Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Psaume 56 : quand l'Esprit Saint défait les plans de l'ennemi



En toi je cherche refuge

Un excellent film coréen rapporte le siège d'une forteresse défendu par un leader d'exception et un peuple courageux. Le film s'appelle "The Great Battle", ou la forteresse d'Ansi. Il s'agit un fait historique auquel le film, hyper réaliste dans les reconstitutions techniques de bataille, confère une dimension symbolique. Retranchés dans une forteresse, le peuple d'Ansi illustre de façon étonnante le psaume 56. Il peut crier : "Du ciel, qu'il m'envoie le salut" (verset 4). En l'occurrence, le salut résida dans le génie tactique de Yang Manchun : ce dernier affronte un ennemi dont les "lances et les flèches", ainsi que les engins de guerre sophistiqués sont bien supérieurs en nombre et en technologie. Mais Yang Manchun n'abandonne jamais, ce grand résistant trouve toujours une astucieuse parade.

Ils ont tendu un filet sous mes pas : j'allais succomber.

Le général Yang Manchun a non pas un Judas (dans le film) mais plusieurs. Une scène le montre face à un traitre envoyé pour le poignarder. Le traitre est originaire d'Ansi et doit gagner la confiance du général pour mieux le tuer ensuite. Dès leur première rencontre, le général enlève sa tunique et montre un dos et une poitrine lardés de cicatrices : " ce sont les coups des assassins envoyés par l'ennemi pour me tuer", déclare-t-il au traitre, lui montrant qu'il n'est pas dupe. Le tueur, jeune et encore innocent, changera de camp et finalement aidera à la défense de la forteresse.

Il nous arrive de compter les "cicatrices" des coups bas reçus au cours de notre vie. Nous allions succomber. Alors, nous crions vers Dieu : "Que Dieu envoie son amour et sa vérité" ! (V. 6).

Ils ont creusé un trou devant moi, ils y sont tombés (v. 9-10) : stratégie de Dieu

L'histoire de la forteresse d'Ansi comporte un épisode dont la symbolique pourrait être biblique. Pour prendre la forteresse, l'empereur de Chine, qui mène le siège, décide de faire construire un mur plus haut que les murs de la forteresse. Cette avancée gigantesque surplombera la forteresse et permettra de faire dévaler d'en-haut les cavaliers et les fantassins. Pendant des mois, le terrassement géant s'élève face aux assiégés. L'entreprise est si énorme que les habitants devraient perdre espoir. Le général trouve pourtant la parade. Pendant que le mur géant s'élève, les assiégés creusent en profondeur sous le remblais. Le jour où l'empereur lance l'assaut, les mineurs d'Ansi se sacrifient en coupant à la hache les futaies de soutènement. Et tel les chars de Phararon, mais sans la mer, les assiégeant s'élancent et s'effondrent dans l'écroulement de leur construction de guerre. La stratégie divine peut mettre du temps à se révéler, mais elle est toujours victorieuse.

L'Esprit Saint détruit les structures de péché : " Ta vérité est plus haute que les nues" (V. 11)

" Ton amour est plus grand que les cieux, ta vérité est plus haute que les nues".

Parfois, malgré tous les avertissements donnés par Dieu et par les hommes, au lieu de se convertir, des groupes entiers (dans l'Eglise nominalement mais ayant perdu la fidélité et la foi) préfèrent la structure de péché qu'ils ont construite à la vérité. Ils érigent ce mensonge au dessus de la vérité, comme le mur d'assaut au-dessus de la forteresse de Dieu. Dieu mine alors leurs efforts afin de délivrer ceux qu'ils assiègent et font souffrir. L'effondrement, souterrain, arrive en apparence d'un coup : mais l'orgueil de la structure de péché n'en apparait que plus trompeur. Dieu agit par un chemin souvent secret, dans les profondeurs, pendant que l'assiégeant se pavane et semble invincible : des coeurs changent, des victimes parlent, des traitres redeviennent loyaux, la vérité apparaît... Patience, le siège peut être long!

Alors, ceux qui ont "cherché refuge en Dieu" peuvent louer l'Esprit Saint : " à l'ombre de ses ailes", le refuge a tenu bon. "Je veux chanter, jouer des hymnes" !

AC

PSAUME : 56

2 Pitié, mon Dieu, pitié pour moi !
En toi je cherche refuge,
un refuge à l’ombre de tes ailes,
aussi longtemps que dure le malheur.

3 Je crie vers Dieu, le Très-Haut,
vers Dieu qui fera tout pour moi.
4 Du ciel, qu’il m’envoie le salut :
(mon adversaire a blasphémé !).
Que Dieu envoie son amour et sa vérité !

5 Je suis au milieu de lions
et gisant parmi des bêtes féroces ;
ils ont pour langue une arme tranchante,
pour dents, des lances et des flèches.

R/ 6 Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre !

7 Ils ont tendu un filet sous mes pas :
   j’allais succomber. *
Ils ont creusé un trou devant moi,
   ils y sont tombés.

8 Mon cœur est prêt, mon Dieu, +
mon cœur est prêt ! *
Je veux chanter, jouer des hymnes !

9 Éveille-toi, ma gloire ! +
Éveillez-vous, harpe, cithare, *
que j’éveille l’aurore !

10 Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur,
et jouerai mes hymnes en tous pays.
11 Ton amour est plus grand que les cieux,
ta vérité, plus haute que les nues.

R/ 12 Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre !


Jeudi 19 Mai 2022
Lu 252 fois