Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Psaume 2 : repentance, Eglise et Esprit Saint



Pourquoi ce tumulte? (verset 1)

Je lisais des articles sur le voyage du pape François au Canada : un journal visiblement anti-catholique et tout aussi visiblement professionnel et bien informé m'a fait comprendre plus en profondeur combien le pape François marche dans les traces du pape Jean-Paul II. L'article commentait le précédent voyage d'un pape, 40 ans plus tôt, et l'évolution de la prise de conscience des peuples autochtones. Le pape François exprime la repentance de l'Eglise sur ces les drames vécus par les enfants dans les orphelinats catholiques (mais qui en déshonoraient le nom). Le pape Jean-Paul II n'a pas abordé cette question mais il a lancé pour toute l'Eglise la démarche de repentance. Jean-Paul II fut vilipendé pour avoir osé demander pardon au Peuple Juif par ceux qui ne comprenaient pas cette attitude humble et vraie. Le pape François est moqué pour oser à son tour dénoncer le génocide culturel vécu au Canada. Pourquoi ce tumulte des nations? Parce que l'Eglise doit cesser de couvrir les péchés de certains de ses enfants, elle doit déloger les loups de la bergerie. La houlette papale, cela sert aussi à cela.

Je proclame le décret du Seigneur (Verset 7)

Le pape François et le pape Jean-Paul II, dans ces justes repentances, proclament le décret du Seigneur : pour que l'Eglise demeure sur la "sainte montagne" dont parle le psaume, elle doit revenir au Seigneur. " Tu es mon Fils, moi aujourd'hui, je t'ai engendré" : le Christ, le Fils du Très-Haut, apporte le salut. L'Eglise, avec ses faiblesses et ses péchés (monstrueux pour certains) est engendrée sur la montagne du Calvaire. Cela signifie que les péchés, les horreurs des catholiques, doivent être purifiés, lavés, dans le Sang de l'Agneau. Et la repentance est le premier pas. Les nations qui " se moquent" ( et les articles des journaux se moquent ouvertement de l'Eglise, devenue à leur yeux non crédible et faible) ignorent que Dieu aura le dernier mot. " C'est lorsque je suis faible que je suis fort", dit saint Paul. L'Eglise le dit aussi : quand elle est faible à cause des plus pécheurs en son sein, elle devient extrêmement forte : se lèvent alors des saints, dans le tumulte et la tourmente. Ces périodes sont toujours aussi des périodes de renouveau, invisible aux yeux des nations, pour l'instant!

Maintenant, comprenez, reprenez vous ! (verset 10)

Dieu nous devance toujours, Il est le Dieu des Victoires. Nous pouvons redresser la tête sans crainte, car nous sommes nés, en tant qu'Eglise, du côté ouvert du Christ. Il y a quelques jours, des inconnus assis à la table d'un café m'ont abordée : ils voulaient savoir si la cathédrale de ma ville était ouverte. Rapidement, la conversation est devenue un jeu de "question/réponses" bienveillant et ouvert. "Ma belle-mère m'a offert une bible après mon divorce, il y a longtemps, et aujourd'hui je veux la lire, par où commencer?". Voilà, cet homme est né de l'Esprit Saint, sans crainte du tumulte médiatique. Il veut lire la Bible, visiter la cathédrale. Il est "table rase", tabula rasa, sans préjugés. L'Esprit lui suggère de lire la Bible et rien ne l'en empêchera parce que ce désir est né dans son coeur. J'ai répondu comme j'ai pu : "Je vous conseille Saint Luc en premier, les Actes des apôtres parce que c'est facile, et les psaumes!". Alors il me dit : " J'ai du sang juif, je vais regarder les psaumes". Sa compagne, elle, m'a demandé pourquoi Marie était si importante. Je résume ce dialogue simplement pour constater ceci : L'Esprit Saint nous devance toujours dans l'évangélisation, et nous sommes forts quand c'est Lui qui suscite envie et questions, par des chemins que Lui seul connaît et dirige. Peu importe le tumulte à l'extérieur : dans les coeurs, l'Eglise demeure avec l'Esprit, forte... parce qu'elle est faible. Un peu comme dans cette belle video de musique de Jon Montalban : I can't live without you, je ne peux pas vivre sans toi. Le protagoniste erre avec ses blessures et reçoit... une Bible! Et nous, catholiques, nous recevons aussi l'Eglise, sans laquelle nous ne pouvons vivre.

AC

01 Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ?

02 Les rois de la terre se dressent, les grands se liguent entre eux contre le Seigneur et son messie :

03 « Faisons sauter nos chaînes, rejetons ces entraves ! »

04 Celui qui règne dans les cieux s'en amuse, le Seigneur les tourne en dérision ;

05 puis il leur parle avec fureur , et sa colère les épouvante :

06 « Moi, j'ai sacré mon roi sur Sion, ma sainte montagne. »

07 Je proclame le décret du Seigneur ! + Il m'a dit : « Tu es mon fils ; moi, aujourd'hui, je t'ai engendré.

08 Demande, et je te donne en héritage les nations, pour domaine la terre tout entière.

09 Tu les détruiras de ton sceptre de fer, tu les briseras comme un vase de potier. »

10 Maintenant, rois, comprenez, reprenez-vous, juges de la terre.

11 Servez le Seigneur avec crainte, rendez-lui votre hommage en tremblant.

12 Qu'il s'irrite et vous êtes perdus : soudain sa colère éclatera. Heureux qui trouve en lui son refuge !


Lundi 1 Août 2022
Lu 188 fois