Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Quid de ceux qui ont quitté le Célibat pour le Royaume en quittant une communauté, une vocation ?



En amont : le choix a -t-il été bien défini ?

Quid de ceux qui ont quitté le Célibat pour le Royaume en quittant une communauté, une vocation ?
Nous ne voulons bien sûr pas nous situer sur le plan du jugement, mais bien plus sur une réflexion quant au discernement des vocations en ce qui concerne le célibat pour le Royaume. ( Sans aborder ici la question du discernement vocationnel au mariage.)
Un grand nombre de personne quitte ce célibat pourtant choisi pour la vie et accepté en général avec une grande générosité, afin de se marier. Là aussi, nous ne nous penchons sur le processus en cours de route mais sur des choix vocationnels en amont.

" Tous ne comprennent pas cette parole, mais ceux à qui cela a été donné."

Pensons d'abord à tous ceux qui continuent dans leur vocation au Célibat pour le Royaume toute leur vie, ils sont en grand nombre ! Laïcs célibataires dans le monde, laïcs consacré(é)s, religieux et religieuses, prêtres....ils sont la preuve que le Célibat peut être vécu toute la vie pour le Royaume, et que cela leur a été, selon la Parole du Christ, donné.

Ses disciples lui dirent: " Si telle est la condition de l'homme avec sa femme, mieux vaut ne pas se marier. " 11 Mais il leur dit: " Tous ne comprennent pas cette parole, mais ceux à qui cela a été donné. 12 Car il y a des eunuques qui sont venus tels du sein de leur mère; il y a aussi des eunuques qui le sont devenus par le fait des hommes; et il y a des eunuques qui se sont faits eunuques eux-mêmes à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre, comprenne! "

Discernement en amont et discernement à posteriori.

Le discernement en amont et le discernement au moment de quitter regarde la personne et sa conscience, ainsi que son accompagnateur spirituel, au for interne et dans la plus stricte confidentialité. 
Mais des éléments peuvent aider à comprendre là où le discernement vocationnel a pu être induit en erreur : pour cela, il nous faut introduire quelques notions vocationnelles autour du Célibat pour le Royaume.



Le discernement a-t-il porté sur le Célibat pour le Royaume et ses nuances, nous dirions ses formes différentes, ou bien seulement sur les aspects les plus visibles, les plus immédiats : mission, vie religieuse, schéma pré-établi de vie communautaire...

Or, pour refaire un discernement et comprendre ( au sens évangélique du terme), et que cela soit donné de comprendre, il faut poser en premier :
-Oui, c'est possible. Il s'agit de la forme de vie assumée par le Christ Lui-même.
-cette forme de vie, le Célibat pour le Royaume, se décline sous diverses modalités reconnues par l'Eglise, notamment dans le droit canon :

1) Le célibat pour le Royaume hors la vie religieuse, sous les modalités suivantes :
- Célibat de type privé, sans vœux, ni lien sacré, à partir de la seule grâce du baptême et sans vie communautaire, en vertu du seul baptême.
-Célibat pour le Royaume en vertu du seul baptême, vécu au sein d'une prélature personnelle.
-Célibat de type privé, avec engagement dans une communauté. Ce Célibat pour le Royaume n'appartient pas, ou pas encore à la vie consacrée. Il peut être renouvelable chaque année ou prononcé définitivement. 


Ces trois types de Célibat pour le Royaume peuvent être nommés Célibat apostolique, ils n'appartiennent pas à la vie consacrée car ils n'impliquent pas un témoignage public portant directement sur le célibat pour le Royaume. Le dernier type concerne spécialement les communautés nouvelles, dont le droit propre n'est pas encore assez établi ni évalué pour donner lieu à une forme de vie consacrée canoniquement reconnue. Le Célibat pour le Royaume vécu dans ces communautés n'en est pas moins un Célibat apostolique qui implique la vie entière ou seulement un période de la vie.






Le Célibat apostolique : un trésor et un réconfort

Pensons à ceux qui quittent ces trois formes non religieuses de Célibat pour le Royaume, souvent assimilé dans leur esprit au célibat consacré religieux ou avec lien sacré définitif. En réalité, ils vivent une forme vocationnelle de Célibat pour le Royaume que l'on pourrait dénommer : " Célibat apostolique de durée non définitive".
Les années passées au service du Royaume exclusivement n'en ont pas moins de valeur. Mais vocationnellement, ces personnes n'avaient pas la vocation au Célibat Consacré, mais au célibat apostolique pour un temps. 

