Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Et toi, est-ce que tu médites chrétiennement ?



La méditation chrétienne de pleine présence

Imaginez un instrument de choix : vous.
Afin de méditer, un peu dans l'air du temps, vous allez accorder votre instrument. Peut-être en faisant des exercices de respiration (pas de yoga, en ce qui concerne la méditation chrétienne). Vous allez passer un certain temps dans une recherche de silence, de bien-être, ou au moins de disponibilité intérieure.
La méditation chrétienne de pleine présence sert à accorder votre instrument. 



 

Méditation chrétienne non centrée sur soi-même

Imaginez maintenant un accordage d'instrument avant un concert. C'est une étape utile ! Votre instrument se met alors au diapason des autres. Et dans la méditation chrétienne, il se met au diapason de Dieu. 
Un décentrage va avoir lieu, de soi vers Dieu.
 

S'accorder au bon moment puis jouer !

Enfin, imaginez un instrument qui s'accorde sans cesse en plein concert pour parler de lui-même, de ses difficultés à suivre le chef d'orchestre, des fausses notes de son voisin qui le gênent... Tout le monde se retourne, lui demande de faire cela en dehors de la salle de concert, avant ou après le concert. 
Trop de méditation de pleine présence nuit à l'oraison, comme s'accorder trop ou pas assez nuit au concert. Si une corde lâche avec un "dzoing" malsonnant pendant le concert, c'est aussi parce que la préparation à l'oraison, la méditation, a été remplacée par l'activisme. Si on passe son temps concentré sur soi, sur son instrument, on n'entend pas la musique de Dieu. La méditation chrétienne est donc une question d'équilibre.

La méditation doit mener à l'oraison décentrée de soi et centrée sur Jésus, elle ne doit pas être permanente, ce serait s'accorder sans cesse et ne jamais jouer !
Pour plus de formation, rendez-vous sur la page @meditationfaisleplein !


AC


Mardi 14 Décembre 2021
Lu 397 fois