Saint Joseph du Web

Saint Joseph du Web

Recherche
Rss

Manuels scolaires, l'avis du cardinal Ratzinger : le poison des faux pédagogues !

Le problème des manuels scolaires vu par...Ratzinger en 1978. Interessant au possible, ce petit texte du cardinal Ratzinger en 1978, au cours d'une conférence sur un saint évêque, Saint Jean Népomucène Neumann, grand fondateur d'écoles catholiques aux USA et premier saint américain.



Extrait de la conférence du Cardinal Ratzinger sur Neumann : les manuels scolaires.

Manuels scolaires, l'avis du cardinal Ratzinger : le poison des faux pédagogues !
Par ailleurs, Johann Nepomuk Neumann était le grand évêques des écoles. Au cours des huit brèves années de son office épiscopal, il en a fondé cent. Il savait combien l'avenir d'un peuple dépend du modèle éducatif. Nous vivons en Bavière - grâce à Dieu- dans la paix scolaire. La dimension chrétienne de l'école est assurée. Et, Dieu merci, de nombreux enseignants, par des contrats et par la Constitution, s'efforcent d'éduquer nos enfants sur la base des valeurs fondamentales de la foi chrétienne. Nous en sommes reconnaissants.

Mais nous ne pouvons pas fermer les yeux...

Mais nous ne pouvons pas fermer les yeux, malgré tout, sur l'existence de forces qui s'appliquent à renverser les fondements de notre éducation, que l'on veut transformer de l'intérieur pour changer la société et le monde. De nombreux livres d'enseignements et des livres pour enseignants promeuvent une méthode contestable :

Mettre en doute...

...mettre en doute les valeurs humaines les plus fondamentales ; empoisonner et ébranler l'accord originel de l'homme avec la vie, la confiance, l'amour, la croyance en la vérité ; dénoncer tous ces points fondamentaux comme étant des moyens d'oppression et, au lieu de cela, élever la méfiance, le dégoût, la mélancolie et le " non" aux autres, au rang d'objectifs suprêmes et permanents de l'enseignement.

Quand on empoisonne ainsi ce qu'il y a de plus profond...

Manuels scolaires, l'avis du cardinal Ratzinger : le poison des faux pédagogues !
Quand on empoisonne ainsi ce qu'il y a de plus profond et de plus authentique chez l'adolescent, en encourageant en apparence son besoin de liberté et l'épanouissement de son identité, il ne s'agit plus de faire évoluer l'homme ni de le faire avancer ; il s'agit plutôt, pour ces faux pédagogues, de transmettre aux autres leur propre " non", leur propre refus de la vie, et d'empoisonner l'existence à la base.

Nous devons résister.

Nous devons résister. Et nous devons comprendre que cela ne peut pas se faire seulement par des contrats, des projets de lois, quelle que soit leur importance par ailleurs. Nous ne pouvons surmonter la mise en accusation de la confiance, comme si la confiance n'était qu'abus et domination, que si dans notre relation mutuelle nous révélons la confiance comme outil de vérité. Et nous ne pouvons réfuter l'outrage fait à l'amour et à la compréhension mutuelle que si nous les rendons crédibles de l'intérieur, par notre vie.

La lutte pour l'éducation.

Dans la lutte pour l'éducation, pour l'avenir de l'homme, le prix minimal à payer est l'engagement personnel. Tous les autres moyens sont en dernier ressort insuffisants. Ce n'est qu'à condition de nous jeter nous-mêmes dans la balance que nous pouvons rendre stables et transmettre les valeurs qui portent notre monde, celles dont notre foi se nourrit.

Cardinal Ratzinger, Benoît XVI, dans Les Saints, nos contemporains, p 15 et 16, éditions Parole et Silence. Sermon prononcé à l'occasion de la canonisation de Johann Népomuk Neumann à l'Eglise saint Michel de Munich le 22 juin 1978.

Saint Jean Nepomucène Neumann, rédemptoriste
Saint Jean Nepomucène Neumann, rédemptoriste

SAINT JEAN-NÉPOMUCÈNE NEUMANN (1811-1860)

Jean Neumann naît en Bohême dans le petit village de Prachatitz, le 28 mars 1811. Il entreprend ses études théologiques. Il voulait devenir prêtre, mais on en comptait trop dans sa Bohême natale. Il émigre donc aux États-Unis. C’est à New-York qu’il est ordonné prêtre le 25 juin 1836. Il remplit son ministère auprès des immigrants d’Europe et des pauvres, dans les régions de Buffalo et de Niagara. Il est reçu chez les Rédemptoristes en 1840. Il sera le premier Rédemptoriste à prononcer ses vœux en Amérique en 1842. Il reprend alors son travail de missionnaire.

Après avoir exercé des fonctions importantes dans la Congrégation, il est nommé évêque de Philadelphie en 1852. Malgré sa tâche épiscopale, il trouvera le temps d’écrire un catéchisme, de fonder une communauté religieuse et d’établir 80 nouvelles paroisses. Il deviendra bâtisseur d’églises et d’écoles catholiques.

Épuisé, il meurt le 5 janvier 1860. Ce Rédemptoriste évêque sera canonisé en 1977. Il est reconnu comme le grand fondateur des écoles catholiques aux États-Unis.

« J’offrirai sans cesse mes services aux autres et je me comporterai avec eux comme si c’était le Christ que je rencontrais. »
(Saint Jean-Neumann)



Devenu Pape, le cardinal Ratzinger continue de parler en faveur de la famille et de l'éducation chrétienne.


Mardi 6 Décembre 2011
Lu 797 fois