Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Vers une nouvelle économie : si Joseph ouvrait un atelier de réparation aujourd'hui



Préparer l'avenir et la relance

Joseph contemplait souvent Marie en train de tisser. Ce travail de son épouse pourrait représenter le tissu social aujourd'hui, abîmé par l'individualisme, mis à mal par la crise du Covid 19, réparé par Marie et Joseph. Joseph axerait tout de suite sa relance dans son atelier en le changeant en atelier de réparation.

Finie l’obsolescence programmée, réparons le tissu social en atelier

Des projets naissent déjà pour relancer l'économie à taille humaine, une économie dont la " chaîne de valeurs" soit l'être humain et le tissu social. Cela signifie valoriser l'économie par cercles concentriques, en partant du village, pour aller vers les autres concentrations sociales et finir par la planète. Une planète prise en compte et protégée. La relocalisation de proximité s'impose, avec des circuits courts, puis moyens, et s'ils devient longs, ils doivent l'être par solidarité, et non par appât du gain. Le profit doit profiter à tous les échelons. Il s'agit d'inverser le processus qui mettait la mondialisation au centre, et le centre... l'être humain, le local, à la poubelle!

Joseph commencerait certainement par réparer. Réparer les objets essentiels, puis ensuite ceux qui embellissent la vie. Un atelier de réparation, c'est une source de fierté humaine, c'est le respect d'un premier travail fait par autrui : plutôt que de jeter, on valorise en réparant. Cela donne l'occasion de former des jeunes à construire et réparer. La trame sociale est à nouveau tissée de relations,  d'enseignement, de productivité, d'échanges, au coeur de l'atelier.

Des initiatives vont déjà dans ce sens. A nous de les soutenir ! Introduisons l'esprit de Joseph dans l'économie de relance après le Covid 19 : moins de superflu, plus d'humain, moins de " jetable", beaucoup  plus de récupérable, à travers un réseau de savoir-faire partagé. On y retrouvera la joie de transmettre, la joie du travail bien fait et valorisé, la joie avec moins d'argent mais un profit solide et pas uniquement financier, un profit humain de solidarité et de confiance


Bon courage à tous, et au travail!

Anne C

Lundi 23 Mars 2020
Lu 375 fois