Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Benoît XVI confie son pontificat à la Miséricorde Divine.


 

Regina Cæli de Benoît XVI en ce Dimanche de la Divine Miséricorde

Le 19 avril 2009 - A 12h , IIe Dimanche de Pâques, Dimanche de la Divine Miséricorde, et du quatrième anniversaire de Son élection au Siège de Pierre, le Saint-Père Benoît XVI a récité la prière du Regina Cæli depuis le Palais Apostolique de Castel Gandolfo, où il a passé quelques jours de repos et dont il reviendra cet après-midi au Vatican. Voici les paroles du pape avant l’introduire la prière mariale avec les fidèles et les pèlerins rassemblés dans la Cour du Palais Apostolique de Castel Gandolfo et en la liaison audio-écran avec la Place Saint-Pierre :

Paroles du Saint-Père avant la prière du Regina Cæli

Chers frères et sœurs !

À vous ici présents, et à tous ceux qui sont unis à nous à travers la radio et la télévision, je renouvelle de tout cœur des vœux fervents de Pâques, en ce dimanche qui conclut l’octave de Pâques. Dans le climat de joie, qui provient de la foi en le Christ ressuscité, je désire ensuite exprimer mon cordial « merci » à tous ceux - et ils sont vraiment nombreux - qui ont voulu me faire parvenir leur marque d’affection et de proximité spirituelle ces derniers jours, tant pour les fêtes pascales, que pour mon mon anniversaire - le 16 avril -, tout comme pour le quatrième anniversaire de mon élection à la chaire de Pierre, qui recourt justement aujourd’hui (Ndlr : interrompu par de fervents applaudissements). Je remercie le Seigneur pour cette démonstration de tant d’affection. Comme j’ai l’occasion de l’affirmer récemment, je ne me sens jamais seul. Encore plus en cette semaine particulière, qui pour la liturgie constitue un seul jour, j’ai expérimenté la communion qui m’entoure et me soutient : une solidarité spirituelle, nourrie fondamentalement de prière, qui se manifeste de mille façons. Depuis mes collaborateurs de la Curie Romaine, jusqu’aux paroisses géographiquement les plus lointaines, nous catholiques nous formons et devons nous sentir une seule famille, animée par les mêmes sentiments que la première communauté chrétienne, dont le texte des Actes des Apôtres qu’on lit en ce dimanche affirme : « La multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. » (Act 4.32).

La communion des premiers chrétiens avait comme véritable centre et fondement le Christ ressuscité. En effet l’Évangile raconte que, au moment de la passion, lorsque le divin Maître fut arrêté et condamné à mort, les disciples se dispersèrent. Seules Marie et les femmes, avec l’apôtre Jean, restèrent ensemble et le suivirent jusqu’au calvaire. Ressuscité, Jésus offrit aux siens une nouvelle unité, plus forte qu’auparavant, invincible, parce que fondée non pas sur des ressources humaines, mais sur la divine miséricorde, qui les fit sentir tous aimés et pardonnés par Lui. C’est donc l’amour miséricordieux de Dieu qui unit solidement, aujourd’hui comme hier, l’Église et fait de l’humanité une seule famille ; l’amour divin, qui grâce à Jésus crucifié et ressuscité nous pardonne les péchés et nous renouvelle intérieurement. Animé de cette intime conviction, mon aimé prédécesseur Jean-Paul II voulut appeler ce dimanche, le deuxième de Pâques, le dimanche de la Divine Miséricorde, et montra à tous le Christ ressuscité comme source de confiance et d’espérance, en accueillant le message spirituel transmis par le Seigneur à sainte Faustine Kowalska, synthétisé dans l’invocation : « Jésus, j’ai confiance en Toi ! ».

Comme pour la première communauté, c’est Marie qui nous accompagne dans la vie de chaque jour. Invoquons-La « Reine du Ciel », sachant que sa majesté est comme celle de son Fils : tout amour, et un amour miséricordieux. Je vous demande de Lui confier à nouveau mon service à l’Église, tandis qu’avec confiance nous lui disons : Mater misericordiae, ora pro nobis.

Le pape Benoît XVI s’adresse aux pèlerins francophones

En ce dimanche de la Divine Miséricorde, je suis heureux de vous saluer chers pèlerins de langue française. Nous célébrons aussi en ce jour le quatrième anniversaire de mon élection au Siège de Pierre. Je confie à la miséricorde de Dieu ce Ministère dont j’ai reçu la charge. Priez pour le Pape et pour son apostolat, pour l’Église et pour son unité. Que la Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église, qui se tient à nos côtés, nous aide à vivre tout au long de notre vie dans la lumière de la joie pascale !


Lundi 1 Mars 2010
Lu 1009 fois

Dans la même rubrique :