Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Marie est-elle plus mère que reine? la réponse de Joseph



Joseph découvre Marie comme reine

Nous l'avons vu dans un autre article, Joseph " fils de David" était de maison royale. Il pouvait légitimement en remontrer à l'usurpateur Hérode, et certainement, il devait prudemment se cacher. Politiquement, il était un rival potentiel et légitime. Spirituellement, il devint l'opposant efficace et victorieux en protégeant l'enfant de Marie.
Lorsque Joseph assiste au Magnificat, il entend Marie reprendre les cantiques de Myriam, Déborah et Anne (1 S 2). Nous n'allons pas faire une comparaison de ces cantiques, mais il est indispensable de les avoir à l'esprit quand on entend le Magnificat, car les personnalités des autres femmes de la Bible se répondent et se déploient en Marie qui est leur accomplissement.
Joseph entend donc " il relève Israël son serviteur, il se souvient de son alliance" dans la bouche de Marie. Et c'est une reine qui parle, la reine future mère du Messie. Car voici l'écho du cantique d'Anne : " il donnera la puissance à son roi, il relèvera le front de son Messie".
 

La reine mère du Messie

Joseph se sait le descendant de David par Ruth et Boaz. Il a donc aussi dans sa lignée la reine Bethsabée : déchue une première fois à cause de l'assassinat de son premier époux, Bethsabée regagne son titre de reine et sa dignité après une profonde conversion et repentance, en même temps que David. Un nouvel enfant naît, qui sera Salomon. Lorsqu'Anne, au livre de Samuel, parle de relever le front de son Messie, elle entrevoit le relèvement du Temple, le pardon des péchés. Mais cette "vision" naît de la longue réflexion des pauvres d'Israël qui espèrent un Messie de Salut, un Messie spirituel dont le salut va bien au-delà de la politique et du péché : il s'agit du Temple céleste, de la Jérusalem céleste. 
Quand Marie proclame : "il relève Israël", "il élève les humbles", elle révèle discrètement mais puissamment sa dignité royale de mère du Messie. Elle indique la direction finale : la Jérusalem céleste.

Joseph, ébloui, se fait tout discret car sa royauté à lui préparait l'avènement du fils de Marie. Mais le Magnificat lui indique que son humilité deviendra élévation, ce qui adviendra par l'amour que lui porte l'Eglise.

 

" Reine Mère du Messie"

J'aime beaucoup cette image qui montre Marie arrivant chez Elisabeth. Un ange porte la traîne de Marie, soulignant ainsi sa noblesse et sa royauté alors qu'elle arrive sans richesses, ni apparat. Un autre ange la suit en portant le livre des Ecritures, soulignant l'accomplissement en Marie de toutes les Ecritures, parce qu'elle porte Jésus en elle. On ne peut comprendre Marie que si on la connaît, comme le Christ, par les Ecritures, et notamment par les femmes dans la Bible. Il faudrait ici faire une longue présentation des liens entre Marie et la reine Esther! (voir nos articles sur les femmes de la Bible). Ou développer toutes les liens davidiques par les femmes : ainsi, Joseph était présent au Magnificat y compris par les Ecritures, les Evangiles reprenant sa généalogie pour aboutir aux annonciations faites à Marie, Joseph, Elisabeth, et Zacharie...
Quand Thérèse de Lisieux disait "Marie est plus mère que reine", elle parlait du coeur de Marie, de son affectivité, de sa tendresse, de sa personnalité profonde. Cela n'enlève rien à sa royauté : sa maternité "couronne" sa royauté, si j'ose dire!

AC

Mercredi 12 Juin 2024
Lu 286 fois