Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Aider les jeunes à avoir de vrais amis.



Le lien entre une conscience pure et des amitiés fiables.

Aider les jeunes à avoir de vrais amis.
Nos jeunes sont souvent confrontés à des déceptions amicales ( nous ne parlons pas ici des confusions avec les déceptions amoureuses de nos adolescents, mais de la recherche de la véritable amitié!).
Que leur dire quand arrive la confidence sur la trahison d'un ou d'une amie? Peut-être ne faut-il pas prendre à la légère ces crises " relationnelles", qui parfois, surtout chez les filles, sont disproportionnées à nos yeux d'adultes. Mais le fond de la question, n'est-ce pas cette recherche d'amitié fiable qui nous touche aussi et éveille en nous le désir de transmettre les fruits d'une expérience en ce domaine important de la vie. Quels conseils donnerions-nous à notre fille, à notre fils, à notre élève qui vient se confier ? Les éducateurs ont souvent la primeure des confidences difficiles à faire aux parents, par exemple lorsqu'il y a eu entraînement dans des bêtises plus ou moins graves. Quel éducateur ne se souvient-il pas avoir entendu la confidence de prise de drogue, de petits délits, de risques liés à la fréquentation d'ami(e)s qui entraînent sur un mauvais chemin ?

Nos jeunes sont influençables, qui va les avertir ?

Aider les jeunes à avoir de vrais amis.
Quand le jeune vient se confier, il y a là une grâce et une opportunité à ne pas perdre...Don Bosco recommandait de ne jamais humilier un jeune, ce n'est donc pas le moment de lui faire sentir sa faiblesse ou de le rabrouer si vertement qu'il ne se confiera plus jamais. Le jeune a-t-il jamais entendu l'équivalent moderne des sages conseils de Don Bosco qui écrivait avec autant de délicatesse que de fermeté sur le fond à un de ses élèves :

" Oui, mon cher, je t'aime de tout mon coeur, et mon amour me porte à faire tout ce que je peux pour te faire progresser dans l'étude et dans la piété, et te guider sur le chemin du ciel. Rappelle-toi les nombreux avis que je t'ai donnés en diverses circonstances. Sois joyeux, mais que ta joie soit authentique, comme celle d'une conscience pure de tout péché. Etudie pour devenir très riche, mais riche de vertu, et la plus grande richesse est la sainte crainte de Dieu. Fuis les mauvais compagnons, sois l'ami des bons.(...)."

Fuis les mauvais compagnons, sois l'ami des bons.

Saint Dominique Savio, véritable incarnation des bons conseils de Don Bosco.
Saint Dominique Savio, véritable incarnation des bons conseils de Don Bosco.
Voilà un conseil passé de mode...et pourtant indispensable. Don Bosco n'hésite pas à donner ce conseil, car c'est l'expérience de l'adulte qui transmet une sagesse, et non pas une tendance moralisatrice. On devine la lettre de l'élève, un certain Stefano Rossetti, lequel a dû suivre le conseil en question, puisqu'il devint recteur de séminaire. Le programme de Don Bosco s'ouvre sur la joie authentique, valorise l'étude et le travail et pourquoi pas la prospérité mais rappelle la primauté de la vertu et de la foi comme richesse bien plus importante et place comme garde-fou l'amitié réelle, celle qui entraîne vers Dieu et éloigne des mauvaises influences. La charité, une fois fortifiée, permettra de garder avec les " mauvais compagnons" un rapport basé sur une amitié et une personnalité non influençable dans le mauvais sens : le jeune devient alors capable d'être apôtre. Et il ne l'est pas seul, mais en compagnie des amis que sa relation à Dieu lui donne. C'est la conscience du bien et du mal qui guidera le jeune dans le choix de ses amitiés.

Le même message, version Jean-Paul II ( Lourde, 1995, aux jeunes en pèlerinage.) : soyez des hommes et des femmes de conscience.

jeunes en prière, JMJ
jeunes en prière, JMJ


"Le chemin de l’amour selon le Christ est un chemin difficile, exigeant. Il nous faut être réalistes. Ceux qui ne vous parlent que de spontanéité, de facilité, vous trompent. La maîtrise progressive de notre vie, apprendre à être celui que Dieu veut, demande déjà un effort patient, une lutte sur nous-mêmes. Soyez des hommes et des femmes de conscience. N’étouffez pas votre conscience, ne la déformez pas, appelez par leur nom le bien et le mal. Inévitablement vous connaîtrez les contradictions d’une société dont on connaît bien les vices. Sans se départir de la charité, mais avec courage, il nous revient de construire d’abord en nous-mêmes, la forme de la société que nous voulons pour demain. La foi est un risque." (Message du pape Jean-Paul II aux jeunes rassemblés à Lourdes en la basilique Saint-Pie X, le 15 août 1983.)

Alors, écoutons attentivement nos jeunes quand ils nous partagent leurs déboires amicaux, leurs désillusions, leurs tentations de se laisser entraîner, et fortifions-les, rassurons-les, guidons-les sur un chemin qui exige parfois de rompre de mauvaises relations. L'enjeu est de taille : il s'agit de leur vie future et des répercussions sur la société qu'ils auront à construire. Sachons les encourager sur un chemin qui n'est pas celui de la démagogie et de la facilité, ni de la corruption par mauvaises amitiés, mais c'est un chemin vers des amitiés fiables, durables, saintes, un trésor inestimable pour leur avenir !

Samedi 25 Août 2012
Lu 422 fois