Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Conclave : le combat de l'Espérance et les bases de la réforme de la Curie;

La petite histoire a retenu que le conclave mettait sous clé les cardinaux pour les soustraire aux pressions extérieures...Benoît XVI, dont la spécialité est la grande Histoire, insiste sur l'éthymologie : cum-clavis, avec les clés, les cardinaux devant remettre les clés de Pierre à la personne choisie par l'Esprit Saint, par leur intermédiaire. Un combat spirituel qui justifie le silence, la prière, la liberté de conscience totale, un combat de l'Espérance.



La Promesse faite à Pierre, la grandeur de la mission des Cardinaux;

Conclave : le combat de l'Espérance et les bases de la réforme de la Curie;
Le Cardinal Barbarin raconte dans une interview donnée à France 3 que Jean-Paul II appelait le cardinal Ratzinger " LE Cardinal", sans préciser plus, disant qu'il avait rendez-vous avec son collaborateur. Effectivement, avant d'être pape, le cardinal Ratzinger a rempli sa mission de cardinal dans une unité, une révérence et une obéissance ( qu'il a promise à son propre successeur lors de son dernier discours aux cardinaux le 38 février 2013) qui soulignent la profondeur de la mission des cardinaux.

Qu'est-ce que la réforme de la Curie?

Conclave : le combat de l'Espérance et les bases de la réforme de la Curie;
En réalité, LE cardinal, puis le le pape Benoît XVI, toujours cohérent avec lui-même et avec sa théologie, a entrepris la réforme de la curie par le témoignage premier du cardinal qu'il est et était, et par le témoignage du pape redevenant cardinal : une réforme d'humilité, une capa magna d'humilité, si l'on peut dire ! et qui recouvre toute la Curie, indiquant le chemin de la conversion comme première réforme, quelles que soient les oppositions internes et externes. Une confiance sans aucune naïveté, forgée par une expérience profonde et une souffrance courageuse face aux divisions et aux manquements. 
N'oublions pas que le Pape Benoît XVI a redit sa confiance à la Curie, remercié ses collaborateurs, encouragé et affermis ses frères cardinaux...voilà la base de la réforme posée. Ce n'est pas celle des tabloïds, à qui cela importe peu!

La Promesse et l'Espérance

Le Conclave est avant tout une expérience de prière universelle, impliquant les Cardinaux, et absolument toute l'Eglise, implorant l'Unique Pasteur de continuer sa Promesse à Pierre de bâtir son Eglise sur le Roc. La très belle initiative " Adopt a cardinal", ( immédiatement déformée dans l'esprit des médias imperméables à toute dimension de communion dans la prière et qui y voient à tort une idée pour compter des voix, ce qui n'en est ni le propos, ni la teneur !) les prières et les offrandes faites dans tout le monde catholique, l'unité de la famille catholique et les répercussions oecuméniques de cet événement résident dans la vertu de Foi et d'Espérance, car c'est à Dieu, à l'Unique Pasteur, que s'adressent l'imploration de tous. Il restera ensuite à découvrir, avec les yeux de la Foi, les trésors déposés dans le nouveau Successeur de Pierre pour l'Eglise. N'oublions pas que les Saints du Ciel, les âmes du Purgatoire, les souffrances des martyrs dans les régions persécutées et en guerre, les prières des contemplatifs, les prières des âmes simples et pures et des enfants, la charité fraternelle exprimée par tous- et bien peu médiatisée, elle!- concourent à ce miracle de l'Espérance et de la Foi qu'est l'élection d'un pape.

Josefa Petersky

Un témoignage très sympathique et en en verve sur la réalité fraternelle et spirituelle du Conclave, par le Cardinal Barbarin.

Mercredi 6 Mars 2013
Lu 188 fois

Dans la même rubrique :














1 2 3