Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Autorité et obéissance : le prologue chez les Anges.

Père Y. Bonnet.

Ce " parcours" permet d'aborder un point fondamental dans la vie de l'Eglise et ô combien d'actualité! Le travail en profondeur de conversion et de vie selon la grâce passe de plus en plus par une formation réellement ecclésiale sur ce sujet. Le père Bonnet, à la suite de demandes et d'interventions guidées par la Providence dans diverses communautés et paroisses, donne ici les bases d'une réflexion précieuse, fruit de nombreuses rencontres. Ce premier volet aborde la définition du libre-arbitre à travers le prologue de la question de l'autorité et de l'obéissance qui se joua d'abord chez les anges.



Fondements bibliques : le Prologue.

Saint Michel précipitant Lucifer. Les deux catégories d'Anges, ceux qui ont choisi Dieu, et ceux qui sont déchus.
Saint Michel précipitant Lucifer. Les deux catégories d'Anges, ceux qui ont choisi Dieu, et ceux qui sont déchus.
Le problème de l’autorité et de l’obéissance se retrouve dans toute l’histoire de l’humanité. Ça ouvre et ça touche des problèmes d’anthropologie, de psychologie, et aussi d’angéologie.  Toute l’histoire de l’humanité se résume à une tragédie en 5 actes, comme la tragédie grecque classique (5 siècles avant J-C). Tragédie en 5 actes, un prologue et un épilogue, et une seule action. Unité de lieu (tout se passe dans un petit lieu), de temps et d’action. Toute l’histoire de l’humanité c’est ça : l’amour de Dieu qui est toujours premier, comme nous le dit Saint Jean, et la réponse des créatures qui est à géométrie variable, notamment pour les hommes. Celui qui fait le nœud du drame : Satan.
 
 
Prologue : Genèse 1,27 la Création : « Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance », Dieu est amour par nature, il vit la perfection de l’amour dans sa vie trinitaire, et il n’a besoin de rien. Mais l’amour est par essence diffusif de soi, « Bonum est diffusivum sui », c’est donc l’amour gratuit de Dieu qui le pousse à créer l’homme. La Création répond au désir, au plan  de Dieu de créer des êtres à son image et à sa ressemblance pour partager sa vie et son bonheur. Les anges existent déjà.

Le libre-arbitre, un équipement, une propriété de l'esprit créée pour choisir d'être associé au bonheur de Dieu éternellement.

Pourquoi les anges ont-ils péchés ? Puisque le mal n’existait pas ? On peut comprendre que les hommes aient péché, car ce sont des êtres plus faibles, ils se sont fais « blouser », tromper par l’ange de lumière, Satan. Mais pourquoi le péché des anges ? Dans son plan de Création, Dieu a créé d’abord, en une seule fois (contrairement aux hommes) les anges, purs esprits. Les anges ont vécu une épreuve mystérieuse. Dieu est amour par nature mais il ne peut pas créer un autre être amour lui aussi par nature : Dieu ne peut pas créer Dieu. Il ne peut créer que des êtres spirituels appelés à devenir amour comme Dieu, non pas par nature mais par choix. Ces êtres (anges et hommes) sont dotés de ce que l’on appelle le libre arbitre qui leur donne le pouvoir de choisir de devenir comme Dieu, de vivre comme lui et de partager sa vie. Ce qui consiste dans le plus grand bonheur qui soit. Ne pas confondre libre arbitre et liberté. Le libre arbitre est un équipement, une propriété de l’esprit créée pour choisir d’être associé au bonheur de Dieu éternellement. Les autres êtres vivants, végétaux et animaux sont eux en « pilotage automatique ».

L'épreuve de l'Ange.

L’épreuve de l’ange : Dieu lui demande : est-ce que tu acceptes de recevoir, de tenir ton bonheur uniquement de Moi, Dieu, l’Être parfait ? Oui ou non ? Choix instantané des anges avec leur libre arbitre souverain pour leur destinée : oui je veux t’aimer et te servir pour l’éternité (St Michel) ou alors comme Satan : « Non serviam », je ne servirai pas.  Et Dieu ne résiste pas au libre arbitre. C’est quand on fait un bon usage du libre arbitre que l’on entre dans la vraie liberté – et la vie en Dieu – et c’est quand on fait un mauvais usage de son libre arbitre que l’on entre dans l’esclavage de la haine et du mensonge, le contraire de la vérité et de l’amour. Instantanément et éternellement, les démons, par leur choix de refus de Dieu, sont devenus haine et mensonge, « homicide dès le commencement ». Le choix de l’ange est....


Lire la suite sur notre site yannikbonnet.com

Samedi 26 Janvier 2013
Lu 171 fois