Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Observez les lys des champs pour la Pentecôte



Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’entre eux". Matthieu 6, 29.

Ce jour-là, Jésus enfant est dans le jardin de la maison familiale bien avant Marie et Joseph. Un rayon de soleil filtre à travers la haie de lys des champs qui borde le jardin : le vent les aura apporté au printemps, car ce sont des fleurs qui aiment la simplicité. La tête de Jésus est à la hauteur des corolles. Il se penche dans tous les sens, tourne autour des fleurs, les écarte délicatement de la main pour observer les moindres détails : certains sont blancs, d'autres finement filigranés de rose orangé, d'autres sombres. Tous ont des pistils et des étamines dorées qui s'entrouvrent légèrement, comme s'ils sentaient que c'est le moment de laisser voir leur beauté intérieure.

 

Joseph surprend Jésus ainsi, en contemplation. L'Enfant est immobile, il semble ailleurs, sa main caresse pensivement un lys. Joseph observe Jésus qui, lui,observe la nature sous toutes les coutures.
C'est le moment que choisit Marie pour arriver dans le jardin, un joli manteau bleu à la main qu'elle vient d'achever de tisser pour Jésus. Elle le pose en silence sur les épaules de l'enfant et laisse sa main maternelle sur son épaule.
" Salomon, murmure Jésus.
Joseph et Marie tendent l'oreille.
Les yeux de jésus se détournent des fleurs. Son regard se pose sur Marie et Joseph et il les observe. De la même manière que les lys, il les observe longuement, en souriant. 
" Salomon dans toute sa gloire, enchaîne Joseph spontanément, car Jésus, vêtu du manteau confectionné par sa mère, et revêtu de notre chair, incarne Salomon avec bien plus de gloire encore et cela saute aux yeux de Joseph.
" Salomon dans toute sa gloire n'était pas habillé comme l'un de ces lys, déclare Jésus, sa main jouant avec le tissu du manteau qui recouvre ses épaules. 

Et soudain, Joseph voit, à travers ces fleurs, ce manteau, l'évocation de Salomon, la splendeur de l'Incarnation : Jésus, Dieu revêtu de chair, de la création, de la matière des Lys et de la matière des hommes : Dieu revêtu de la Gloire de l'Esprit d'Amour. La racine de Jessé a fleuri.

Joseph et Marie en ont gardé une grande affection pour les fleurs de Lys. Si Joseph, en mémoire de la racine de Jessé et des patriarches, est représenté avec un bâton qui fleurit, souvent en fleurs de Lys, la tradition en a recueilli le symbole de pureté pour l'octroyer à Marie. 

La gloire de l'Esprit Saint à la Pentecôte nous habille, nous recouvre, dans un renouvellement de la Création : à nous, comme Joseph et Marie, de répandre l'esprit comme les Lys répandent leur parfum!

 

 


Mardi 26 Mai 2020
Lu 311 fois