Saint Joseph du Web
Saint Joseph du Web
Recherche
Rss

Ordo Virginum, une vocation qui investit dans les personnes.



En tapant vocation, j'ai fait une faute de frappe et c'est le mot erroné " voaction" qui m'a lancé dans cette petite réflexion : on confond beaucoup action et vocation. L'Ordo Virginum peut être une sorte d'oasis de ce point de vue. Pas de structures organisées, d'oeuvres comptabilisées, de grands couloirs ( chers à entretenir ) ou de grands bâtiments de coordination. 
Quand on me demande où est notre centre? 
"-Dans notre coeur!"
Comme nous ne sommes pas un institut, ni un mouvement, ( tous très bons et utiles!), nous échappons aux chiffres. Et à une certaine instrumentalisation. C'est aussi une pauvreté qui peut étonner les " recruteurs" en esprit face aux pauvres en esprit : une Vierge Consacrée vivant en plein monde, et donc laïque, est comme le levain dans la pâte, mais il n'y a pas écrit levain partout sur ses actions qui sont fondues (!) dans le reste. Pas de gloriole non plus. Et pourtant, l'action est constante, comme le levain.

Peut-être sur le " supermarché des vocations" sommes-nous un rappel de la gratuité, version "laïques en plein monde". Nous ne recrutons pas et nous sommes de plus en plus nombreuses. Nous ne produisons pas et nous enrichissons l'Eglise avant tout par notre présence gratuite. Certaines d'entre nous, aussi actives que des ministres, restent totalement invisibles et lorsqu'un évêque les découvre, il reste tout étonné car rien n'est en apparence " comptabilisable". Et même celles d'entre nous qui travaillent comme laïques dans les diocèses, le font au titre d'une lettre de mission de laïque et non au titre de l'Ordre des Vierges. Plus étonné encore le chef d'entreprise, le collègue de bureau, l'ami incroyant qui se retrouvera évangélisé par cette femme audacieuse présente discrètement dans sa vie quotidienne....
Tout l'investissement est dans l'amour, dans la profondeur de la contemplation, et dans une immense liberté. L'Ordo Virginum attire des femmes extrêmement différentes, capables de s'assumer seules et aussi de s'associer, souvent réfractaires à toute uniformisation!

Cesser d’investir dans les personnes pour obtenir plus de profit immédiat est une très mauvaise affaire pour la société. Pape François LS 128

L'investissement financier omniprésent dans nos sociétés, cadré et recadré en termes de marketing et d'images, tue la gratuité. Il n'est pas sans influencer le recrutement et la vision des vocations avec le grave risque de faire passer les bâtiments et structures avant l'investissement dans les personnes .

Est-ce pour cela qu'aujourd'hui, l'Ordre des Vierges connaît une renaissance exponentielle? Il s'inscrit aussi comme un retour aux sources du baptême et de l'Eglise primitive : l'amour gratuit entre le Christ et son Epouse. Notre vocation est un mariage exigeant, une fidélité quotidienne, une relation gratuite de Personne à Personne, avec le Christ Epoux comme seule finalité. C'est la personne qui est, par la consécration des Vierges, vouée au service de l'Eglise, un service qui ne se comptabilise pas, car sa nature est avant tout spirituelle. Toutes les actions qui découlent ensuite de cette nature spirituelle deviennent service de l'Eglise et joie de l'Evangile.

 "Cesser d’investir dans les personnes pour obtenir plus de profit immédiat est une très mauvaise affaire pour la société." Le pape François le rappelle dans son encyclique Laudato Si au numero 128. De notre avis, il en est de même quand les structures absorbent les personnes... Pour l'Ordo Virginum, c'est un rappel de garder cette constante que la vocation intérieure prime sur une certaine visibilité " mondaine" et structuration sur d'autres modèles bons en soi mais afférents à d'autres vocations en instituts, ce que n'est pas l'Ordo Virginum.

Quand une vocation se présente pour l'Ordo Virginum, elle ne sera pas directement utile en terme de travail ou de finances pour le diocèse, la paroisse ou qui que ce soit, et pourtant il faudra " investir" en termes de formation, notamment sur sa vocation et sur l'Eglise, en passant par le catéchisme de l'Eglise catholique, selon le niveau de formation de chacune. La Vierge Consacrée vivant seule, son devoir d'état premier est de subvenir à ses besoins sans être à la charge de sa famille ou encore du diocèse, ou d'une structure. Et les tentatives de structuration en instituts changent la finalité de sa vocation en plein monde...souvent avec pour motivation cette recherche indue d'une forme de profit immédiat et d'efficacité visible tout de suite...

Non, la Vierge Consacrée est d'abord par sa personne et sa vocation un rappel de l'Amour gratuit du Christ pour son Epouse. Voilà pourquoi 
les évêques, responsables de l'appel et du discernement de cette vocation au Célibat laïque pour le Royaume, font un investissement SPIRITUEL sur les personnes, sans profit immédiat, et qui est une très bonne affaire pour la société, lieu d'évangélisation et d'apostolat de la Vierge Consacrée vivant en plein monde, et pour l'Eglise, lieu de son enracinement vocationnel...!  Nombreuses sont les discrètes initiatives personnelles de Vierges Consacrées, individuelles ou en groupe, qui portent le message de l'Eglise là où des structures trop visibles passent difficilement. La Vierge Consacrée, par sa simple existence, est comme cette lampe près du tabernacle, qui rappelle que c'est Lui le centre. Son service commence là et se diffuse dans la société et l'Eglise.

Une Vierge Consacrée.

Mardi 26 Janvier 2016
Lu 576 fois