Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Célibat pour le Royaume et espérance.



Apparition de la Sainte Famille à Fatima
Apparition de la Sainte Famille à Fatima
C'était le lendemain des attentats de Paris. J'étais dans le quartier de Belleville, avec une amie Hollandaise égarée en ces temps troublés dans notre Capitale. Nous avions lié amitié dans le cadre professionnel et voilà que les événements nous mettaient ensemble non pas au milieu des bombes, nous avons été bien épargnées, mais au milieu des événements comme chacun d'entre nous. 

Tout en m'offrant des pâtisseries et un café, ma nouvelle amie me demande un peu plus de précisions sur moi, si j'ai des enfants...elle a vu mon alliance, et rien dans mon style, proche du sien, ne la prépare à une nouvelle ( mini) bombe :

-Euh, je suis mariée d'une manière particulière avec Jésus...

J'ai formulée ensuite cela comme j'ai pu en quelques mots, l'heure n'était pas au cours de théologie sur le Célibat pour le Royaume, vécu comme laïque en plein monde, sans signe distinctif et en participant aux activités professionnelles les plus classiques. 

- It' s crasy! ( c'est dingue!)

J'ai beaucoup aimé cette réflexion spontanée et à chaud, qui n'avait rien de méchant. Les méchants vraiment crazy venaient de faire assez de dégâts pour que notre conversation soit des plus ouvertes et des plus amicales : certaines circonstances accentuent les dispositions à l'écoute mutuelle. Mon amie m'explique donc qu'elle ne croit pas " in God, but in Good", pas en Dieu mais dans le Bien. En anglais, il n'y a qu'un " o" de différence...un " o" d'admiration face au bien humain, en opposition au mal. Une base de dialogue largement partagée et déterminante, quand vous voulez expliquer votre choix d'épouser Dieu Lui-même! Oui, c'est crazy, c'est une réponse folle, un rappel eschatologique...rassurez-vous, je n'ai pas utilisé ce mot, même en anglais, avec mon amie, elle serait retournée illico à Amsterdam à la nage après des journées pareilles...

Dans les jours qui ont suivi, les textes liturgiques nous préparant à la fête du Christ Roi et les événements dramatiques m'ont souvent ramenée à ce " It's crazy", et à ce " in God, in Good"...Le Célibat pour le Royaume, c'est l'Eglise, Corps et accomplissement total du Christ, qui le rend possible : parce qu'il y a un Royaume. Tous ceux qui choisissent dans l'Eglise de ne pas se marier et d'être aux yeux du monde l'Eglise Epouse partagent donc le même " crazyness", témoignant d'une eschatologie et d'un Royaume qui transcendent les folies humaines. Les évêques, les prêtres, les diacres non mariés, les religieux et religieuses, les laïques célibataires hommes et femmes pour le Royaume fondent leur choix  définitif sur ce que l'Eglise a de plus certain, de plus solide, de plus positif : le Christ Lui-même est le Royaume qui vient.

Royaume ouvert à ceux qui pratiquent le bien comme ils peuvent, " in Good", à ceux qui embrassent la foi " in God". In God pour de bon! Je ne suis pas loin de penser que le Célibat pour le Royaume sous toutes ses formes est en quelque sorte un dispositif anti-terroriste depuis le début, commençant avec la Sainte Vierge et Saint Joseph entourant le Christ Prince de la Paix. Le Célibat pour le Royaume est l'autre face du mariage, la promesse du Royaume éternel. Que se soit le Sacrement du mariage ou le Célibat pour le Royaume, il s'agit de l'Eglise, l'Eglise au positif quand le monde devient négatif, l'Eglise de l'Espérance au delà des événements.

Dimanche 22 Novembre 2015
Lu 236 fois