Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Joseph homme "juste" dont parle la Bible, a-t-il douté?



L'adn, le génotype de l'homme juste

Comprendre (enfin, chercher à comprendre) la Parole, c'est parfois comparable à faire le génotype de l'homme de foi, de l'homme juste. 
L'adn du fidèle, de la personne juste nous est donné dans la Bible, par les prophètes et les psaumes. 
Par exemple le psaume 91 (92) :

Le juste grandira comme un palmier,
il poussera comme un cèdre du Liban ;
planté dans les parvis du Seigneur,
il grandira dans la maison de notre Dieu.

Joseph, homme juste qui grandi comme un palmier, comme un cèdre

L'évangile nous dit que Joseph, parce qu'il était un homme juste, ne voulait pas "exposer" (répudier, renvoyer publiquement, selon les traductions) Marie enceinte avant qu'ils aient tous les deux habités ensemble.
Quel est le doute de cet homme juste, qui lit les prophètes et connaît toutes les images qui parle de l'arbre, du juste, du cèdre? Prenons par exemple le texte d'Ezekiel :

Ainsi parle le Seigneur Dieu :
« À la cime du grand cèdre,
je prendrai une tige ;
au sommet de sa ramure,
j’en cueillerai une toute jeune,
et je la planterai moi-même
sur une montagne très élevée.
Sur la haute montagne d’Israël
je la planterai.
Elle portera des rameaux, et produira du fruit,
elle deviendra un cèdre magnifique.
En dessous d’elle habiteront tous les passereaux
et toutes sortes d’oiseaux,
à l’ombre de ses branches ils habiteront.
Alors tous les arbres des champs sauront
que Je suis le Seigneur :
je renverse l’arbre élevé
et relève l’arbre renversé,
je fais sécher l’arbre vert
et reverdir l’arbre sec.
Je suis le Seigneur, j’ai parlé,
et je le ferai. »

Le surgeon d'Israël

Le petit reste d'Israël dont Joseph est l'héritier, et par n'importe quel héritier puisqu'il descend de David et peut prétendre au trône de David, ce petit reste attendant la réalisation des prophéties comme celles que nous venons de voir. 
Et soudain, Joseph voit Marie enceinte. 
Je ne pense pas que les doutes de Joseph portent sur Marie mais sur lui-même. En quoi peut-il douter au point de vouloir rompre sans rompre, "renvoyer" ( et même répudier") mais en secret : répudier une femme juive sans que cela se sache alors qu'elle est enceinte, c'est tout simplement totalement illogique si on s'en tient à un doute "humain" qui redoute un péché mais aime la femme en question. Joseph ne pouvait rompre avec Marie en mentant sur le sujet du renvoi, puisqu'il était un homme juste.
 

Le juste, le cèdre et la femme enceinte

Décryptons l'ADN du fidèle, du juste qui "fleurira", de celui qui deviendra un cèdre. Joseph  se pense "indigne" de ce rôle parce qu'il a compris que c'est l'enfant en Marie qui accomplira toutes les prophéties. Joseph est un homme juste, mais Marie et l'Enfant sont bien au-delà : l'Immaculée et le Fils de Dieu! Je pense que Joseph n'est même pas effleuré par l'ombre d'un doute face au rayonnement de cette femme enceinte : il contemple la toute Pure, et l'abîme de sa condition d'homme pécheur (le moins pécheur de tous, le plus juste des hommes, mais quel saut qualitatif quand il contemple ce qui se passe!)

Voilà pourquoi l'ange vient dire à Joseph de ne pas craindre de prendre chez lui Marie, son épouse , et l'Enfant en elle qui vient de l'Esprit : car si l'enfant vient de l'Esprit, alors Joseph a été choisi pour accomplir les prophéties de la venue de l'Esprit sur tout Israël, les prophéties du Salut.

Joseph est bien ce juste qui fleurit au bord du Fleuve de l'Esprit. Mais Jésus est lui aussi le Juste, celui qui donne l'Esprit et dont l'Arbre de vie sera la Croix et l'Eglise. Voilà pourquoi Joseph accepte enfin de ne pas se considérer indigne, de ne pas s'effacer, Joseph accepte la place lui revient.

Quand nous avons du mal à accepter ou trouver notre place, demandons à Joseph!

AC

Dimanche 16 Juin 2024
Lu 329 fois