Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Gérer les polémiques avec saint Joseph pour garder la Paix



Marie attend un Fils : la polémique guette!

Il n'y a pas de commune mesure entre la sagesse, le calme, le sang-froid, la souplesse de Joseph et nos situations polémiques envenimées. 

Avez-vous déjà eu envie d'étrangler votre patron? De jeter votre femme par la fenêtre? De trucider le plombier? Sans parler du dentiste qui a retiré la mauvaise dent. Ou de l'ami grossier ou traître qui a mis ce commentaire de votre commentaire du commentaire d'un autre ami sur instagram ou vous tendu un piège terrible dont vous ne pouvez plus vous sortir seul? Vous êtes vous trouvé dans une situation à haut risque sans y être pour rien, avec des ennemis acharnés?

Mais comment Joseph peut-il nous apprendre à gérer une polémique?
Un certain sens de l'humour dans la sobriété des paroles. Joseph, comme on le sait, n'a dit qu'un mot désormais mondialement et historiquement, officiellement et publiquement : Jésus. 
Au moins, il était certain de ne pas se tromper! Ni d'en dire trop ou pas assez.

Joseph s'est impliqué à fond

Pour autant, il n'a pas fui devant le risque. Il a affronté la question, d'abord dans le silence et la prière.
Dieu lui confie l'Enfant le plus polémique et le plus paisible du monde à la fois. Joseph accueille la situation, il écoute, il médite, il converse avec Marie, avec Zacharie quand celui-ci retrouve la parole, avec tout le monde mais il écoute sans parler ni faire de promesses liées à ses capacités. Joseph sait que la situation va tout lui coûter, de ses choix dépend bien plus que sa personne. Alors, quand il faut agir, il agit, vite, précisément. Toujours en ne parlant pas plus qu'il ne faut. Mais quand il doit parler et faire, on le voit aller droit au but, défaisant toute l'action de l'adversaire. Joseph est toujours un grand effet de surprise pour l'adversaire!

Il réagit calmement à chaud

Quelle sécurité chez Joseph : il n'abreuve personne de sous-entendu ou d'insultes nominales, il repère le mal sans naïveté et le fuit ou le contre efficacement, il ne se fâche pas et reste lui-même. Sous la pression la plus forte face à Hérode, Joseph est " à chaud" mais jamais " à vif". Il obéit au bon conseil : reçu par des songes, par les circonstances, par l'encouragement de Marie. Il guette non pas la polémique mais le bon conseil qu'il sait entendre quand nous, nous nous vexons... Car la polémique tend à étouffer la voix du bon conseil sous l'amour-propre et l'avalanche de peurs personnelles d'être jugé.

Réagir calmement à chaud, paradoxalement, demande d'avoir été en amont prudent et discret, hautes qualités que l'on acquière en observant Joseph et ceux qui agissent comme lui. 

Et enfin, Joseph ne parle pas de lui. Son humilité ne consiste d'ailleurs pas à ne pas avoir une idée de lui-même et du respect qui lui est dû, mais à ne pas en parler. Surtout pas à chaud. Son humilité consiste à ne pas penser à lui-même mais au bien d'autrui. Il ne se laissera ni démonter, ni insulter, ni écraser,  en vue d'un objectif plus grand que lui, mais avant tout, il mettra tout cela au service du bien.

 

Dans nos polémiques à nous, le protecteur, l'enseignant, le roc

Gérer les polémiques avec saint Joseph pour garder la Paix
Pas facile pour nous. Mais pas impossible, c'est un travail en progrès, mais c'est applicable, au bureau, à l'atelier, à l'usine, en famille, etc. Alors, face au patron fâché, on peut ne pas se laisser intimider et expliquer les raisons rationnelles d'un choix divergent ou d'une option, face au plombier on peut avec humour montrer la fuite mal colmatée et exiger la réparation, face au commentaire du commentaire qui attaque personnellement, on peut opposer une vérité sobre et ferme. Face au dentiste... il vaut mieux éviter le moment de la roulette! Avec Joseph, la prudence est de mise et la réponse stratégique adaptée au bon moment.

Mais cela va bien plus loin : gérer toute polémique avec Joseph pour appui, modèle et secours, mène à la Croix victorieuse que Joseph a préparé durant l'enfance de Jésus. Avec Joseph, on s'unit et se sanctifie dans les polémiques quotidiennes ou plus graves, et espérons exceptionnelles à notre petite mesure, en union comme lui avec Jésus Rédempteur. On garde la Paix, car avec Joseph, Gardien du Rédempteur, on garde Celui qui est la Paix, mais pas à la manière de ce monde. Joseph est en cela le roc sur lequel Jésus s'est appuyé enfant, et Jésus, dans son humanité, a appris de Joseph comment réagir humainement, tandis que divinement, Jésus préparait Joseph au sens de sa venue, la Croix. Désormais, Joseph nous montre et nous apprend ce même roc inébranlable au quotidien.

Anne C

Jeudi 16 Janvier 2020
Lu 360 fois