La solidarité de Jésus.



Théologie de la solidarité de Jésus avec tous les hommes

La théologie mène normalement à la contemplation...et à l'action. Je ne sais si c'est une question de tempérament, pour ma part, je fonce d'abord dans la contemplation...à l'heure où nos contemporains cherchent des leçons de méditation, un nouveau thème est apparu : la solidarité, sous sa forme écologique, planétaire, naturelle...avec des applications concrètes dans l'action pour préserver la planète, etc. 

Jésus doit aimer cela, lui qui est venu par solidarité dans un corps d'homme. Contemplons un Jésus solidaire de l'humanité au point de s'incarner, et cela doit nous faire agir.

Jésus descendu du Ciel pour nous

Saint Athanase écrit : " Bien inutile eut été pour nous le Verbe qui ne fût pas Dieu par nature, comme une humanité qui ne fût point vraie". ( SAINT ATHANASE, de incarnatione Verbi, 9: SC 199, 296, cité par OCARIZ, MATEO-SECO, RIESTRA, El mysterio de Jesucristo, 4e ed, Eunsa 2010)

Jésus ne résiste pas à la solidarité avec nous, il s'incarne pour nous, pour nous sauver. On ne fait pas assez attention à ces mots du Credo, " descendu du Ciel, pour nous les hommes et pour notre salut".  Un Jésus qui ne serait pas le Sauveur n'a pas de sens. Mais si on parle du Sauveur, il faut parler aussi de sa Solidarité. En prenant un corps, il devient solidaire de ceux qui ont un même corps humain. Et nous sommes à son Image, au point que Saint Thomas d'Aquin dit que nous formons avec le Christ comme une personne mystique. Le nous ici désigne l'humanité entière. ( THOMAS D'AQUIN, STh, III, q. 48, a.2, ad 1). Un Jésus POUR NOUS, cela a un sens infini à méditer et contempler.

 

Ecologie, droits de l'homme, protection des faibles, Migrants, à la lumière du Christ solidaire.

Le nouvel Adam, Jésus, est donc solidaire de l'humanité. Voilà qui entraîne une action solidaire à partir de la contemplation de la personne humano-divine du Christ. Cela place tout être humain dans le rayon universel de cette solidarité. C'est la base du rejet du racisme, du désir de protéger la planète pour les générations à venir, de la défense de la vie du début naturel à la fin naturelle, etc....

Alors, bonne contemplation et méditation! 

AC

Jeudi 3 Mai 2018
Lu 119 fois