivre leur forme propre de vie spirituelle qui soit toutefois conforme à la doctrine de l'Église.

La forme propre de spiritualité de l'Ordo Virginum peut se résumer en quelques mot précis mais recouvrant des réalités vastes :
-Célibat pour le Royaume
-Vie ordinaire dans le monde
-spiritualité séculière sans separatio mundi : Vierge Consacrée dans le monde.
-Patrimoine historique et spirituel : textes des Pères de l'Eglises sur la Virginité, figures comme saint Cécile et sainte Geneviève, etc...
-sponsalité ( Christi Sponsa) selon le canon 604 et la liturgie de Consécration.
-Ecclesialité ( locale et universelle)


A ces éléments s'ajoutent les éléments personnels du charisme et du cheminement de chacune, vue en accompagnement spirituel, dans le respect du for interne. La règle individuelle de vie n'est pas faite pour devenir règle commune à plusieurs, ce serait une assimilation à une autre vocation que celle de Vierge Consacrée dans le monde

Une extraordinaire variété.

Grâce à cette variété au sein même de l'Ordo Virginum, on peut dire que les éléments communs assurent la stabilité de cette vocation unique, tandis que la variété infinie des modalités vécues par chacune assure fécondité, créativité, liberté : c'est la spécificité de l'Ordo Virginum de rassembler autant de diversités dans un même charisme.

Cette vocation pourrait même se passer d'une règle de vie, au sens où la règle est celle de la vie chrétienne baptismale. Néanmoins, le fait de formaliser par des mots un mode de vie peut être, au moins dans les premières années, une aide à la fidélité et à l'enracinement dans la vocation propre. Dans ce sens, même les mères et les pères de famille peuvent écrire une règle individuelle de vie adaptée à leur vocation de père et mère! 

Pour la Vierge Consacrée, la règle de vie individuelle comportera donc la spiritualité propre à l'Ordo Virginum selon les éléments que nous avons cités, plus sa spiritualité personnelle. Chaque Vierge Consacrée donne ainsi une tonalité, des nuances, une variété, une créativité et une liberté unique à la vocation commune reçue lors de la Consécration liturgique et de l'entrée dans l'Ordo Virginum. Cette " règle" peut et donc doit évoluer avec la profondeur spirituelle, la maturation personnelle, sous le regard et le discernement d'un accompagnateur spirituel capable de bien comprendre le " proprium", la spécificité de l'appel dans l'Ordo Virginum.

 

Exemples et questions concrètes

Ainsi, une règle de vie d'une Vierge Consacrée qui comporterait l'appartenance à une communauté religieuse pose question : la Vierge Consacrée n'est plus alors " dans le monde", ni avec une spiritualité séculière, mais se pose plutôt la question d'un discernement à la vie religieuse....L'autonomie financière, et donc l'intégration dan le monde du travail à part entière peut faire partie d'une règle de vie équilibrée : la conférence épiscopale italienne a rappelé que les Vierges Consacrées doivent elle-mêmes veiller à leur sécurité sociale! "

"Provvedono al proprio mantenimento con i proventi del lavoro e con i propri beni personali, curando anche gli aspetti assicurativi e previdenziali”.( Elles pourvoient elles-mêmes à leurs besoins par le fruit de leur travail et avec leurs biens personnels, veillant aussi aux aspects de sécurité et de prévoyance sociale")

Dans la règle de vie, cela signifie qu'il faut mettre en bon ordre service ecclésial bénévole et devoir d'état dans la vie professionnelle. Y compris quand la vie professionnelle est rémunérée par l'Eglise, elle reste la vie professionnelle et la rémunération d'une femme laïque célibataire qui ne reçoit pas l'aide substantielle au logement et à la vie commune fournie par un institut de vie consacrée.

Une Vierge Consacrée qui vit en ermite....n'est pas dans le monde : elle a peut-être un discernement à opérer sur un appel à la vie érémitique! En effet, la participation active à la vie civile et culturelle est un des milieux privilégiés d'évangélisation en plein monde que la Vierge Consacrée peut assumer au mieux, puisqu'elle vit dans les conditions ordinaires du monde, en lui apportant les valeurs de l'Evangile. Il faudra parfois choisir entre un service ab intra ( travail ecclésial) et une évangélisation ab extra, vers les périphéries dont parle le pape François. L'idéal étant de réussi à concilier les deux, comme l'indique le vademecum italien :

 La forma specifica di consacrazione nell’Ordo Virginum è caratterizzata “dall’impegno a condurre una vita di fede e di radicalità evangelica, nelle condizioni ordinarie dell’esistenza”. Perciò, “le vergini consacrate non si distinguono per l’abito che portano, né per l’appartenenza alla comunità di un Istituto religioso, ma sono impegnate a testimoniare la loro consacrazione e a essere richiamo profetico all’assoluto dei valori del Regno, anche nella disponibilità ad assumere specifici compiti ecclesiali per l’edificazione della comunità cristiana”. Inoltre, “la partecipazione attiva alla vita culturale e civile deve essere considerata come espressione caratteristica della vocazione delle vergini consacrate”. ( la forme spécifique de consécration dans l'Ordo Virginum est caractérisée par l'engagement à vivre une vie de foi et de radicalité évangélique, dans les conditions ordinaires de l'existence. En conséquence, les Vierges Consacrées ne se distinguent pas par l'habit qu'elles portent, ni par l'appartenance à la communauté d'un institut religieux, mais sont dédiées à témoigner de leur consécration et à être un rappel prophétique de l'absolu des valeurs du Royaume, y compris dans la disponibilité à assumer des tâches spécifiques pour l'édification de la communauté chrétienne. En outre, la participation active à la vie culturelle et civile doit être considérée comme expression caractéristique de la vocation des Vierges Consacrées." NB : Notre traduction)

Pour ne pas conclure, rappelons que la vocation dans l'Ordo Virginum est un appel à la sainteté, un charisme historique, dans le sens où c'est l'Esprit saint, qui depuis des siècles, a façonné cette vocation, comme il a façonné les autres vocations. La renaissance de l'Ordo Virginum est profondément liée à la redécouverte par Vatican II de l'appel universel à la sainteté de tous les fidèles, en ce qui fait justement la spécificité depuis toujours de l'Ordo Virginum : reconnu et consacré liturgiquement pour les femmes vivant cette vocation en plein monde, le Célibat pour le Royaume n'est pas réservé à une classe de fidèles mis à part ( souvent assimilée à la seule vie religieuse ) mais est ouvert à tous les fidèles baptisés, y compris les fidèles laïques, dont celles de l'Ordo Virginum.

L'Ordo Virginum représente donc une des très belles possibilités de Célibat pour le Royaume vécu en plein monde, avec sa spiritualité propre, son patrimoine, sa liturgie, ses saintes, son histoire, sa spécificité, sa riche diversité. 

Une Vierge Consacrée.

Pour aller plus loin, le site officiel de l'Ordo Virginum en France.

Mercredi 4 Février 2015
Lu 871 fois