Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Quand Joseph fabrique un chapelet en Egypte



Joseph revient de faire les courses. Il a croisé sur son chemin des scribes et des conseillers égyptiens. Un objet a retenu son attention, entre le collier et le bracelet, il s'agit d'un instrument de prière orné d'amulettes égyptiennes. Joseph a soudain une idée, il va faire un cadeau à l'enfant Jésus. 

 

Dans son atelier, l'objet a pris la forme d'une sorte de cordelette avec des noeuds de laine et des perles noires. L'enfant, qui ne parle pas encore, joue déjà avec les noeuds, ses petites mains passent et repassent sur les perles. Marie entre dans la pièce et elle observe avec attention.
" C'est pour moi ?", demande-t-elle, en joignant ses mains très douces à celles de l'enfant qui semble ne plus vouloir lâcher la plus grosse perle. Pendant que la mère et l'enfant jouent avec l'objet, Joseph commence aussitôt un deuxième ouvrage, avec beaucoup plus de perles. 
" Ssho-tt-ki", articule l'enfant Jésus avec une évidente joie.
Joseph comprend :
" D'accord, celui-là est pour Jésus, et cela s'appellera un Chotky".
A ce moment, entre un enfant égyptien voisin. Il se glisse sans vergogne entre Marie et saisit le Chotky de Jésus. Jésus n'agrippe pas l'objet à la façon des bébés, il semble le donner au petit voisin et répète Chotky. Marie sourit et s'adresse à l'enfant ( j'imagine que Marie a appris l'égyptien courant pour la vraisemblance de mon conte).
 

" C'est Jésus qui te le donne, déclare Marie au petit voisin, il appelle cela un Chotky".
A cause de l'accent de Marie, l'enfant égyptien répète les mots qu'il a retenu : " Chotky, Jésus, Chotky, Jésus". Et il répète inlassablement, en regardant le bébé dans les yeux : " Jésus"... entre les deux, la communication est établi. Joseph, qui n'a pas fini son deuxième ouvrage et prend des perles de tailles diverses dans sa main rugueuse, sourit. Le petit voisin s'éloigne, il répète " Jésus", " Jésus", à l'infini, son chotky à la main.

Le lendemain matin, Marie entre dans l'atelier avec Jésus dans ses bras. Joseph lui tend un superbe chapelet ( le mot n'existe pas encore, mais Joseph a reçu un objet analogue du Roi Mage qui venait de l'Orient lointain, avec des perles de grosses tailles en bois noir précieux et poli qui roulent dans la main et procurent une impression de plénitude et de calme rien qu'au toucher). 

" Je te salue, Marie! " déclare Joseph... " Tu es pleine de grâce"...

Marie est émue, car les paroles de sa cousine Elisabeth sont toujours présente en son coeur et si souvent sur les lèvres de Joseph.

" Quel bel objet!", déclare Marie. " Je l'aime beaucoup". 
Joseph passe et repassent les perles dans sa main. 
" Cela sera mon Chotky à moi", déclare Joseph." J'en ferai d'autres pour toi et la famille!"


Voilà comment j'imagine qu'est né l'objet du chapelet, en Egypte, où les Chotky servent à la prière du nom de Jésus, et où l'on dit que saint Antoine le Grand aurait popularisé le descendant du Chotky fabriqué par Joseph. 

Pour ceux qui voudraient un historique plus précis, je conseille le livre de Philippe Malgouyres : Au fil des perles, Paris, Somogy, 2017.

"Conservateur du patrimoine au département des objets d’art du musée du Louvre, Philippe Malgouyres est aussi un collectionneur de chapelets depuis l’âge de douze ans. De cette collection particulière est d’abord né un mémoire de maîtrise, puis, aujourd’hui, cet ouvrage qui, comme le souligne dans la préface le médiéviste Jean-Claude Schmitt, « vient occuper brillamment un angle mort de l’histoire et de l’ethnologie religieuse ».[...]  Cette pratique viendrait-elle de l’Orient hindou ou bouddhiste ou, plutôt, des premiers ermites égyptiens qui récitaient quotidiennement les psaumes de David, et les comptabilisaient à l’aide de petits cailloux, qui seront enfilés sur un cordon ? Plus tard les psaumes furent remplacés par des Pater noster qui donnèrent au chapelet son premier nom connu : le patenôtre". Une recension publiée dans le n° 224 du  Monde de la Bible

La Chotki Vervitsa des moines russes est faite de 103 nœuds ou grains, séparés par de plus larges grains, dont le premier est suivi par 17 plus petits, le second par 33, le troisième par 40 et le quatrième par 12 petits grains puis vient un petit grain à la fin. Les petits grains sont pour la prière de Jésus et les grands pour la prière à la Mère de Dieu1 .

Le Psautier entier est remplacé par 6 000 Prières de Jésus. ( source Wikipédia)


Si on vous offre, comme à moi, un chotky, gardez-le précieusement comme l'enfant égyptien!

Anne C

Mardi 4 Février 2020
Lu 370 fois