Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Faire son " journal positif" avec Joseph ?



Faire son " journal positif" avec Joseph ?
Une amie, qui suit les modes positives, m'a fait connaître les agenda écrits à la main pour apprendre à s'organiser. Ils font un tabac en Suède et ailleurs et sont de véritables oeuvres d'art et merveilles d'organisation personnalisée, remplies de dessins, d'astuces, de décorations et de créativité. Une réaction saine face aux agenda multi pressés qui nous poussent à augmenter notre stress jusqu'au correcteur orthographique, lequel va si vite que nous laissons passer beaucoup d'absurdités.

Agenda après agenda, mon amie écrit désormais son " Journal positif". Il s'agit de voir sa vie sous un oeil bienveillant et de développer le goût d'écrire. J'avoue que je partage avec elle ces objectifs, mais à ma manière, vous l'aurez compris, en version " un moment chaque jour avec saint Joseph".
Le regard de Joseph offre ce positif, mêlé de réalisme, et sans nombrilisme. Réalisme car Joseph nous apprend à affronter la vie réelle, et à nommer négatif ce qui relève d'Hérode, et positif ce qui relève de l'action de Dieu dans nos vie pour devenir plus saint. " Le Journal d'une âme" de Thérèse est un bon exemple à suivre pour écrire nos vies sous le regard de la Miséricorde, en nous décentrant de nous-même pour voir l'action de Dieu. 
 

Nous réalisons alors qu'il vaut mieux positiver sur l'action de Dieu que regarder trop nos difficultés et péchés. Sinon, on risque de désespérer de devenir positif, comme un but qui s'éloigne à cause de sa non adéquation à ce que nous voyons du mal dans nos vies. Je ne pense pas que positiver soit d'ailleurs possible en tout, c'est même philosophiquement irréaliste. Pourtant, voici ce que Churchill avait fait mettre sur la table de son Etat major pendant la seconde Guerre Mondiale, alors que l'Angleterre affrontait les bombardements nazis : " Merci de comprendre qu'aucun pessimisme n'est toléré et que la possibilité d'une défaite n'existe pas". ( Je recommande pour plus de détails visuels et historiques à ce sujet le documentaire Secrets d'Histoire, de Stéphane Berne, sur Churchill, d'où je tiens cette information). L'irréaliste est donc celui qui part battu d'avance, mais pas celui qui sait qu'une guerre terrible est en court, avec ses enjeux vitaux.

Avec Joseph, cette maxime de Churchill est applicable à la recherche quotidienne, réaliste et positive de la sainteté!

Anne C

Mercredi 29 Janvier 2020
Lu 347 fois