Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Saint Joseph, patron de l'accueil et du care



Un accueil aussi discret que puissamment inspirant

Saint Joseph est celui dont la mission et la personne correspondent si parfaitement qu'il n'a pas besoin d'oeuvre particulière : son oeuvre, c'est sa vie. Nous aimerions pouvoir en dire autant. Quand Joseph accueille Jésus enfant, un enfant qui joue, qui court, qui saute, qui travaille, qui rit, Joseph l'accueille avec un tel amour que tous ses gestes sont " care" : un soin, une protection, une attention, un appui, une prévenance, une diligence, une préparation, une organisation, une ouverture, une écoute, une présence, tout cela, c'est le care de Joseph.

Patron du soin, du care

Aujourd'hui, dans une église qui s'apprête à recevoir 700 participants sur le we, j'ai vu un peu de ce care en oeuvre. Il se trouve que c'était un beau bazar! L'église débordait d'instruments, de musique, de micro, de matériel épars, au point que l'autel du saint Sacrement sur le côté était inaccessible et bordé d'objets hétéroclites qui trouveront leur fonction ce we. Et sur l'autel, la statue de Joseph, privé on ne sait pourquoi de son bâton, trônait. Cela n'avait pas l'air de le déranger! Après tout, son atelier devait bien ressembler à ce bazar créatif avant que les bouts de bois épars et les outils sortis ne trouvent leur harmonie dans l'action. Avec ce désordre apparent, il ferait du "soin", un berceau, une roue, un seau, que sais-je? Mais de l'utile pour la sainte Famille.
L'église en préparation d'accueil, c'est un atelier de Joseph. 

Celui qui accueille les accueillants et en prend soin

Autre présence de Joseph dans cette église en effervescence : les accueillants, une équipe très nombreuse, prennent toujours le temps de s'accueillir entre eux avant de se lancer dans la mission d'accueil paroissiale. Ils partagent les nouvelles, prient les uns pour les autres, louent ensemble : accueillir et prendre soin des accueillants, voilà un équilibre digne de Joseph, de la sainte Famille : si Marie, Joseph et Jésus ne s'accueillaient pas les matins d'un bonjour, d'un sourire, d'une attention mutuelle, comment dérouler l'histoire même du Salut, sans amour? 
Comment vivre une messe paroissiale, sans accueil, sans "care", sans soin ni attention mutuelle? Comment ensuite accueillir l'Eucharistie en soi? Comment accueillir l'adoration eucharistique? Comment être missionnaire?

Joseph était l'accueil personnifié, le "care" personnifié. Mais n'oublions pas, il recevait ce "charisme", cette fonction, de Jésus lui-même, dont il était en cela à la fois le maître et l'élève : il a dû grandir en accueil et en care en même temps que Jésus grandissait en taille et en âge, réalisant que Jésus grandirait à l'infini!
 Je vous souhaite une belle fête du 19 mars avec accueil, care, et amour, avec Joseph!
AC

Vendredi 15 Mars 2024
Lu 341 fois