Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Lourdes, le sens du miracle eucharistique de 1999.

Un miracle eucharistique encore en discernement de la part de l'Eglise. Sans devancer ce jugement, c'est l'occasion de réfléchir au sens profond d'un miracle eucharistique à l'Assemblée des évêques de France, à Lourdes précisément, en présence des personnalités comme Mgr Lustiger et Mgr Billé.



Le sens théologique.

Cliquez pour visionner la vidéo du prodige eucharistique de Lourdes 1999
Cliquez pour visionner la vidéo du prodige eucharistique de Lourdes 1999



"Le signe se produit au moment où les concélébrants disent “ton Esprit”. Or, c’est la réforme liturgique de Vatican II qui a remis en valeur l’épiclèse et la Concélébration. L’Esprit-Saint est désormais nommément désigné dans les paroles consécratoires. Une épiclèse s’adressant au Père, et 1999 est précisément l’année du Père.  Pour St Jean Chrysostome, c’est par le sacerdoce du Christ, par le ministère du prêtre, que s’opère la consécration, et le rite traditionnel latin respecte cette proposition théologique. St Jean Damascène (VIII° siècle) estime que c’est par la vertu du Saint Esprit que s’opère le mystère de l’autel, à la manière dont s’opéra jadis le mystère de l’Incarnation : “ Moi je te dis: le Saint Esprit fait irruption et accomplit cela qui surpasse toute parole et toute pensée”. Cette deuxième proposition a la faveur des Églises orientales et notamment de l’Église Orthodoxe. Ne serait-ce pas là un élément que le Seigneur nous donne et qui pourrait faciliter l’Union tant désirée ? Prions pour que cette Unité se fasse et celle de tous les chrétiens « afin que le monde croie » (Jean, 17, 21)." source : catholiquedufree

Assemblée des évêques, à Lourdes : miracle eucharistique et unité.

Marie à Lourdes a demandé que l'on vienne en procession, et que soit construite une chapelle : le sens profond est bien sûr le Christ qui rassemble, l'Eucharistie qui sera célébrée dans la chapelle en question. 
Miracle eucharistique ? L'Eucharistie est le miracle permanent offert à notre Foi. Prodiges eucharistiques ? Il en existe un certain nombre reconnu déjà par l'Eglise, qui viennent soutenir notre Foi. 
Les Evangiles nous ont rapporté un certain nombre de prodiges accomplis par le Christ durant sa vie terrestre. Ces faits extraordinaires témoignaient à la fois de sa mission divine et de la bonté de son cœur, l'ère messianique étant caractérisée, selon les prophètes, par une profusion de miracles. Cette ère n'a pas pris fin avec la montée au ciel du Fils de Dieu incarné et elle ne s'achèvera qu'avec la fin des temps. Aussi les apôtres et les saints ont-ils reçu du Sauveur en personne, non seulement le rôle d'annoncer, mais aussi le pouvoir d'accomplir les merveilles de Dieu. Pour sa part, le Christ ressuscité substantiellement présent dans l'Eucharistie continue à manifester qu'il demeure, même sous les apparences du sacrement, le maître de l'impossible. L'ouvrage de l'Abbé Ladame, consacré aux prodiges eucharistiques, nous rapporte précisément quelques-uns de ces faits extraordinaires qui attestent la réalité de la Présence du Christ dans l'Hostie et qui, de ce fait, confirment la foi des chrétiens vis-à-vis de ce dogme fondamental. Dans un passé récent, certains ont cru bon de minimiser les miracles et leur portée. Mais peut-on, si l'on est de bonne foi, nier des événements authentiques, rapportés par des témoins intelligents et dignes de foi, même si ces faits nous dépassent et demeurent sans explications naturelles? L'auteur de ce livre a justement cherché, après maintes investigations, à nous montrer que les miracles qu'il raconte étaient réellement arrivés, même si parfois, dans la suite, des détails légendaires v ont été ajoutés. Il appartiendra aux lecteurs de ce livre d'interpréter ces faits, d'en déceler les causes véritables. En tout cas, l'Eucharistie est à l'origine de ces prodiges. Celle-ci n'est donc pas un simple mémorial de la mort de Jésus, ou le signe d'une présence toute spirituelle du Christ, mais le sacrement de la substance même de son Corps et de son Sang livrés pour la vie du monde.
Les Evangiles nous ont rapporté un certain nombre de prodiges accomplis par le Christ durant sa vie terrestre. Ces faits extraordinaires témoignaient à la fois de sa mission divine et de la bonté de son cœur, l'ère messianique étant caractérisée, selon les prophètes, par une profusion de miracles. Cette ère n'a pas pris fin avec la montée au ciel du Fils de Dieu incarné et elle ne s'achèvera qu'avec la fin des temps. Aussi les apôtres et les saints ont-ils reçu du Sauveur en personne, non seulement le rôle d'annoncer, mais aussi le pouvoir d'accomplir les merveilles de Dieu. Pour sa part, le Christ ressuscité substantiellement présent dans l'Eucharistie continue à manifester qu'il demeure, même sous les apparences du sacrement, le maître de l'impossible. L'ouvrage de l'Abbé Ladame, consacré aux prodiges eucharistiques, nous rapporte précisément quelques-uns de ces faits extraordinaires qui attestent la réalité de la Présence du Christ dans l'Hostie et qui, de ce fait, confirment la foi des chrétiens vis-à-vis de ce dogme fondamental. Dans un passé récent, certains ont cru bon de minimiser les miracles et leur portée. Mais peut-on, si l'on est de bonne foi, nier des événements authentiques, rapportés par des témoins intelligents et dignes de foi, même si ces faits nous dépassent et demeurent sans explications naturelles? L'auteur de ce livre a justement cherché, après maintes investigations, à nous montrer que les miracles qu'il raconte étaient réellement arrivés, même si parfois, dans la suite, des détails légendaires v ont été ajoutés. Il appartiendra aux lecteurs de ce livre d'interpréter ces faits, d'en déceler les causes véritables. En tout cas, l'Eucharistie est à l'origine de ces prodiges. Celle-ci n'est donc pas un simple mémorial de la mort de Jésus, ou le signe d'une présence toute spirituelle du Christ, mais le sacrement de la substance même de son Corps et de son Sang livrés pour la vie du monde.

Le sens ecclésial.

Dans les remous de la société " libérale", Lourdes est à la fois le lieu des évêques, d'un probable miracle eucharistique filmé par les mêmes caméras modernes avec les cardinaux Lustiger et Billé, deux figures éminentes de la foi en France, le lieu aussi des malades et des petits, le lieu où se rendent les papes vieillissants, Jean-Paul II, Benoît XVI qui a confié son renoncement à la charge pontificale à la Vierge de Lourdes en l'annonçant le 11 Février....

Lundi 11 Février 2013
Lu 3432 fois