Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Mot d'enfant au sermon : " Et toi, qu'est-ce que tu voudrais trouver devant ta porte?"



Mot d'enfant au sermon : " Et toi, qu'est-ce que tu voudrais trouver devant ta porte?"
C'était le sermon du pauvre Lazare et du riche qui ne regardait pas devant sa porte. 
J'ai oublié de vous raconter ce mot d'enfant, qui m'a mis de si bonne humeur. Pour faire comprendre la parabole, le curé de ma paroisse a posé la question suivante au parterre d'enfants assis devant lui :
" Imaginez, les enfants, ce riche qui regarde et ne voit pas...il voudrait autre chose devant sa porte. A votre avis, qu'est-ce qu'il voudrait ?"
Pédagogiquement, j'étais déjà dans mes propres réponses d'adulte : " Une piscine? deux lions en marbre ? un jardin d'Eden?"
Les enfants ont répondu bien des choses et le curé a continué en interrogeant le plus petit :
" Et toi, qu'est-ce que tu voudrais devant ta porte?"
" Ben...Dieu!"

Grand silence esbaudi dans l'assemblée. Le curé, émerveillé, s'exclame :
" Magnifique réponse! la vérité sort de la bouche des enfants!"

Et après, le sermon s'est fait dans le coeur de chacun. Imaginez : Dieu, devant ma porte. Un enfant qui a une réponse de docteur de l'Eglise...
C'est réconfortant, non?


Buiss'ardent

Mot d'enfant au sermon : " Et toi, qu'est-ce que tu voudrais trouver devant ta porte?"

Évangile selon Jésus-Christ  selon saint-Luc, chapitre 16, versets 19 à 31:

« Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent. Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait. »


Jeudi 17 Octobre 2013
Lu 256 fois