Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Pâques, Jésus marche sur les eaux de la mort ! psaume 76



Dans quelques jours, je signerai une dédicace à la fnac de ma petite ville. Mon livre "Méditation, fais le plein" me permet de parler avec bien des personnes qui font de la méditation contemporaine. Souvent, cette méditation est non chrétienne, issue de différentes cultures. Elle n'implique pas de relation avec Dieu. Alors les gens me demandent à la dédicace : "Il y a une méditation chrétienne"? Quelle est sa spécificité? Le psaume 76 donne une réponse d'abord juive et biblique, mais bien valable pour les chrétiens :

Je médite et mon coeur défaille

La méditation chrétienne aime la pensée positive mais elle sait que la méditation peut commencer par un jour très gris. Pour que le coeur ne défaille pas, il existe des repères; l'humour en est un, comme cette blague me le rappelle : "une maman demande à son garçon de 7 ans de conjuguer le verbe savoir à tous les temps. Il répond : je sais qu'il fait mauvais, tu sais qu'il fait beau, il sait qu'il pleut, tu sais qu'il va neiger...". Quand la méditation commence par une mauvaise nouvelle, un drame, une difficulté, je sais qu'il me faut faire comme dans le psaume qui dit plus loin : " Je médite en mon coeur et mon esprit s'interroge". Je sais que le mal existe, tu sais que le bien est possible aussi...

Je médite sur tes exploits

La méditation chrétienne est toujours incarnée, très concrète. Quand je parle avec mes lecteurs, ils me disent : "C'est pas trop abstrait, ce que vous avez écrit?". C'est un risque. Comme je ne suis qu'une laïque bien ancrée dans les réalités de tous le monde, j'ai toujours recours à la vie quotidienne pour essayer de me faire comprendre. Je parle des objets, de l'économie, de la nature, comme des analogies, des comparaisons pour comprendre la méditation chrétienne. Jésus parlait en parabole : ses images sont inégalables. Ses actes aussi étaient des paraboles. Et le chrétien médite sur les exploits de Jésus. Le psaume 76 annonce que les exploits de Dieu nous répondent, ils répondent à l'interrogation de notre coeur quand il défaille. Il redonne l'espérance.

Les sentiers par les eaux profondes

Quand Jésus marche sur les eaux, c'est une parabole-analogie : en marchant sur les eaux, Jésus réalise concrètement, visiblement, par un exploit impossible à l'homme, ce que disait le psaume 76, sous les yeux de ses disciples qui avaient lu et médité ce psaume des centaines de fois. Mais pour la première fois, il le voyaient concrètement réalisé par Dieu lui-même, sous leurs yeux. Les eaux profondes de nos interrogations sont bien moins profondes que les eaux profondes des réponses de Dieu : ses sentiers nous déroutent! Jésus nous annonce ainsi sa puissance, sa résurrection. Nous sommes bien au-delà des gazoducs qui tracent des sentiers sous la mer ou des pensées humaines profondes mais limitées!

Tu conduis comme un troupeau ton peuple

La méditation chrétienne a un guide : Jésus lui-même qui nous conduit par sa Parole et son Eglise. A Pâques, il ressurgit de la mort, des eaux profondes. Par le baptême, le chrétien ressurgit lui-aussi, vainqueur de la mort en Jésus. La méditation chrétienne est une pensée positive, réaliste et victorieuse qui repose sur l'Evangile, sur la Parole de Jésus et sur les actions du Bon Pasteur, à commencer par la Croix et la Résurrection.

AC

PSAUME 76

02 Vers Dieu, je crie mon appel ! Je crie vers Dieu : qu'il m'entende !

03 Au jour de la détresse, je cherche le Seigneur ; + la nuit, je tends les mains sans relâche, mon âme refuse le réconfort.

04 Je me souviens de Dieu, je me plains ;je médite et mon esprit défaille.

05 Tu refuses à mes yeux le sommeil ; je me trouble, incapable de parler.

06 Je pense aux jours d'autrefois, aux années de jadis ;

07 la nuit, je me souviens de mon chant, je médite en mon coeur, et mon esprit s'interroge.

08 Le Seigneur ne fera-t-il que rejeter, ne sera-t-il jamais plus favorable ?

09 Son amour a-t-il donc disparu ? S'est-elle éteinte, d'âge en âge, la parole ?

10 Dieu oublierait-il d'avoir pitié, dans sa colère a-t-il fermé ses entrailles ?

11 J'ai dit : « Une chose me fait mal, la droite du Très-Haut a changé. »

12 Je me souviens des exploits du Seigneur, je rappelle ta merveille de jadis ;

13 je me redis tous tes hauts faits, sur tes exploits je médite.

14 Dieu, la sainteté est ton chemin ! Quel Dieu est grand comme Dieu ?

15 Tu es le Dieu qui accomplis la merveille, qui fais connaître chez les peuples ta force :

16 tu rachetas ton peuple avec puissance, les descendants de Jacob et de Joseph.

17 Les eaux, en te voyant, Seigneur, + les eaux, en te voyant, tremblèrent, l'abîme lui-même a frémi.

18 Les nuages déversèrent leurs eaux, + les nuées donnèrent de la voix, la foudre frappait de toute part.

19 Au roulement de ta voix qui tonnait, + tes éclairs illuminèrent le monde, la terre s'agita et frémit.

20 Par la mer passait ton chemin, + tes sentiers, par les eaux profondes ; et nul n'en connaît la trace.

21 Tu as conduit comme un troupeau ton peuple par la main de Moïse et d'Aaron.


Mercredi 13 Avril 2022
Lu 181 fois