Saint Joseph du Web
Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Saint Joseph et le Concile Vatican II.



Saint Joseph et le Concile Vatican II.
Nous fêtons les cinquante ans du Concile Vatican II. Jean XXIII a confié le Concile à saint Joseph, honorant à son tour saint Joseph comme l'avaient fait ses prédécesseurs, avec cette note de cordialité et de confiance qui appartient " au Bon Pape Jean".

Image de la Sainte Famille du Sanctuaire Saint Joseph de Kalisz
Image de la Sainte Famille du Sanctuaire Saint Joseph de Kalisz
Jean XXIII a expressément confié le concile à saint Joseph ; le même jour et dans le même esprit que celui de l'annonce du Concile était annoncé la réforme du code de droit canonique, lequel devait se faire dans la foulée du Concile pour en être à la fois une extention et un fruit.

Saint Joseph a joui d'une place particulière dans la préparation du concile puisqu’en 1962 Jean XXIII l’a choisi comme protecteur du concile œcuménique, par sa lettre apostolique du 19 mars 1961 intitulée en italien « Le voci  ». Le bienheureux Jean XXIII y rappelle « les voix » et les documents de ses prédécesseurs, de Pie IX à Pie XII, sur saint Joseph. Il y annonce que l’autel de saint Joseph de la basilique Saint-Pierre devra revêtir désormais une splendeur et une solennité nouvelles.

Jean XXIII a accompli un autre geste pour l’ouverture du concile de façon à mieux sceller cette alliance « conciliaire » avec Joseph : en octobre 1962, le bienheureux pape a offert son anneau papal à saint Joseph, et il l’a remis au sanctuaire polonais de Kalisz, où l’on vénère un tableau de saint Joseph réputé « miraculeux ».( source Zenit)


 


Le décret de la Congrégation des rites introduisant Saint Joseph au canon de la messe, à la demande de Jean XXIII.

Bienheureux Jean XXIII
Bienheureux Jean XXIII

Décret de la Congrégation des Rites par lequel le nom de St Joseph est introduit au canon de la messe. (1)


            Les derniers Souverains Pontifes ont, en plusieurs circonstances, donné une plus grande solennité au culte rendu à saint Joseph, glorieux époux de la bienheureuse Vierge Marie. Parmi eux, spécialement le Pape Pie IX qui, répondant au vœu du premier Concile du Vatican, déclara le 8 décembre 1870 le chaste époux de la Vierge Marie patron de l’Eglise universelle. Suivant l’exemple de ses prédécesseurs, S.S. Jean XXIII, après avoir déclaré saint Joseph protecteur du IIe  Concile du Vatican convoqué par lui, a, de son propre mouvement, voulu que son nom soit invoqué dans le canon de la messe comme un souvenir et un fruit attendu de ce même Concile. Par l’intermédiaire du cardinal secrétaire d’Etat, il a porté cette décision publiquement à la connaissance des Pères du Concile réunis en la basilique vaticane, le 13 novembre dernier, ordonnant que cette prescription serait appliquée à partir du 8 décembre prochain, en la fête de l’Immaculée Conception de la bienheureuse Vierge Marie.
            C’est pourquoi cette Sacrée Congrégation des Rites, en vertu de la volonté du Souverain Pontife, a décidé que dans le canon de la messe, après les paroles « Communicantes…Domini nostri Jesu Christi », on ajoutera : « Sed et beati Joseph ejusdem Virginis Sponsi », et on continuera ensuite : « et beatorum Apostolorum ac Martyrum tuorum… »
            La même Sacrée Congrégation a décidé également que cette prescription s’appliquerait aussi les jours où une formule spéciale est prescrite dans le Missel pour le Communicantes.
            Nonobstant toutes choses contraires, mêmes dignes de mention spéciale.
                                                           Le 13 novembre 1962.
A. card. LARRAONA, préfet de la S.C. des Rites.
E. DANTE, archevêque de Carpasia, secrétaire.
(1)  Traduction, d’après le texte latin publié par l’Osservatore Romano du 1er décembre 1962,


On remarque que les dispositions de Jean XXIII sont aussi théologiques, plaçant saint Joseph tout relatif à la Vierge Marie, laquelle recevra au Concile le titre de Mère de l'Eglise. Ainsi la Vierge Marie, Mère de l'Eglise et  Saint Joseph, protecteur du Concile et protecteur de l'Eglise sont eux-mêmes tout relatifs à Jésus.


Jeudi 1 Mars 2012
Lu 1698 fois