Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

D'où vient le titre de saint Joseph Patron du Canada?


1621
Première fête de St-Joseph

 
Instituée au 15e siècle, la fête de saint Joseph le 19 mars est devenue obligatoire dans toute l’Église en 1621 sous le pontificat de Grégoire XV.
 « La tradition de la dévotion à saint Joseph remonte d’ailleurs au tout début de notre pays qui lui fut officiellement consacré en 1624 », notait le père Henri-Paul Bergeron, c.s.c., dans l’une des publications du Centre de recherche de L’Oratoire Saint-Joseph (Cahier de Joséphologie, Vol. XXIII, no 1 : janvier-février 1975, .p.41.). Il continue : « Les Relations des Jésuites nous révèlent à quel point ce culte était populaire en Nouvelle-France. C’est sous son patronage que s’accomplit l’évangélisation des Indiens et c’est le nom que l’on donnait habituellement aux nouveaux convertis. La coutume s’établit rapidement et s’est conservée jusqu’à nos jours de choisir le nom de Joseph comme premier patronyme au baptême. L’étude des mandements des évêques du Québec manifeste aussi que l’encouragement de la dévotion à saint Joseph est une constante de notre histoire. »
De nombreuses chapelles et églises lui sont dédiées. Au Québec seulement, on dénombre aujourd’hui quarante paroisses « Saint-Joseph ». Que vous restiez à Rivière-Bleue, Alma, Carleton, Lanoraie ou Deschambault, une paroisse Saint-Joseph est à proximité. La plus ancienne se trouve sur le territoire du diocèse de Saint-Jean-Longueuil. Il s’agit de la paroisse Saint-Joseph-de-Chambly dont l’érection canonique remonte à 1665.
 
 


1624
St-Joseph, premier patron du Canada (Nouvelle-France)


C’est au missionnaire Joseph Le Caron qu’on doit le choix de saint Joseph comme premier patron de la Nouvelle-France. Ce récollet arrive à Québec en 1615, célèbre la première messe en Ontario (Huronnie) le 12 août 1615, rentre en France l’année suivante, revient en 1617 pour exercer son ministère à Tadoussac, puis reprend la route de la Huronnie en 1623 pour y passer l’hiver avec… saint Joseph.
Le Caron rédige un mémoire sur les mœurs des Hurons et les difficultés des travaux d’évangélisation. Voici ce qu’il note pour le 19 mars 1624: «Nous avons fait une grande solennité où tous les habitants se sont trouvés, et plusieurs sauvages, par un vœu que nous avons fait à saint Joseph, que nous avons choisi pour notre patron du pays et protecteur de cette église naissante.» Les historiens croient que la Saint-Joseph fut par la suite célébrée régulièrement, sauf peut-être pendant l’occupation de Québec par les frères Kirke (1629).
En 1637, le père Le Jeune écrit dans les Relations des Jésuites que «la fête du glorieux Patriarche saint Joseph, père, patron et protecteur de la Nouvelle-France, est l’une des grandes solennités du pays».
 
 
 
 
 


Vendredi 21 Mai 2010
Lu 3787 fois