Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Déployer sa vocation avec Marie



Boxe vocationnelle

Au cours d'un atelier échange dans une maison d'accueil catholique, j'ai proposé à une vingtaine de personnes de définir leur vocation d'un mot ou d'une phrase. Une sorte d'exercice d'auto-canonisation (avec humour:) Quelle objet pourrait vous symboliser dans une niche de statue de saint? J'ai pris l'exemple de Carlo Acutis, qui est en vêtements modernes dans sa châsse (jean et baskets de son adolescence) et avec un ordinateur à côté de lui. Il a évangélisé ainsi, en étant un jeune comme tous les jeunes et un geek surdoué en informatique, ce qui lui a donné les moyens de faire une exposition permanente sur le Saint Sacrement sur internet, très en avance sur son temps. 

Une participante, très corpulente et musclée, a répondu qu'elle serait symbolisée par des gants de boxe : elle fait partie d'un club, et comme elle est solide et fiable, on la respecte ainsi. J'aime beaucoup ce symbole de la vocation en boxe : le combat vocationnel est parfois très percutant, sportif et demande de savoir encaisser... Cette femme, célibataire, a d'ailleurs très bien exprimé sa vocation : "Je porte ma vocation sans engagement autre que celui de mon baptême"! Oui, nous portons tous notre vocation baptismale, chacun à sa façon. Les engagements et appels particuliers sont des vocations dans la vocation baptismale, et au service des autres baptisés. Mais le baptême suffit en soi. Le combat de la vocation n'est pas de "trouver" sa vocation mais de la déployer à partir du chemin personnel et unique. Sinon, comment Jésus pourra-t-il atteindre les âmes dans le club de boxe? Ou les internautes? ou la famille proche?

Nous avons tous un "chant de victoire vocationnel"

Dans la vocation de chacun, ce sur quoi on se focalise se déploie : prenons l'exemple de Marie. Elle a exprimé sa vocation dans le Magnificat. Si vous cherchez un autre exemple de vocation exprimé avec clarté, prenez saint Jean Baptiste : "Je suis la voix qui crie dans le désert : préparez les chemins du Seigneur". Un programme vocationnel qu'il n'a cessé de déployer. Revenons à Marie : "Magnificat". Sa vocation : exalter le Seigneur. Exulter en Dieu son Sauveur. On ne souligne pas assez que Marie considère sa vocation de sauvée, comme chacun d'entre nous. Elle a une vocation à l'humilité et à être servante du Seigneur. En même temps Marie nous apprend à valoriser notre vocation, à la voir du point de vue de Dieu, sans jamais la déprécier.

Tous les âges

Marie sait que sa vocation va atteindre tous les âges, tous les siècles de l'histoire. Son humilité ne lui cache pas l'immensité de sa vocation. Bien sûr, nous n'avons pas forcément tous une vocation universelle, mais par notre baptême, la Trinité habite en nous, le Ciel nous attend : le Puissant fait pour nous des merveilles! Et à travers notre chemin. Un autre participant de l'échange nous disait : "Avec le temps et la vieillesse, ma vocation devient d'écouter attentivement tout le monde, ma famille, les miens, les autres...". Cette étape aussi est une vocation, qui commence dans le cercle proche et peut se déployer très au loin ou non : Dieu élève les humbles, il disperse les superbes. Il peut utiliser une "boxeuse" vocationnelle ou un homme âgé qui sait écouter. Il peut utiliser un Charles de Foucauld, dont la vocation sera de devenir "petit frère universel" ... au désert! Il peut utiliser un prénom : je pense à cet ami qui me disait qu'il avait découvert sa "devise vocationnelle" dans son prénom, "Christophe", Christo Foros, celui qui porte le Christ. Et il le fait, à sa façon avec grande efficacité!

La victoire de la vocation mariale

"Il renverse les puissants de leur trône" : Marie est la force du bras du Seigneur. Ne la confondons pas avec une mièvre maman vêtue de rose et de bleu. Elle est la force de Dieu qui comble de biens les affamés. Par Marie, Dieu relève son peuple, et chacun d'entre nous. Quelle vocation que celle de la Mère de Dieu! Marie savait que Jésus était l'accomplissement de la promesse "faite à Israël". Le Magnificat contient toute la vocation biblique de Marie, sa vocation ecclésiale. Mais nous aussi, nous avons notre magnificat. La valeur de notre vocation personnelle est un bijou, une pierre précieuse sertie dans la couronne de Marie, avec un éclat qui nous est propre. 

A l'Assomption, nous pourront chanter notre magnificat personnel dans le Magnificat de la Vierge et celui de l'Eglise. Ce sera un magnificat qui valorisera les merveilles uniques que le Seigneur aura faites pour nous : pour certains, ce sera un gospel, pour d'autres de la musique classique, de la worldmusic, du rap, que sais-je? des notes et des accords vocationnels qui n'appartiendront qu'à notre vie, notre histoire sainte dans la grande Histoire Sainte. Nous pouvons écrire notre propre "devise vocationnelle", notre Magnificat, notre manière unique de déployer notre baptême!

AC

Jeudi 11 Août 2022
Lu 340 fois