Le célibat apostolique peut être vécu pour un temps donné, ou pour toute la vie. C'est une forme de vocation dont le discernement est délicat, et se différencie de l'appel au célibat consacré pour toute la vie. C'est une forme de vocation vécue sur le terrain par beaucoup et trop souvent confondue avec le célibat consacré. Si bien que, en cas d'erreur de discernement et d'aiguillage, la personne se retrouve assimilée avec le célibat consacré, qui demande une autre forme d'appel et de témoignage que le sien. Lorsqu'elle cherche à se différencier, le départ ou la fin du célibat apostolique est vécu à tort comme un échec et une trahison. Ne gagnerait-on pas à être plus prudent : un engagement au célibat apostolique pour un temps donné et renouvelable n'est pas la même chose qu'un engagement au célibat consacré. C'est souvent cette étape du discernement qui manque. 

En résumé, lorsqu'une personne entend l'appel au célibat pour le Royaume, il est prudent de bien discerner en premier lieu s'il s'agit du célibat apostolique pour un temps donné ou définitif, ou du célibat consacré avec témoignage d'un engagement public portant sur le célibat pour la vie entière.

Le Célibat pour le Royaume sous la forme de la vie consacrée.

Le droit canon regroupe cinq formes stables de vie consacrée.Elles se définissent par les traits communs suivants :
- célibat pour le Royaume pour toute la vie.
- liens sacrés publiquement assumés selon la forme de vie consacrée concernée.

Il s'agit de la vie religieuse de tous les Instituts de Vie religieuse ( moniale et apostolique), des sociétés de vie apostolique, des Instituts Séculiers, de l'Ordo Virginum ( Ordre des Vierges) et des Ermites.

Ces cinq formes de vie consacrée se différencient entre eux :  entre vie religieuse et assimilée pour les Instituts de Vie Religieuse et les Sociétés de Vie Apostolique, et vie consacrée séculière pour les Instituts séculiers, l'Ordre des Vierges et les Ermites.

Il est toujours très important dans le discernement concernant le vie consacrée de bien différencier la vie consacrée avec les trois voeux,( voeux de pauvreté, chasteté, obéissance) laquelle se vit hors le monde pour sa spiritualité, alors que la vie consacrée séculière se vit pleinement dans le monde et ne comporte pas les trois vœux mais d'autres liens sacrés.( Engagements spécifiques, propositum de virginité de l'Ordre des Vierges, Conseils évangéliques sans la solennité des trois voeux.)

Des départs de l'une ou l'autre forme de vie consacrée religieuse ou séculière peuvent venir de la simple inversion de vocation entre vocation au Célibat consacré religieux ou vocation au Célibat consacré dans le monde. Dans des communautés ou le droit propre reste flou sur la nature du célibat consacré choisi par l'institut ou la communauté, chacun tend à tirer le type de vie consacrée des autres dans son sens à lui, ce qu'une seule structure ne peut permettre, d'où des scissions et des divisions. Il est alors sage de prévoir dans le droit propre des branches autonomes respectueuses de l'appel intérieur à des formes de vie diverses, mais sans les mélanger. A chaque branche sa forme de célibat pour le Royaume sur le tronc commun d'une famille spirituelle. 


Célibat apostolique et Célibat consacré dans une même famille spirituelle

Et enfin, pour un meilleur discernement, il est bon de savoir si une même famille spirituelle offre de par son droit propre et sa tradition un ou plusieurs types de célibat pour le Royaume : 
-Célibat apostolique à durée renouvelable puis définitive, vécu avec ou sans vie communautaire.
-Célibat consacré religieux, contemplatif ou apostolique.Sans oublier les Sociétés de Vie Apostoliques.
-Célibat consacré vécu dans un Institut Séculier, avec vocation à vivre en plein monde.
-Célibat consacré de l'Ordo Virginum, pleinement séculier pour les femmes qui reçoivent cette consécration dans le monde.
-Célibat consacré vécu en Ermite, sans communauté religieuse.


Sans oublier le célibat sacerdotal qui peut lui aussi être vécu dans un mode de vie religieux ou séculier, au sein d'une communauté, d'un institut, d'une prélature, ou dans la vie diocésaine, en lien ou non avec des associations sacerdotales.

La connaissance de toutes les nuances de l'arc-en-ciel des vocations possibles permet un meilleur discernement, voilà pourquoi il est important de se former et d'informer les jeunes vocations en amont des possibilités qui s'offrent à elle dans l'Eglise : il ne s'agit pas de vocations monolithiques formatées sur un seul modèle mais d'un développement organique de la vie ecclésiale, dans toute sa richesse !


Samedi 15 Février 2014
Lu 360 fois