Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

reportage-pélerinage sur les traces de Saint Joseph en Chine


 

 

Dans la ligne de notre article Saint Joseph, patron de la Chine , nous sommes allés sur place faire un pélerinage unique à Saint Joseph de Chine. L’objectif était le sanctuaire de PingYin Shan, dans le Shandong. Notre périple passait aussi par Sheshan, Sanctuaire marial chinois, près de Shanghai.

Le train de nuit nous a déposé ensuite à Handan, puis par des moyens dignes des pélerinages les plus providentiels, nous sommes arrivés à PingYin Shan, à quelques quatre heures de trajet, par des bus chinois bondés, puis en taxi. Saint Joseph nous a aidés de façon merveilleuse, plaçant sur notre route des amis et des chrétiens très heureux de voir l’amour porté à leur saint Patron national. Ils étaient même un peu étonnés de notre enthousiasme, trouvant absolument naturel d’honorer Saint Joseph quotidiennement dans le canon de la messe selon le texte du bienheureux pape Jean XXIII. Un Chinois catholique ne peut oublier Saint Joseph, m’explique une religieuse chinoise qui a vécu en France et s’étonnait que Saint Joseph ne soit pas toujours mentionné.

Les paysages du Shandong ont un petit quelques choses de la Provence, avec un air chinois en plus, dans la région que nous avons traversée.

Nous sommes d’abord passé à un sanctuaire à Marie Immaculée, et il a fallu monter de nombreuses marches, ce qui nous était assez familier, puisque notre périple, sorte de Chemin de Saint Jacques version chemin de Saint Joseph, partait de la cathédrale du Puy.

Il avait pour but l’intention de prière formulée par le Pape Benoît XVI au mois de Mars pour l’unité de l’Eglise de Chine ( voir Saint Joseph, patron de la Chine). Je suis partie avec une amie chinoise, Francisca, de son nom de baptême, et nous avons expérimenté ensemble la protection de Saint Joseph, puisqu’au départ, nous ne savions même pas où était PingYin Shan sur la carte de Chine.

Un ami fervent pélerin de Saint Joseph, et du Sanctuaire marial voisin dont j’ignorais l’existence, nous a mis sur la voie. Nous avons traversé le Fleuve Jaune, puis des champs de roses, culture locale qui donne aussi un thé à la rose délicieux, ce qui est somme toute normal pour une région où l’on vénère Marie. Son Sanctuaire est ici plus modeste que celui de son époux, mais la statue de Marie, en impératrice chinoise portant l’Enfant Jésus qui tient une lance en forme de croix avec laquelle il terrasse le serpent, traduit la confiance en la protection de l’Immaculée pour ses enfants de Chine.

Après la messe, où l’étrangère au long nez a été longuement dévisagée par les enfants du coin ( et par leurs parents !), une heure de voiture, et nous voilà chez Saint Joseph.

Le responsable de Sanctuaire, très surpris de cette visite pour le moins originale, nous ouvre les portes et nous raconte l’histoire du Sanctuaire.

A l’origine, c’est un prêtre chinois, fervent de Saint Joseph, qui lance la construction. Il engage un artiste-peintre qui a réalisé les peintures aux couleurs vives et joyeuses en l’honneur de saint Joseph.

Tous les événements marquants de la vie de notre Saint sont représentés, sur un mode assez occidental, jusqu’à une reproduction d’une peinture de Raphaël, ce style italiano-chinois signifie aussi une communion avec l’Eglise. ( voir galerie photo ci-dessous)

En face du sanctuaire, sur la montagne, il y a une petite forteresse surmontée d’une croix. Il s’agit d’un village de martyrs du temps de la guerre des Boxers qui firent de nombreuses victimes chrétiennes au début du XIXe siècle.

Un magnifique chemin de croix, et un non-moins beau chemin illustrant les mystères du Rosaire ( les mystères lumineux n’ont pas été oubliés) termine la visite. Au soleil couchant, nous quittons avec regret ce lieu qui nous fait penser à Saint Joseph d’Espaly à qui nous avions confiée cette aventure spirituelle : Il a exaucé notre prière, qu’il veille toujours sur l’Eglise Universelle et spécialement sur l’Eglise qui est en Chine et sur tous les amis rencontrés !

Anne et Francisca
notre dame de Sheshan - next picture
 
 

Vendredi 26 Février 2010
Lu 1023 fois