Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Vers la canonisation de frère André, le saint de Saint Joseph de Montréal


 

Sur le site de Saint Joseph de Montréal

Benoît XVI reconnaît une guérison miraculeuse due à l’intercession de frère André

Montréal, le 19 décembre 2009 –Le pape Benoît XVI a reçu en audience privée, ce matin à Rome, le préfet de la Congrégation pour la cause des saints, Mgr Angelo Amato, s.d.b.. Au cours de l’audience, le Saint-Père a autorisé la Congrégation à promulguer le décret concernant un miracle attribué à l’intercession du bienheureux frère André, c.s.c., fondateur de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. Né le 9 août 1845 à Saint-Grégoire d’Iberville dans le diocèse de Saint-Hyacinthe, au sud de la métropole québécoise, frère André est décédé le 6 janvier 1937 à Ville Saint-Laurent (Montréal). Il a été déclaré vénérable le 12 juin 1978 par le pape Paul VI et a été béatifié le 23 mai 1982 par le pape Jean-Paul II à Rome.

C’est avec joie que la direction et l’équipe de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal ont appris que Sa Sainteté le pape Benoît XVI venait de reconnaître une guérison miraculeuse due à l’intercession du bienheureux frère André. Le cardinal Jean-Claude Turcotte, archevêque de Montréal, se réjouit de la nouvelle et souligne que « Frère André figure en bonne place parmi les bâtisseurs de notre Église diocésaine. »

Le vice-postulateur de la cause de canonisation de frère André, père Mario Lachapelle, c.s.c., indique : « La voie à la canonisation de frère André est maintenant ouverte ! Le moment semble enfin venu. Aujourd’hui, une des plus belles pages de notre histoire collective s’écrit. »Le supérieur général de la Congrégation de Sainte-Croix, à Rome, père Hugh Cleary, c.s.c., mentionne « C’est une grâce pour notre famille religieuse de compter en ses rangs un tel modèle de vie chrétienne donné au monde, une réelle inspiration d’accueil, de présence et de compassion. Voilà une bonne nouvelle ! »

Le recteur de l’Oratoire Saint-Joseph, père Claude Grou, c.s.c., commente ainsi cette bonne nouvelle : « En ces jours de préparation à la grande fête de Noël, nous avons une raison supplémentaire de nous réjouir en apprenant que le Saint-Père reconnaît officiellement la guérison miraculeuse obtenue par l’intercession du bienheureux frère André. Cette étape importante ravive notre espérance de voir frère André parmi les saints de l’Église catholique. » Quant à lui, le supérieur de la Province canadienne de la Congrégation de Sainte-Croix, père Jean-Pierre Aumont, c.s.c., déclare : « Frère André est reconnu par toute la famille de Sainte-Croix comme un homme dont la prière a su toucher le cœur de Dieu. Ce miracle manifeste combien il sait encore et toujours être à l’écoute des souffrances humaines et inspirer la vie et la mission des religieux de Sainte-Croix. »

Cette annonce survient à la suite de la session ordinaire des cardinaux et des évêques (regroupant 15 membres) au cours de laquelle un jugement favorable a été émis. La Congrégation pour la cause des saints a ainsi pu présenter l’ensemble des jugements de cette longue étude au Saint-Père.

Cette bonne nouvelle a suscité une onde de joie chez tous les pèlerins, les visiteurs et les amis de l’Oratoire Saint-Joseph. Tous ont été invités à unir leur voix en prière d’action de grâce. Les événements conduisant aux prochaines étapes du processus de canonisation seront communiqués au début de l’année 2010.

et sur le site du quotidien canadien le Devoir

JPG - 143.6 ko
frere-andre

Jeux de lumière sur la statue du frère André, qui surplombe la chapelle portant son nom. Une nouvelle étape a été franchie vers la canonisation du frère André, samedi. Le pape Benoît XVI a reconnu une guérison miraculeuse due à l’intercession de ce religieux québécois, a fait savoir l’Oratoire Saint-Joseph par voie de communiqué.

Lors d’une audience avec le préfet de la Congrégation pour la cause des saints, Mgr Angelo Amato, le souverain pontife a effet autorisé la Congrégation à promulguer le décret concernant un miracle attribué au frère André.

Avec cet aval du pape, un frère de la congrégation de Sainte-Croix de Montréal, qui a été à l’origine de la construction de l’Oratoire Saint-Joseph, serait en voie de devenir le premier saint québécois.

Il y a quelques mois, une commission médicale du Vatican a conclu qu’une guérison scientifiquement inexplicable avait bel et bien eu lieu. Par la suite, une commission théologique s’est penchée sur l’affaire pour démontrer que ce miracle pouvait être véritablement attribué à l’intercession du frère André. La commission a statué que c’est bel et bien lui qui est en cause.

Pétitions

Alfred Bessette, le nom de naissance du frère André, est né le 9 août 1845 à Saint-Grégoire d’Iberville et est décédé le 6 janvier 1937, à Saint-Laurent. À son décès, un million de personnes ont défilé pour lui rendre un ultime hommage.

Au fil des ans, 10 millions de personnes ont signé des pétitions pour sa canonisation. Depuis 1941, on a multiplié les démarches pour qu’il soit reconnu comme un saint homme. En 1978, Paul VI l’a déclaré vénérable, et en 1982 Jean-Paul II l’a béatifié.

JPG - 11.5 ko
frereandre

Il sera donc béatifié en 2010, le 17 octobre, ce qui réjouit tous ceux qui aiment avec lui Saint Joseph !

Cf spiritualité de Frère André, apôtre de Saint Joseph


Samedi 27 Février 2010
Lu 1456 fois