Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Benoît XVI : le sourire de Marie à Lourdes


 

 

Le sourire de Marie

A l’approche de la fête de Notre Dame de Lourdes le 11 Février, voici un beau texte du Pape Benoît XVI.

Le psalmiste, percevant de loin le lien maternel qui unit la Mère du Christ et le peuple croyant, prophétise au sujet de la Vierge Marie que " les plus riches du peuple…quêteront ton sourire" ( Ps 44, 13)

Ainsi, à l’instigation de la Parole inspirée de l’Ecriture, les chrétiens ont-ils depuis toujours quêté le sourire de Notre Dame, ce sourire que les artistes au Moyen-âge ont su si prodigieusement représenter et mettre en valeur. Ce sourire de Marie est pour tous : il s’adresse cependant tout spécialement à ceux qui souffrent afin qu’ils puissent y trouver le réconfort et l’apaisement. Rechercher le sourire de Marie n’est pas le fait d’un sentimentalisme dévot ou suranné, mais bien plutôt l’expression juste de de la relation vivante et profondément humaine qui nous lie à celle que le Christ nous a donnée pour Mère.

Désirer contempler ce sourire de la Vierge, ce n’est pas se laisser mener par une imagination incontrôlée. L’écriture elle-même nous le dévoile sur les lèvres de Marie lorsqu’elle chante le Magnificat : " Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur". ( Lc 1, 46-47)

Quand le Vierge rend grâce au Seigneur, elle nous prend à témoin. Marie partage, comme par anticipation, avec ses futurs enfants que nous sommes, la joie qui habite son coeur, pour qu’elle devienne la nôtre. Chaque récitation du Magnificat fait de nous des témoins de son sourire. Ici, à Lourdes, au cours de l’apparition qui eut lieu le mercredi 3 mars 1858, Bernadette contempla de manière toute particulière ce sourire de Marie. Celui-ci fut la première réponse que la Belle Dame donna à la jeune voyante qui voulait connaître son identité. Avant de se présenter à elle quelques jours plus tard comme l’Immaculée Conception , Marie lui fit d’abord connaître son sourire, comme étant la porte d’entrée la plus appropriée à la révélation de son mystère.

Benoît XVI, homélie à Lourdes le 15. 09.08


Lundi 1 Mars 2010
Lu 960 fois