Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Compostelle : "Ce sont choses d'Espagne"?



Compostelle : "Ce sont choses d'Espagne"?
 
" Ce sont choses d'Espagne", cette expression introduit le chapitre de Jean Sevillia  dans son best seller " Historiquement Correct" sur l'Espagne, l'Inquisition, le tempérament espagnol....qui parcourt le Chemin de Compostelle ne peut manquer de se poser la question : pourquoi ce  contraste entre ce que nous savons d'une époque controversée et ce que nous voyons sur le Chemin. Dans sa partie espagnole comme dans sa partie française, le meilleur d'une civilisation née aux pieds des Marcheurs et le long de leur pérégrination détonne avec les horreurs de cette même civilisation. 
Ou bien.... 
Ou bien, nous ne sommes pas bien renseignés.  
C'est la thèse de Jean Sévillia, qui a fait un travail de recherche impressionnant et somme toute rassurant : même si son sujet n'est pas directement Compostelle, son chapitre sur l'Espagne remet les pendules à l'heure comme l'indique malicieusement l'image de couverture de son livre et allège le coeur du marcheur : oui, il est légitime d'avancer sur les traces des autres pèlerins, il n'y a pas tromperie mais une histoire complexe et passionnante. Nous vous proposons ici d'entrer dans le raisonnement de Sévillia par le biais d'un seul chapitre, mais chaque chapitre est l'occasion d'une recherche et d'une réflexion salutaires. Comme le dit le quatrième de couverture :

 

L’historiquement correct ne cherche pas à comprendre le passé pour éclairer le présent. Il part du présent pour juger le passé. Dans cet état d’esprit, l’histoire n’est plus un objet d’études serein. Elle devient un écran où se projettent toutes les passions contemporaines.  
Ce livre expose les événements en les replaçant dans leur contexte. Il rappelle des faits oubliés ou dissimulés qui bousculent les schémas préétablis et les jugements préconçus.  
En histoire, le mal n’est pas toujours où l’on dit, le bien n’est pas toujours où l’on croit.
 
 
Alors, avant de parcourir la partie espagnole, mais aussi la partie française du Chemin, pourquoi ne pas faire un peu d'histoire en reliant le chapître de Sévillia sur " l'Espagne et les rois Catholiques" afin d'en savoir un peu plus sur ces bâtisseurs tout au long du Chemin ? On pourra ensuite resituer monuments et événements du Camino avec le plaisir de l'initié ou au moins du mieux informé, ce qui n'ôte bien sûr pas le plaisir d'exercer son jugement et son libre-arbitre...voici un commentaire trouvé sur Amazon : 
- "L'Espagne et le Rois catholiques" : d'accord sur l'analyse. Intéressantes informations sur les relations entre chrétiens et juifs, d'une part et musulmans d'autre part." 
 
 
A lire donc avec l'oeil du pèlerin et si l'on veut, du grand inquisiteur qui sommeille en chacun de nous (!) face à l'histoire officielle : en toute liberté et pour s'informer.
 Voici le commentaire Amazon le plus noté : 

Livre facile à lire - écrit dans un style journalistique très abordable - et qui rétablit enfin les comptes avec un certain nombre de prétendus vérités établies, présentes dans les idées de tout le monde, alors qu'elles ne sont, à l'examen scientifique des faits, que le résultat d'interprétations tendancieuses de l'histoire. Livre réjouissant, au fond, parce qu'il montre que l'homme d'avant le vingtième siècle n'était ni plus bête ni plus méchant et avoir un regard positif sur notre passé n'a pas de raison de nous rendre plus triste, il me semble ?
Entreprise de "déconstruction" rondement menée par l'auteur qui cite nombre de sources qui permettent une vérification facile et montre l'ampleur du travail fourni par l'auteur, il entraîne le lecteur dans des raisonnements clairs et convaincants : tout n'est pas tout blanc, tout n'est pas tout noir et il est vital de le rappeler. Salutaire, en effet, pour un minimum d'hygiène intellectuelle.








 

Vendredi 28 Novembre 2014
Lu 381 fois