Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Marie et le don de connaissance et de discernement



Marie et l'Egypte : ouverture et discernement

Quand Marie et Joseph partent en Egypte, ce n'est pas comme nous partons en vacances, mais pourtant il demeure une analogie : les voyages ont formé la jeunesse de Jésus, et de ses parents. Car Joseph et Marie étaient jeunes et Israël un lieu clos sur lui-même. En Egypte, le don de l'Esprit Saint, dans sa tonalité de discernement et de connaissance, équilibre ouverture et maintien de la foi d'Israël. 

L'Egypte, et la matière

Marie nous accompagne quand nous partons à l'étranger, quand nous apprenons à aimer plus loin qu'un seul pays : elle nous guide sur le chemin d'une ouverture équilibrée, mais aussi d'une évangélisation depuis l'intérieur. En elle, le coeur vivant de l'Univers, Jésus enfant, s'est formé. A côté d'elle, il va grandir et enseigner les nations. Mais avant, il va les écouter, les vivre, les aimer en les habitant. Avec Jésus commence une unification par l'amitié, sans confusion! La Sainte Famille admire les grandes réalisations humaines, les constructions, la domination de la matière, les recherches spirituelles égyptiennes : ce monde égyptien, païen, nous le rencontrons sur la route de nos vacances, dans nos lectures de plages, dans nos conversations. Et nous portons en nous, avec Marie, celui qui unit l'univers matériel et spirituel en lui.
On peut résumer ce don de connaissance et de discernement par une phrase latine concise : Omnia in te, Te super omnia : Toutes choses en toi, et toi par delà toutes choses. Cette phrase aide au discernement spirituel, matériel, scientifique, philosophique, en évitant les confusions de l'ésotérisme.
C'est le moment d'aller voir le film sur Oppenheimer pour comprendre aussi les dérives d'une matière placée au dessus de tout qui inverse la perspective du Créateur et détruit au lieu de rassembler...

Perspectives

Cet été, je lis enfin le livre "Dieu, la science, les preuves", tout en écoutant des conférences sur Teilhard de Chardin. les deux vont très bien ensemble. Dans sa méditation sur le prophète Elie et la matière, Teilhard résume la splendeur d'une science bien comprise en nous plongeant dans "le triple abîme des étoiles, des atome et des générations". De quoi griller au soleil d'Elie sans oublier de bronzer ! Enfin, le buisson ardent,  le char d'Elie, la Transfiguration et la Résurrection, l'Eucharistie prennent un sens ou matière et spirituel ne se contredisent pas mais entrent harmonieusement dans la perspective voulue par le Créateur. 

De quoi redonner de l'énergie pendant ces temps de vacances! Le don de connaissance et de discernement passe par les faits, dont Teilhard explique qu'ils sont le socle de la science ET de la foi! Et admirer la Sainte Famille avec le Créateur visitant sa création et l'habitant : Marie avait la connaissance suprême de qui était cet enfant, mais sa connaissance grandissait chaque jour. Avec elle, nous grandissons dans le don de connaissance, progressivement, maternellement.

AC

Mercredi 19 Juillet 2023
Lu 464 fois