Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

La part de Marie et Joseph à Nazareth, texte de Charles de Foucauld sur la prière.


 

 

 

Prier, c’est parler à Dieu ; prier c’est louer Dieu ; prier c’est dire à Dieu qu’on l’aime ; prier c’est contempler Dieu ; prier c’est avoir l’esprit et le coeur attachés à Dieu ; prier c’est demander pardon à Dieu ; prier c’est appeler Dieu à notre secours ; prier c’est demander à Dieu pour nous et pour tous les hommes la sainteté et le salut… Or l’amour a pour effets nécessaires de faire parler à ce qu’on aime en des entretiens sans fin, de louer ce qu’on aime sans fin et dans mesure, de dire qu’on aime et de le répéter sous toutes les formes, de demander pardon mille et mille fois à ce qu’on aime de la moindre ombre d’offense, de demander à ce qu’on aime tout ce qu’on peut recevoir de lui et de vouloir si c’est possible tout lui devoir et ne rien devoir à personne d’autre, de faire tout notre possible pour consoler ce qu’on aime en lui procurant tout le contentement possible par soi et par tous ceux qui lui sont chers… La prière est inséparable de l’amour, au point que ces prières seront en quelque sorte la mesure de notre amour, en comprenant dans la prière l’exercice de la présence de Dieu.

La Vierge Marie vit comme les autres, mais quoi qu’elle fasse, ses yeux, sa pensée et son coeur sont toujours tout entiers sur Jésus : il est toute sa vie… C’est là la vie contemplative, c’est là la vie de l’amour le plus passionné, de l’amour d’admiration ; c’est là la meilleure part, la part de la sainte Vierge et de Saint Joseph à Nazareth.

Bienheureux Charles de Foucauld


Vendredi 26 Février 2010
Lu 1866 fois