Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Le prochain Pape et saint Joseph.



Le pape de Saint Joseph.

Proclamation par Pie IX de saint Joseph comme patron de l'Eglise. ( Amiens, Eglise st Michel)
Proclamation par Pie IX de saint Joseph comme patron de l'Eglise. ( Amiens, Eglise st Michel)
Le prochain pape pourrait bien célébrer sa première messe pontificale pour la fête de saint Joseph!

Le conclave se réunira pendant ce carême, et devrait annoncer " Habemis papam" pour avant la semaine sainte, pourquoi pas pour le 19 mars, saint Joseph étant le Protecteur de l'Eglise et le Patron de l'Eglise Universelle :

 

Un futur Joseph-Marie Ier ? Benoît XVII ? Pie XIII ? Quoi qu'il en soit, il y aura une continuité logique, théologique!

C'est un pape Pie qui a déclaré saint Joseph Patron de l'Eglise Universelle : Pie IX.

Il est aussi le pape de la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception, qui sera confirmé par la Vierge elle-même quatre ans plus tard par les apparitions de Lourdes. Il a été béatifié en 2000. Voici ce qu'en disait le pape Jean-Paul II lors de la béatification :

. "En écoutant les paroles de l'acclamation à l'Evangile:  "Seigneur, guide-nous sur le droit chemin", notre pen-sée s'est tournée spontanément vers la vie humaine et religieuse du Pape Pie IX, Giovanni Maria Mastai Ferretti. Face aux événements tourmentés de son temps, il fut un exemple d'adhésion inconditionnée au dépôt immuable des vérités révélées. Fidèle en toute circonstance aux engagements de son ministère, il sut toujours accorder la primauté absolue à Dieu et aux valeurs spirituelles. Son très long pontificat ne fut vraiment pas facile et il dut beaucoup souffrir en accomplissant sa mission au service de l'Evangile. Il fut profondément aimé, mais également haï et calomnié.
 
Mais ce fut précisément au milieu de ces contradictions que brilla plus vivement la lumière de ses vertus:  des épreuves prolongées renforcèrent sa confiance dans la Providence divine, dont il ne douta jamais de la domination souveraine sur l'histoire humaine. C'est de là que naissait la profonde sérénité de Pie IX, même face aux incompréhensions et aux attaques de tant de personnes hostiles. Il aimait dire à ceux qui étaient proches de lui:  "Dans les choses humaines, il faut se contenter de faire du mieux que l'on peut et pour le reste, s'abandonner à la Providence, qui palliera aux défauts et aux insuffisances de l'homme".
 
Soutenu par cette conviction intérieure, il lança le Concile oecuménique Vatican I, qui éclaircit avec une autorité magistérielle certaines questions alors débattues, confirmant l'harmonie entre la foi et la raison. Dans les moments d'épreuve, Pie IX trouva un soutien en Marie, pour laquelle il éprouvait une grande dévotion. En proclamant le dogme de l'Immaculée Conception, il rappela à tous que dans les tempêtes de l'existence humaine, la lumière du Christ brille dans la Vierge, plus forte que le péché et la mort.

PIE IX (1792-1878) : Saint Joseph, la plus sûre espérance de l'Eglise après la Sainte Vierge.

 
 
Au début de son Pontificat, le 10 décembre 1847, Pie IX établit la fête et l’office du Patronage de saint Joseph, qu’il fixe au III° dimanche après Pâques. Au cours d’une allocution en 1854, il parle de saint Joseph comme de la plus sûre espérance de l’Eglise après la Sainte Vierge. Enfin, Le 8 décembre 1870, Pie IX déclare officiellement saint Joseph Patron de l’Eglise universelle ; et il élève la fête du 19 mars au rite double de première classe par un décret « Urbi et orbi ».
 
Pie IX Pape pour perpétuelle mémoire Décret « Urbi et orbi »
 
De même que Dieu établit le Patriarche Joseph, fils de Jacob, gouverneur de toute l’Egypte, pour assurer au peuple le froment nécessaire à la vie, ainsi, lorsque furent accomplis les temps où l’Eternel allait envoyer sur la terre son Fils unique, pour racheter le monde, il choisit un autre Joseph dont le premier était la figure ; il l’établit seigneur et prince de sa maison et de ses biens ; il commit à sa garde ses plus riches trésors. En effet, Joseph épousa l’Immaculée Vierge Marie, de laquelle, par la vertu du Saint-Esprit, est né Jésus-Christ, qui voulut aux yeux de tous passer pour le fils de Joseph et daigna lui être soumis. Celui que tant de prophètes et de rois avaient souhaité de voir, non seulement Joseph le vit, mais il conversa avec lui, il le pressa dans les bras d’une paternelle tendresse, il le couvrit de baisers ; avec un soin jaloux et une sollicitude sans égale, il nourrit Celui que les fidèles devaient manger comme le pain de l’éternelle vie.
 
En raison de cette dignité sublime, à laquelle Dieu éleva son très fidèle serviteur, toujours l’Eglise a exalté et honoré saint Joseph d’un culte exceptionnel, quoique inférieur à celui qu’elle rend à la Mère de Dieu ; toujours, dans les heures critiques, elle a imploré son assistance. Or, dans les temps si tristes que nous traversons, quand l’Eglise elle-même, poursuivie de tous côtés par ses ennemis, est accablée de si grandes calamités que les impies se persuadent déjà qu’il est enfin venu le temps où les portes de l’enfer prévaudront contre elle, les vénérables Pasteurs de l’Univers catholique, en leur nom et au nom des fidèles confiés à leur sollicitude, ont humblement prié le Souverain Pontife qu’il daignât déclarer saint Joseph Patron de l’Eglise universelle. Ces prières ayant été renouvelées plus vives et plus instantes durant le saint Concile du Vatican, Notre Saint-Père Pie IX, profondément ému par l’état si lamentable des choses présentes et voulant se mettre, lui et tous les fidèles, sous le très puissant patronage du saint patriarche Joseph, a daigné se rendre aux vœux de tant de vénérables Pontifes. C’est pourquoi il déclare solennellement saint Joseph Patron de l’Eglise catholique. Sa Sainteté ordonne en même temps que la fête du saint, fixée au 19 mars, soit désormais célébrée sous le rite double de première classe, sans octave toutefois, à cause du saint Carême. Elle a voulu en outre que la présente déclaration fût faite par décret de la Sacrée Congrégation des Rites, en ce jour consacré à la Vierge Immaculée, Mère de Dieu, épouse du très chaste Joseph, et que ce décret ait force de loi, nonobstant toute opposition ou disposition contraire.

Josefa Pertersky

Mardi 12 Février 2013
Lu 247 fois

Dans la même rubrique :














1 2 3