Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Saint Joseph, dernier patriarche de la maison de David, héritier du trône de David



"ne crains pas, fils de David"

Nous connaissons bien l'annonce faite à Joseph : l'ange lui déclare qu'en tant que fils (descendant, dans la façon de parler des Hébreux) de David, il ne doit pas craindre de prendre Marie, son épouse, chez lui. L'évangile selon Saint Matthieu pourrait être appelé "l'évangile de l'annonciation faite à Joseph", en son chapitre 1 tant Joseph y est un maillon central, une convergeance longuement mûrie vers le Christ. La généalogie aboutit à Joseph descendant de David, "époux de Marie". Dans le reste du chapitre, c'est Marie qui est nommée "épouse de Joseph". 
" Puisque l'enfant qui est en elle vient de l'Esprit Saint" : Matthieu insiste deux fois sur l'Esprit Saint, lien de cause à effet sur la conception de l'enfant en Marie. La crainte de Joseph que Marie ait connu un autre homme est peu probable, étant donné la pureté et l'intimité de Joseph et Marie même s'ils n'ont pas encore habité ensemble. En effet, soupçonner Marie relèverait de l'absence totale de discernement chez Joseph, alors que toutes ses actions prouvent en réalité l'inverse. Joseph est lui-même capable déjà de recevoir la révélation de la divine personne Esprit Saint et de percevoir sa réalité dans la conception d'un enfant qui soit la réalisation de l'Alliance.

Joseph, royal descendant de David : une identité profonde et cachée

C'est ici que l'identité de Joseph nous est révélée. La généalogie de Joseph fait de lui l'aboutissement de l'arbre de Jessé, le descendant d'Obed, fils de Ruth et Boaz. Obed sera l'ancêtre de David. La promesse du Messie se rattache toujours à l'épanouissement, en un ultime fleuron, de la racine, ou tige de Jessé. C'est l'origine de nos images qui représentent Joseph avec un Lys fleuri à la main. Il ne s'agit pas d'un détail artistique pour faire joli, mais d'une sorte d'emblème permanent, réservé à l'unique patriarche Joseph. 
Joseph, que nous voyons comme un simple artisan, était aussi ( ce n'est pas incompatible, il l'a prouvé), le roi d'Israël pouvant monter sur le trône de David. Si Joseph avait eu des ambitions politiques et des troupes, il aurait légitimement détrôné Hérode.
De plus, méditant depuis toujours la Parole, Joseph sait que le Fils de David prépare le Messie. Il peut commencer à craindre d'une sainte crainte son rôle.

Le combat de Joseph contre Hérode

Pour ceux qui connaissent bien la situation de la Judée au temps d'Hérode, il est facile de comprendre que Joseph devait se cacher. Sa lignée royale le mettait en danger, si Hérode avait compris la réelle puissance de Joseph, " fils de David". Les péripéties et aventures de Joseph et Marie en Egypte, le massacre terrible des Innocents après le passage des rois mages, tout cela n'est pas du folklore. Ce sont les traces extérieures et historiques du combat de titans que se livrent Hérode, Iduméen issu d'une branche illégitime et vendu aux Romains, et Joseph, protecteur et garant de l'Enfant né de l'Esprit Saint. la crainte de Joseph concerne en premier lieu ce combat. 
" Ne crains pas, fils de David, puisque l'enfant qui est en elle vient de l'Esprit Saint" : pour Joseph, c'est la confirmation de l'importance de son rôle, de l'enjeu immense à être le "fils de David" légitime. Soudain, le jeune Joseph voit en sa lignée de patriarches le chemin par lequel Dieu va réaliser sa promesse. Comment ne pas craindre? 

La foi de Joseph en l'Esprit Saint

Lorsque l'ange parle à Joseph, il lui révèle qu'il y a l'Esprit Saint : voici Joseph qui entre dans le mystère de la Trinité, comme Marie, par le biais de cet enfant miraculeux. Est-ce une révélation progressive, immédiate? Nous ne savons pas tout à fait, mais il est certain que c'est une révélation. L'évangile de Saint Luc nous en donne l'autre versant : le Magnificat et le Benedictus, épisodes où la présence de l'Esprit Saint se révèle et commence à dire QUI est l'Enfant. 
Joseph était-il présent lors du Magnificat? Culturellement, il est impensable que Marie se déplace seule. Mais plus encore, le chant de Zacharie nous indique qu'il a vu et compris le rôle de Joseph : " Béni soit le Dieu d'Israël, qui visite et rachète son peuple. Il a fait surgir la force qui nous sauve dans la maison de David son serviteur".
"La maison de David son serviteur", c'est Joseph qui prend Marie dans sa maison. 
Zacharie rend hommage en ces mots au Patriarche Joseph, " fils de David" et à l'enfant en Marie. 
Les évangiles de Matthieu et Luc sont donc unanimes sur le rôle de Joseph. Alors pourquoi est-il si discret?

Le passage du témoin : de l'ancienne Alliance à la nouvelle Alliance

J'ai toujours été étonnée de la mort de Joseph jamais explicitée dans les Evangiles. La tradition nous le montre mourant paisiblement entre Jésus et Marie. Je pensais cela bizarre et injuste, trop effacé, dépourvu de sens. Mais la lecture notamment des livres de Brent Pitre sur le judaïsme de l'époque de Jésus m'a permis de comprendre la notion clé de "nouveau testament", "nouvelle alliance" : le Patriarche Joseph, fils de David, sait que la "nouvelle Alliance", la réalisation de la Promesse, n'abolit pas mais accomplit la première Alliance. Joseph passe le flambeau de la Royauté directement à Jésus, qui reprend et accomplit pleinement le titre de "Fils de David". Joseph, guidé par l'Esprit Saint, est la première Alliance dans sa perfection, celle qui accueille le Messie, avec Elisabeth, Zacharie, le vieillard Syméon, la prophétesse Anne, le Temple. L'effacement, la discrétion de Joseph sont en réalité un accomplissement serein, plénier : mission accomplie!
Mais Jésus est le Temple nouveau, celui qui sera "rebâti en trois jours", à la Résurrection. Tous ceux qui ont attendu et accueilli l'enfant né de l'Esprit Saint  s'inclinent, s'effacent (sans disparaître) devant Marie et l'Enfant, devant l'Eglise qui naît à la Croix et à la Résurrection.

AC

Dimanche 9 Juin 2024
Lu 142 fois