Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Présentation de Marie au temple : aimer l'Eglise toujours



La surprise d'un merci inattendu

La Présentation de Marie au temple est une surprise de Dieu : un jour, une enfant toute pure et belle est amenée au Temple et elle ravit tous les fidèles de Dieu présents. Elle ne cherche pas à leur plaire d'ailleurs. Elle vient juste remercier tous ceux qui sont fidèles à Dieu pour leur fidélité. Quand on s'attend à un merci, on ne fait pas vraiment attention à son impact. Mais quand ce merci vient de Marie, quand ce merci est une surprise de Dieu, alors on ne l'oublie plus jamais. Lors de la Présentation de Marie au temple, Dieu a remercié les croyants pour leur fidélité et leur amour inconditionnel du Temple, en leur offrant le modèle rayonnant de Marie.

La Présentation de Marie à L'Eglise

Quand la crise secoue l'Eglise, c'est le moment de rejoindre Marie au Temple, de se prosterner avec elle devant Dieu et de remercier ceux qui attendent fidèlement le Sauveur. C'est le moment d'aimer l'Eglise. Réagir aux crises par un amour toujours plus grand de l'Eglise, comme Marie a réagi par un amour toujours plus grand du Temple et de Celui qui allait venir. L'amour de l'Eglise en pleine crise est toujours créatif, alors que la simple réaction reste en bas des marches du temple : elle ne mène pas au coeur du Temple. Seul l'amour mène en haut des marches. Marie a gravi les marches de l'amour vers le coeur du temple. Elle se présente pleine d'amour. Et désormais, en un retournement qui est la surprise de Dieu pour tous ceux qui restent fidèles dans les crises et les tempêtes, Marie est présentée à chaque chrétien comme la gardienne du Temple, la gardienne de la Foi, l'Etoile qui ne faiblit jamais. 

La Présentation de Jésus au Temple dans la continuité de celle de Marie

Marie prépare toujours la venue de son Fils. Quand Jésus sera à son tout présenté au Temple, ceux qui qui auront aimé le temple de Dieu sans faiblir, même au milieu de l'occupation romaine, des menaces de destruction apocalyptique, des marchands du temple, ceux qui seront resté les yeux rivés sur Dieu comme Marie verront le Sauveur. La prophétesse Anne, le vieillard Syméon, Elisabeth et Zacharie, et tant d'autres ont été la créativité de Dieu en réponse aux crises de leur temps. Quand le temple de pierre sera détruit, le temple intérieur inauguré par Marie préfigurera l'indestructibilité de l'Eglise. 

Face à la crise des abus, aux critiques de l'institution Eglise, aux journaux chrétiens transformés en tabloïds, aux vents contraires et subversifs, aux découragements, le remède est montré par Marie : loin de délaisser notre Mère Eglise, aimons la plus que jamais. L'amour de l'Eglise est la clé : on ne peut réformer que ce que l'on aime, on ne peut traverser les crises au long des millénaires que si l'amour de l'Eglise dépasse les crises, les déceptions, les trahisons. Les diagnostics, même justes, ne peuvent obtenir des changements positifs. Seul l'amour de l'Eglise peut la renouveler de l'intérieur, de façon créative et non pas seulement réactive. C'est la grâce du Synode : il doit être créatif et pas seulement réactif! Le synode des jeunes rejoint les journées mondiales de la jeunesse, en créant de la vie, de l'enthousiasme.

Développer nos merci à l'Eglise

Pourquoi ne pas créer des journées mondiales de l'amour de l'Eglise ? Nous lui devons tout : le baptême, la foi, les sacrements, la connaissance de la Parole, la tradition, la communion des saints, la fraternité, l'amitié, la Présence Eucharistique, Marie... nos communautés, nos bonheurs apostoliques, nos frères et soeurs ! Remercions nos prêtres, nos diacres, notre pape, nos frères et soeurs dans la foi, et présentons nous comme Marie au Temple : gravissons les marches d'un amour de l'Eglise invincible.

AC

Lundi 21 Novembre 2022
Lu 60 fois