Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Vous êtres une femme célibataire et vous cherchez l'homme de votre vie (pardon, de votre vocation) : voici la prière d'Ozanam mise au féminin!



Un bienheureux dont la femme devrait être béatifiée aussi!

Vous êtres une femme célibataire et vous cherchez l'homme de votre vie (pardon, de votre vocation) : voici la prière d'Ozanam mise au féminin!
Cette prière d'Ozanam est celle d'un homme pour trouver sa bien-aimée. Une amie à qui je l'ai indiquée l'a mise au féminin, et en relisant cette prière si profonde, j'y trouve le déploiement d'une vocation baptismale qui ne déprécie pas le mariage mais lui donne son sens chrétien le plus profond. 

Frédéric Ozanam a été béatifié. Sa femme, Amélie, mériterait de l'être tout autant : serait-on un peu matchiste à la congrégation pour la cause des saints pour ne pas voir cette évidence? Leur vocation ne fait qu'un depuis le mariage. Amélie n'est pas "la femme derrière le grand homme" (expression issue d'une société masculine) mais l'épouse à part entière dans la vocation commune du couple.

Ce qui permet de souligner que la vocation au mariage est une vocation unique pour deux personnes : leurs différences apportent à la vocation de l'autre des ingrédients qu'il n'aurait pas sans cela. Le livre de la correspondance entre ces deux saints est à recommander à toute personne qui désire se marier!

Voici donc au féminin la prière d'Ozanam

Je sens en moi se faire un grand vide que ne remplissent ni l'amitié ni l'étude. J'ignore qui viendra le combler. Sera-ce Dieu, sera-ce une créature ? Si c'est un homme, je prie qu'il ne se présente que quand je m'en serai rendue digne.
Je prie qu'il apporte avec lui ce qu'il faudra de charme extérieur pour qu'il ne laisse place à aucun regret ; mais je prie surtout qu'il vienne avec une âme excellente, qu'il apporte une grande vertu, qu'il vaille beaucoup mieux que moi, qu'il m'attire en haut, qu'il ne me fasse pas descendre, qu'il soit généreux parce que souvent je suis pusillanime, qu'il soit fervent parce que je suis tiède dans les choses de Dieu, qu'il soit compatissant enfin, pour que je n'ai pas à rougir devant lui de mon infériorité.
Ne m'abandonnez pas, Seigneur, faites que je sois aimée ; Vous le savez, ce n'est pas seulement de la douceur que je cherche dans l'Amour, c'est le mépris de toute bassesse, c'est la force de combattre pour le Bien, pour le Vrai.

Amen

Vendredi 5 Août 2022
Lu 211 fois